/

Emmanuel Doulouma : « tout est bon pour se faire du fric à St-Pierre »

2 min de lecture
1

Emmanuel Doulouma est président de « La Réunion Plus Verte » et porte-parole de « Saint-Pierre Plus Verte, Opposition citoyenne de Saint-Pierre ». Dans une tribune, « Saint-Pierre Plus Verte » dénonce « l’extension du périmètre de stationnement payant » et « une politique municipale du « tout est bon pour se faire du fric » !
« Saint-Pierre Plus Verte » tient à réagir vivement contre l’extension du périmètre de stationnement
payant à Saint-Pierre, une mesure qui ne peut être qualifiée que de « racket » organisé par la
municipalité. Sous couvert d’une soi-disant amélioration de la gestion urbaine et une soi-disante
demande des commerçants, cette politique municipale ne fait que vider les poches des Saint-
Pierrois, des clients et employés du centre-ville et enfin de nos touristes, locaux ou extérieurs, qui
viennent profiter de notre plage et des activités du front de mer.
Cette décision aberrante frappe également de plein fouet les habitants des quartiers résidentiels
de la partie haute de la ville, ainsi que ceux des quartiers de Zac Bank et de Casabona. Comment
nos élus peuvent-ils justifier que des propriétaires doivent désormais payer pour se garer devant
chez eux ?
Nous nous interrogeons également sur le fait que la zone de stationnement payant s’arrête juste avant la portion du boulevard où se situe la villa de Monsieur le Maire de Saint-Pierre. Pourquoi lui et ses invités bénéficieraient-ils de la gratuité du stationnement devant son domicile, alors que cette zone, située dans un périmètre très fréquenté (une plage avec des rondavelles), devrait logiquement être payante, conformément aux critères de prédation financière de la municipalité ? Est-ce une simple coïncidence ?
La politique d’aménagement de notre ville est une véritable farce. Loin de revitaliser notre centre- ville, elle pousse nos petits-commerçants à fermer boutique et contraint nos familles à s’acquitter d’une contribution supplémentaire. Les consommateurs, quant à eux, se voient obligés de se tourner vers des pôles commerciaux extérieurs et les grandes enseignes, abandonnant notre centre-ville à son triste sort. Bravo, chers élus, vous êtes en passe d’atteindre votre objectif : transformer Saint-Pierre en un désert économique tout en tapant encore plus dans le portefeuille des ménages !
C’est une gestion municipale sans vision, qui taxe les automobilistes sans offrir à contrario de véritables solutions de transport innovantes et durables. Au lieu de développer un projet structurant de transport guidé pour le sud, nos élus se contentent de bricoler des solutions inefficaces, laissant les automobilistes pris en otage par des embouteillages sans fin et les taxant jusqu’au dernier sou.
Cette politique saint-pierroise ne soutient pas le pouvoir d’achat, bien au contraire, elle frappe les ménages en pleine crise inflationniste, sans aucune considération pour leurs difficultés financières, notamment pour ceux qui sont contraints de venir au centre-ville, comme les employés, les usagers des administrations publiques ou encore les résidents. Et que dire de l’écologie utilisée comme prétexte pour remplir les caisses ? Nos concitoyens écolos, ceux qui ont choisi d’abandonner la voiture au profit du vélo, ne sont pas épargnés non plus, avec l’augmentation des tarifs de location longue durée des vélos d’ALTERVELO. Tout est bon pour se faire du « fric » et compenser les égarements de la gabegie financière sans retenue.
Il est évident que derrière cette pseudo-politique écologique se cache une stratégie purement capitaliste, l’humain et l’environnement ont laissé place aux seuls intérêts financiers.
Saint-Pierre Plus Verte appelle les Saint-Pierrois à remettre en question cette politique désastreuse sur le plan social et environnemental, et à s’interroger sur le véritable camp de nos élus aujourd’hui ? »

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

  1. Certes, la ville de Saint-Pierre n’est pas un modèle de propreté ni d’efficacité pour les déplacements de tous les usagers (automobilistes, cyclistes, piétons…). Cependant il y a vraiment trop de voitures dans la ville. On dirait une ville parking ! Des bagnoles ventouses à n’en plus finir sur tout le boulevard, beaucoup garées sur la piste cyclable ! Et que dire de ceux qui ouvrent leurs portes au passage des cyclistes ! Le parking à côté de l’immeuble Albany est un vrai trou à boue. Et que penser de l’utilisation de la rivière d’Abord comme parking prêt à être inondé !
    Peut-être pas une mauvaise idée quelques parcmètres pour dynamiser et fluidifier la gestion des places mais il faudrait surtout une vraie politique de partage de la route et un effort de tous pour une ville plus verte : des petits parcs ou jardins, de la verdure au lieu du gazon synthétique des jardins de la plage, des trottoirs plus larges, propres et sans nids de poules, des mini transports en commun au lieu de grands bus coincés dans les bouchons à chaque entrée de la ville, des rues piétonnes, des accès sécurisés pour les personnes à mobilité réduite et surtout moins de voitures… On peut rêver !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Collectif Sainte-Marie 2026 : Lettre Ouverte à Jean Louis Lagourgue

Article suivant

« La Cité des Arts déprogramme le Théâtre Vollard »

Free Dom