Election à la Chambre de commerce : l’équipe d’Ibrahim Patel se disloque; Pascal Plante conduira une liste.

12 min de lecture

Les forces en présence ont, vous le savez, jusqu’au 18 mars prochain pour trouver leur tête de liste respective en vue des élections à la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion (CCIR) qui se dérouleront du 14 au 27 avril. Ibrahim Patel, récemment déclaré inéligible, ne pourra plus se représenter mais il reste, dans les coulisses, le capitaine d’une équipe et il tient à donner son mot sur le choix d’un candidat issu de son équipe, à savoir la majorité sortante qui était, jusqu’ici, composée de la Fédaction Action TPE/PME, de la CPME menée par Pascal Plante et de la CAPEB de Cyrille Rickmounie. Sauf que, depuis l’annulation de l’élection à la Chambre de commerce, depuis la déclaration de l’inéligibilité du président sortant, la voix d’Ibrahim Patel, en interne, ne semble plus avoir la même portée. Sans compter qu’il pourrait dans les semaines ou mois qui viennent, être rattrapé par d’autres affaires judiciaires et pourrait être mis à l’écart des affaires publiques pendant un bon moment.

Cette alliance Fédaction/CPME/CAPEB qui avait donné naissance à la liste « l’Union des forces économiques » conduite lors des dernières élections par Ibrahim Patel, victorieuse d’ailleurs du scrutin passé, a aujourd’hui complètement volé en éclats. Pascal Plante de la CPME fera bande à part aux prochaines élections. Il conduira une liste CPME vraisemblablement en collaboration avec des chefs d’entreprise du MEDEF (ADIR présidé par Daniel Moreau). Dans la course, il faudra également compter avec la liste commune Bruno Cohen/Myriam Boullay.

De gauche à droite : Younous Adame, Alain Akbaraly, Pascal Plante, Pierrick Robert, Ibrahim Patel. Hier encore, ils formaient une équipe soudée…Ce n’est plus le cas aujourd’hui. (Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

Les anciens comme Rico Vimbaye, Johnny Arnachellum et Michel Allamèle seraient actuellement en discussion avec la Fédaction d’Ibrahim Patel qui, au fil des jours, voit ses fidèles prendre le large. C’est le cas de Pascal Ponapin.

Pascal Ponapin (avec la veste)

Dans le groupe Whats App qui avait été créé pour permettre la communication entre les anciens élus de la majorité sortante, Pascal Ponapin a posté hier soir (jeudi 10 mars 2022) sa décision : « Mes chers ami(e)s et collègues. Je vous annonce que j’ai renoncé à me représenter à la CCI pour les élections 2022. Je voulais remercier tous les acteurs économiques dans le secteur « service » qui m’ont placé en premier lors du suffrage en novembre 2021. Une pensée sincère pour l’équipe de la CCI que je salue, l’ensemble du personnel est qualifié et agréable. J’ai fait deux mandatures : une première de 6 ans,  une deuxième de 5 ans et une autre de 2 mois qui s’achève ici. Je voulais remercier mes collègues élus dans leurs mandatures et surtout mon Président. Pour le travail bâti ensemble, pour l’accompagnement des petites et moyennes entreprises, surtout durant la crise sanitaire. Mon expérience à la CCI fut enrichissante en tout point. D’une part, elle m’a beaucoup appris. D’autre part, j’ai pu apporter mon soutien aux ressortissants sur le développement économique.  La raison de mon retrait n’est autre que laisser la place aux autres chefs d’entreprise innovants, qui ont à offrir de leur partage d’expérience à leur tour. Certains collègues seront candidats à l’élection de La CCI Réunion. Comme toujours, c’est au côté de la « Fédaction » que je vous soutiens. Visons toujours plus de proximité et de solidarité pour favoriser l’essor de nos TPE Réunionnaises »

Ramata Touré, qui est également adjointe au maire de Ste-Suzanne et conseillère communautaire à la Cinor.

Un peu avant lui, c’est Ramata Touré (conseil municipal de Ste-Suzanne et Cinor), élue dernièrement sur la liste de Patel, qui en avait même de même. « Mes chers collègues, J’espère que vous allez tous bien. A mon tour également de vous informer de ma décision. Vous connaissez mon engagement en tant qu’elue et en tant que personne tout simplement.  Quand je m’engage j’essaie de donner le meilleur de moi pour avoir aucun regret.  Vous savez que je suis actuellement en campagne pour les présidentielles et donc parce que je vous estime beaucoup toutes et tous j’ai décidé de me retirer de la liste tout en restant bien sûr à vos côtés pendant cette campagne.  J’espère que vous comprendrez ma décision. Pierrick, encore félicitations à toi d’avoir l’honneur de conduire cette liste TPE/ PME et vous souhaite à tous une belle campagne ! Je vous embrasse fort… »

De gauche à droite : Thomas Pomares, Alain Akbaraly, Ibrahim Patel et Younous Adame.

Aux environs de 20 heures, tous deux ont été suivis de Thomas Pomares (voir message ci-dessous) :

La réunion qui a eu lieu hier soir à la Possession entre Thomas Pomares, Pierrick Robert et Ibrahim Patel n’a manifestement pas abouti à faire revenir Pomares dans le giron de la majorité sortante.

Le même Thomas Pomares devrait être suivi dans la journée de ce vendredi par son ami Alain Akbaraly. Tous deux iront très probablement rejoindre Pascal Plante, tout comme Irchad Omarjee, autre fidèle d’Ibrahim Patel qui, lui, a déjà franchi le pas. Irchad Omarjee, proche d’Huguette Bello, la présidente de Région, avait laissé entendre en début de semaine qu’il allait conduire une liste, mais tout compte fait, il fera équipe avec Pascal Plante de la CPME. Patrick Verguin de la majorité sortante aurait lui aussi souhaité passer dans le camp de la CPME mais sa proximité avec Guyto Narayanin, le trésorier sortant de la CCIR, le retient encore… pour l’instant. L’actuel conseiller de la majorité municipale dionysienne, également proche d’Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, qui soutient la candidature de Pascal Plante (conseiller régional élu sur sa liste aux régionales de juin dernier) est un peu pris en tenaille, si on peut dire. Une situation pour le moins inconfortable, voire très frustrante, un peu comme s’il avait les mains liées.

D’autres élus devront suivre le mouvement et rejoindre Pascal Plante, plutôt que Pierrick Robert, le candidat choisi par Ibrahim Patel pour conduire la liste Fédaction/Capeb. Mercredi soir, sur le groupe Whats App, Ibrahim Patel avait écrit à son groupe : « Bsr, après réflexion, je vous informe que c’est Pierrick qui porteras (avec un s) la liste pour les élections ccir Fedaction/Capeb. Amitiés ».

Des transactions ont eu lieu entre les uns et les autres toute la journée d’hier. « C’était chaud-bouillant », pour reprendre l’expression d’un ancien élu de la majorité sortante. C’était un peu la foire d’empoigne. « Un truc de dingue », laisse entendre un futur colistier de Robert. Autour de Patel aujourd’hui,  il reste encore un noyau dur composé des Narayanin, Grindu, Ramsamy, Adame, Beekhir etc, mais il va sans dire que le groupe s’est quelque peu disloqué et que Pascal Plante, de la CPME, avec l’aide du Medef, fait tout pour reprendre la main à la CCIR. Ce dernier, comme l’a expliqué Thomas Pomares dimanche dernier lors de la réunion du groupe majoritaire sortant, à Bras-Panon, au local syndical de l’OTRE (présidé par Johnny Grindu), reproche à Patel de « n’avoir pas tenu sa parole », à savoir celle de lui laisser les commandes si le président sortant devait être confronté à des problèmes judiciaires. Dimanche dernier à Bras-Panon, Ibrahim Patel a répondu à Pomares (arrivé en retard, accompagné d’Akbarally) que cette promesse avait été faite pour 2026, pas pour tout de suite.

Mais il se trouve qu’il a été « sorti » de la CCIR, qui plus est de la présidence, plus tôt que prévu dans son timing à lui, et Pascal Plante pensait que son tour était venu pour présider la CCIR. Patel a finalement choisi Pierrick Robert. D’où le « bèsement » qui règne à présent au sein de l’ancienne majorité. Du coup, hier soir, un peu avant 21 heures, Ibrahim Patel, qui n’est pas parvenu à retenir les (premiers) partants, les a tous retiré du groupe Whats App. A suivre !

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Article précédent

Grève illimitée à la Région dès ce vendredi

Article suivant

Ma thèse en 180 secondes : rendez-vous ce 11 mars au Moufia !

Free Dom