Elections à la CCIR : le tribunal administratif saisi. « Il y a eu des magouilles. »

2 min de lecture
1

Pierrick ROBERT, Pascal PLANTE et Rico VIMBAYE conduisaient chacun une liste lors de ce scrutin. Suite à la victoire de Pierrick Robert, ses deux adversaires ont saisi le tribunal administratif pour l’annulation partielle ou totale des élections à la CCIR.

Ce dernier devrait examiner d’ici à trois mois les plaintes. D’ici là, Pierrick Robert conserve la présidence qu’il a acquise officiellement mercredi dernier.

Un écart de voix très faible pour certains collèges.

P. PLANTE vise uniquement les collèges «commerce» et«services» (soit 31 sièges sur 40) mais pas l’industrie, tandis que R. VIMBAYE demande l’annulation totale des élections à la CCIR.

Alors que l’écart entre le dernier élu et le premier battu dans le collège services est très faible (cinq voix seulement entre Johny Arnachellumet Radj Koytcha), Pascal Plante a également visé le collège commerce (où l’écart est cette fois-ci de 384 voix entre Théophane Narayanin et Corinne Chane-Fat) en se servant des plaintes déposées par la Poste et par Bruno Cohen.

Un millier d’enveloppes dérobées

Selon certaines indiscrétions, un millier d’enveloppes auraient pu être dérobées à l’occasion de ces élections.

De nombreux électeurs n’ont jamais reçu le matériel de vote que La Poste devait leur distribuer.

Le chef de file d’«Ensemble pour nos entreprises», qui a été élu dans le collège services au même titre que son colistier Johnny Law-Yen, espère une double annulation pour espérer remporter ensuite la présidence.

« Il y a eu des magouilles! »

Rico Vimbaye, de son côté, en est convaincu: « il y a eu des magouilles ». Il espère une annulation assortie de l’exécution provisoire pour ne pas devoir attendre une décision de la assortie de l’exécution provisoire pour ne pas devoir attendre une décision de la cour d’appel de Bordeaux dans un ou deux ans.

1 Commentaire

  1. Faut arrêter .les perdants vous avez perdus points il faut quoi recommencer les élections? Puis encore recours puis recommencer soyez bon perdants la vie.continue.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Attaques de chiens à Ste-Rose : les éleveurs tirent la sonnette d’alarme

Article suivant

St-Louis : un exhibitionniste montre ses parties intimes à deux enfants

Free Dom