Sept Comoriens meurent de faim après la dérive de leur kwassa en direction de Mayotte

1 min de lecture
4

Le kwassa était parti des Comores afin de rejoindre Mayotte. Selon l’AFP, il a été victime d’un problème technique qui l’a fait dériver pendant 22 jours. Sept personnes sont mortes de faim en plein océan.

Ils se dirigeaient vers Mayotte, mais après une panne, leur bateau a dérivé sur près de 1100 km vers les côtes kényanes, a-t-on appris, ce vendredi 13 août. Au total, 15 passagers étaient à bord du kwassa. 7 personnes ont perdu la vie, dont une femme enceinte.

Selon Kenneth Sabila, directeur des relations publiques des garde-côtes kényans, le kwassa a perdu son hélice peu après le départ et les vents l’ont poussé vers Malindi. “Ils étaient impuissants et ne pouvaient pas contrôler le bateau”, affirme-t-il.

Quant aux 8 survivants, ils ont dû jeter les corps des défunts par-dessus bord. D’après le journal kényan Daily Nation, il s’agissait des membres de leur famille. Ils ont survécu en buvant de l’eau de mer et en mangeant du poisson cru. Lundi dernier, ce sont des pêcheurs locaux qui les ont aperçus. Les survivants étaient inconscients et déshydratés.

crédit photo : Mayot’ News

4 Commentaires

  1. De nos jours de lire cette article qui me déchire le cœur.
    Imaginez-vous de jeter le corps de votre famille en mer?
    Déjà de l’enterrer c’est dur ……
    Mais de vivre cette situation comment ces gens vont s’en sortir demain .
    De mourir de faim à ce jour c’est horrible.
    Qu’est-ce qu’ils font les Hommes au pouvoir ?

  2. Comment savoir qucil y a bien eu 7 morts si ils les ont jetes ?
    Pq ne pas avoir manger leur chair pour survivre ?
    Boire son pipi c plus efficace que l eau salée
    Personne n a pense apporter une radio ? Fusee de detrese ?

  3. Dieu n est pas assez grand pour punir ces trafiquants ??? Comoriens reveillez vous ,cessez cet exode qui nourris que des profiteurs !!! Mayotte c est pourris !

    • Bolo tu crois que c’est pareil que l’avion qui a crashé dans la cordillère des Andes en 1972 et dont les survivants ont mangés leur camarade mort ? Et si t’avais été à leur place tu te sentirais capable de “grignoter” un bout de ta soeur enceinte jusqu’au dent? Dans tout être y a un instinct de vie et de mort. Manger l’autre pour que tu puisses vivre la tienne ; d’entre toutes les catastrophes qui peuvent exister celle-ci est la moins envisageable. Aucune thérapeutique ne pourra te redonner le goût de boire et de manger à nouveau. Comme avant. Autant être mort mon ami…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Faut-il un pass sanitaire pour aller à la plage ?

Article suivant

50 ans de mariage pour les époux Araste à Bras-Panon : « nous étions pauvres mais heureux ! » (VIDÉO)

Free Dom