Enquête de satisfaction sur la foire agricole de Bras-Panon : lé bon, lé pas bon ?

4 min de lecture
1

Dis sek zot i pense en toute franchise et sincérité : c’est le but de cette enquête de satisfaction lancée par les organisateurs de la 43ème foire agricole de Bras-Panon. Une bonne idée ! Si vous voyez une hôtesse venir vers vous avec un paquet de papier sur les bras, ne courrez pas, d’autant qu’en général elle arbore un sourire, à l’instar de celle que nous avons photographiée, hier. Il s’agit de Solène Brun, l’ancienne Miss de la foire agricole de 2019.  Elle veut tout simplement vous « sonder » sur l’organisation de cette manifestation populaire qui, rappelons-le, pour la seule journée du dimanche 15 mai, a attiré pas moins de 30 000 visiteurs.

Donc, forcément, l’équipe municipale élue en juin 2020 et dont c’est la première organisation veut savoir ce que pense le public de cette manifestation. Aussi, l’hôtesse vous posera plusieurs questions concernant aussi bien l’accueil que le programme artistique en passant par les journées thématiques et même l’ambiance de façon générale sur le champ de foire, sans oublier le côté pratique pour le public.

Les cars jaunes ne s’arrêtent pas en centre-ville de Bras-Panon pendant la foire : usagers, prenez vos dispositions !

En quelque sorte, il vous sera demandé quels sont, selon vous, les points forts et les points faibles de la foire agricole. Et à partir de toutes vos réponses, le comité organisateur en fera un mix pour extraire la meilleure organisation qu’il soit en vue de la préparation de la 44ème édition.

En ce qui me concerne, moi qui suis au moins à ma 30ème foire agricole en tant que journaliste, je pense qu’il faudrait se pencher davantage sur le problème de circulation en centre-ville surtout les jours de grande affluence, comme ce fut le cas encore le week-end dernier. Il faudrait aussi trouver une solution pour les cars jaunes qui, durant la foire, ne peuvent plus s’arrêter en centre-ville. Je pense notamment aux gramounes qui empruntent ces transports en commun. Il faudrait aussi un peu plus de lumière, le soir, à l’entrée du champ de foire. Enfin, c’est dommage que les stands qui se trouvent à l’entrée ferment leurs portes quasiment avant 20 heures car en pénétrant sur le champ de foire à cette heure, jusqu’à hauteur du podium central, c’est un peu désert. Tout le public est concentré sur la partie « attractions » (manèges, auto-tamponneuses…). Un dernier souhait : que l’attribution des stands soit faite de façon un peu plus cohérente la prochaine fois en fonction de leur secteur d’activité. Ah, j’allais oublier : est-ce vraiment nécessaire de demander aux visiteurs (visiteuses surtout) de vider leur sac à l’accueil, de déposer leur flacon de parfum dans une caisse en bois. Le plus simple serait sans doute de jeter un œil dans le sac et voir s’il n’y a pas une arme (révolver ou couteau).

Cela dit, la foire agricole, reste la foire, à savoir une belle manifestation très appréciée du public qui en avait bien besoin après deux années d’interruption pour cause Covid.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

  1. My comprend pas y viens juste de commancé la foire et la y mette 2 p’tit grateur ky pour demande si lé bon ou pas bon arête un peu donc

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : « Des chiens ont massacré mes poules de race »

Article suivant

Qui est Élisabeth Borne, notre nouveau premier ministre ? Parcours et biographie.

Free Dom