Elevage cunicole : deux après-midi de découverte de la filière à Bras-Panon et à St-Joseph

4 min de lecture
1

Dans le but d’accompagner le développement de la filière cunicole à La Réunion, la Coopérative des Producteurs de Lapins de La Réunion (CPLR) organise deux après-midis découverte. Destinées au recrutement de futurs éleveurs, elles s’adressent à un public large : agriculteurs ou éleveurs, étudiants, personnes en reconversion… Ces rencontres permettront d’aborder le sujet de l’élevage, du parcours d’installation et d’échanger avec différents acteurs de la filière.

Deux après-midis découverte pour faire connaître la filière au plus grand nombre Afin de présenter la cuniculture et ses potentialités, la CPLR organise ces deux après-midis découverte dans le nord-est et le sud de l’île.

Ces après-midis sont ouvertes à tous les Réunionnais ayant une expérience agricole ou non, souhaitant se tourner vers l’élevage cunicole, que ce soit dans le cadre d’une nouvelle activité, d’une reconversion ou tout simplement d’un complément de revenus.

Elles seront l’occasion de rencontrer les professionnels de la filière, d’en savoir plus sur une activité encore peu connue et, pourquoi pas, d’envisager une nouvelle carrière d’éleveur de lapins :
Mardi 26 octobre – 13h à 17h
Salle polyvalente de Bras-Panon
Vendredi 29 octobre – 13h à 17h
Lycée professionnel agricole de Saint-Joseph

Une filière qui ne demande qu’à grandir

L’élevage cunicole a pour objet principal la production de viande de lapin, écoulée en circuit court et uniquement à La Réunion. Depuis 2 ans maintenant, la coopérative peine à répondre à la demande des consommateurs. En cause, une production insuffisante pour faire face aux besoins exprimés sur notre territoire. La solution : accroître le nombre de cuniculteurs sur notre île. C’est dans cet objectif que la CPLR organise deux après-midis découverte à la fin du mois. A cette occasion, la coopérative compte susciter des vocations et inviter ceux qui souhaitent se lancer dans la cuniculture à concrétiser leur projet.

Pour ce faire, la coopérative tiendra un vrai rôle de conseil et de soutien dans  l’installation. Elle accompagne en effet les agriculteurs dans les démarches, en aidant au montage du dossier notamment.

Plus qu’un métier, une passion

Se lancer dans l’élevage cunicole, c’est embrasser un métier passionnant et agréable, qui demande de l’expertise et qui offre une certaine flexibilité. S’adressant tout aussi bien à un public féminin que masculin (47% des éleveurs aujourd’hui sont des femmes), cet élevage
peut être complémentaire d’une autre activité. Basé sur la surveillance, il peut constituer une activité de diversification pour les éleveurs et agriculteurs déjà en exercice.

Aujourd’hui, la filière cunicole a besoin d’installer de nouveaux éleveurs pour renforcer sa capacité de production et ainsi continuer à construire son avenir et satisfaire les Réunionnais. A horizon 2025, la coopérative envisage d’accompagner 25 éleveurs sur tout le territoire.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Disparition inquiétante : Enorah est localisée à Cilaos, intervention en cours !

Article suivant

Covid-19 : la situation sanitaire s’améliore, 2 décès et 234 nouveaux cas en 7 jours

Free Dom