Echouage du Wakashio : “Nous sommes tous concernés”, selon Emmanuel Séraphin

Emmanuel Séraphin, président du TCO indiqué dans un communiqué relatif à l’échouage du Wakashio et risque d’une catastrophe écologique qui s’est produit au large de l’île Maurice. “Nous sommes tous concernés”, indique-t-il.

Communiqué

Acteur impliqué dans la gestion des ports et de l’ouverture de notre île sur la mer, le TCO est particulièrement sensible à la pollution marine qui affecte les côtes de l’île Maurice. Les dégâts provoqués par l’échouage du Wakashio sont déjà importants et le risque d’une catastrophe écologique majeure semble se profiler. Nous sommes tous concernés.

Tous les moyens nécessaires doivent être mobilisés pour éviter le pire.

Je me félicite que l’aide de la France ait pu se déployer à partir de La Réunion et que joue pleinement la solidarité vis à vis de l’île sœur.

S’agissant de notre île, une réflexion doit être menée sur les conditions de transit des vraquiers ou des pétroliers, vecteurs potentiels de pollution, dans notre voisinage.

D’ores et déjà, toutes les mesures de prévention doivent être prises par les autorités.

Sur le fond, tant que les économies seront dépendantes des hydrocarbures, nous serons exposés à des périls écologiques, mettant en danger la biodiversité.

Pour l’instant, l’heure est à la solidarité et à la mobilisation pour éviter le scénario catastrophe.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
GvarGramouneBilinbi Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Bilinbi
Invité
Bilinbi

La pas au large de l’île mais au bord du lagon. Y rode fait le macron oula?

Gramoune
Invité
Gramoune

Bien sûr que la Réunion aussi est concernée. Mais quand on voit le 1er Ministre
Jugnauth attendre 15 JOURS pour faire appel à l’aide internationale, alors que
jusque là TOUT ÉTAIT SOUS CONTRÔLE, on peut se poser beaucoup de questions
sur la COMPÉTENCE du Gouvernement mauricien.. D’ailleurs pourquoi ne pas
demander l’aide de l’INDE, pays “frère” en premier ?

Gvar
Invité
Gvar

Si les journalistes faisaient leur boulot de journaliste, ils en profiteraient pour soulever le débat autour du système des pavillons de complaisance. Selon les Nations Unis, 63% des navires qui circulent dans le monde naviguent sous un pavillon de complaisance. Il s’agit en gros de sociétés qui font immatriculer leurs navires dans des pays sous-développés, cela afin de contourner la fiscalité de leur pays d’origine mais également de bénéficier de règles de sécurité et de droits du travail moins contraignants. Résultat, une bonne partie de ces navires sont des épaves flottantes régulièrement sujettes aux avaries et les équipages sont peu… Lire la suite »