Endemik, mouvement de la société civile, apporte son soutien à Ericka Bareigts aux régionales

5 min de lecture
9

Dans la perspective de ces futures échéances électorales, ENDEMIK, mouvement de la société civile fondé par Mickaël Sihou (notre photo de Une), souhaite apporter sa contribution au débat démocratique. « Il est de notre rôle, à notre tour, d’alerter les Réunionnais sur la gravité de la situation économique et sociale actuelle et de mettre en avant des solutions en lien avec les compétences de la Région et du Conseil Départemental. Nous étions déjà confrontés à une situation difficile, la crise sanitaire a tout chamboulé. Nous voilà, face à l’inconnu, voire le vide pour certains de nos con-citoyens.

Je pense notamment à notre jeunesse, qui se sent perdue, dans l’incapacité de construire une vie normale et de se projeter vers l’avenir. Ne parlons pas des entreprises sans activité et des personnes sans travail. Qui peut dire quand cela va se terminer ? Il est urgent d’agir », explique en préambule le président fondateur d’Endemik.

« Pour notre part, au sein d’ENDEMIK, nous avons opté pour l’action pour faire bouger les lignes. Issus de la société civile, nous nous sommes réunis en une force de réflexions, de propositions et d’actions. Pour nous, le clivage politique connaît des limites. Et notre voeu est de porter les aspirations et idées nouvelles de la société civile.

C’est la raison pour laquelle, nous avons lancé début 2021 une grande consultation citoyenne, touchant les quatre micro-territoires de la Réunion. Des premières contributions, il apparaît l’urgence de réponses à la crise sanitaire, économique, sociale, environnementale et sécuritaire à laquelle est confrontée notre île.

Ensemble, il s’agit de bâtir un projet renouvelé pour La Réunion des territoires, par la promotion du savoir-faire réunionnais pour faire mieux. Mieux Protéger; Mieux Partager; Mieux Proposer; Mieux Prioriser
Nous militons ainsi pour une autre façon d’avancer, dans le dialogue, à l’écoute de tous nos territoires, solidaires et responsables. Aussi, nous appelons les forces vives de l’île à poursuivre la mobilisation, à faire entendre leurs voix, et à partager leurs idées pour la Réunion.

Ces remontées du terrain contribueront à la réalisation d’un projet partagé, au service de l’intérêt commun, au service de tous, notamment des plus démunis et de ces classes moyennes dont le pouvoir d’achat ne cesse de décroître d’années en années.
Ce projet, co-écrit avec vous, s’attachera à apporter des réponses concrètes à notre jeunesse, nos familles, nos gramounes et personnes à mobilité réduite, souvent isolés, et confrontés, plus encore avec la COVID, à maintes difficultés. Pour porter ce projet et le faire vivre, nous avons choisi Ericka Bareigts. Nous l’avons rencontrée et elle a porté un regard attentif à notre démarche.

Elle nous a également convaincu par la force de son engagement en faveur d’un projet partagé pour les territoires et de solutions, nourries de l’intérêt général, adaptées aux attentes de la population.
Avec son expérience parlementaire et ministérielle, Ericka Bareigts nous paraît être cette cheffe de file capable de redonner du souffle à une institution en panne et engluée dans une mauvaise gestion des dépenses publiques. La Réunion est à une étape décisive de son histoire. Elle doit se reconstruire pour un mieux vivre adapté à notre temps, inspiré de nos traditions et de notre franche créolité. ENDEMIK apportera, avec force et énergie, sa pierre à l’édifice. Nous appelons les Réunionnais à l’engagement citoyen. Ensemble, soyons acteurs de notre destin ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

9 Commentaires

  1. Un faux F. M. Marron , radié de toutes les obédiences
    Liberté, égalitė, Bisness
    Gant blanc, rode un place
    Garçon Roland dit « porte sacoche. »

    • lé chien i fé pa lé chatte! arret embête domun nou koné kisa li lé! ENDEMIK? li devré etre surtou en voi de disparition!trop band jeun i vaut pa plis bans ancien en politik! zot i rode surtou le prestige !le pouvoir!allé trvail kom tout domoun! i rode l’arzen public facil ! kom lo papa la dor dan la mairie st andré et la fini conseil general! allé voir kosa i ressemb! maléré solemen! rest out kaz! Virus!

  2. La situation actuelle à La Réunion prouve qu’il faut changer quelque chose. Nos politiques sont trop souvent loin de la population (sauf durant les élections). Il faut donner la parole aux jeunes réunionnais, pour apporter un regard neuf. Bravo pour votre initiative.
    Il n’y a que ce qui ne font rien qui ne se trompent jamais !!

  3. Enfin un mouvement qui donne la parole aux réunionnais, les politiques doivent écouté les personnes qui sont confronté au quotidien aux problème de la vie, nous somme les mieux placé pour trouver les solutions qui permettras à la Réunion de demain d’exister et surtout de sortir de cette crise sanitaire qui engendre des soucis social, sociétale et économique et surtout nous démontre qu’il faut reformer notre système actuel qui n’est plus adapté. Belle initiative Mr et si Mme BAREIGTS se montre vraiment attentif aux contributions de la société civile, elle auras tout compris et seras de ce faite la personne qu’il faudra pour faire avancer la Réunion. Garder le cap. Bravo à ENDEMIK d’être aujourd’hui force de proposition.

  4. Enfin du changement! Mi pense que zot lé pas plus ni moins que band politique actuel dans la gouvernance de la Reunion… mais que zot i peux apporte un élan nouveau pour notre ile, patrimoine et avenir qui se contruis maintenant.
    Après lé facile raconte tout ça là maintenant, mais après si mme Bareigts i gagne, faut tenir zot engagement !
    Certes la critique est gratuite et facile mais en attendant cet i critique là, kosa zot i compte fait pou plus tard?
    A moin mi dit à chacun sa chance! pas capab lé mort sans essayé! Liberté égalité fraternité

Répondre à Akaparer Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Logements, spot de surf, modernisation du centre-ville…, découvrez les projets de Daniel Pausé, maire de Trois-Bassins (VIDÉO)

Article suivant

Départementales : Jasmine Béton et Armand Mouniata candidats d’Ansam au Port

Free Dom