Enquête migration : 79 % des habitants de La Réunion de 18 à 79 ans y sont nés

2 min de lecture
4

Conçueparl’Inedetconduiteenpartenariatavecl’Insee,ladirectiongénéraledesOutre-mer (DGOM), le Département de La Réunion, la Région Réunion et la Caisse d’allocations familiales, l’enquête Migrations, Famille et Vieillissement vise à mesurer les mutations démographiques en cours dans les départements d’Outre-mer et à en appréhender leurs conséquences socio-économiques. L’enquête couvre de nombreuses thématiques : trajectoires migratoires, ressources, mode de vie et état de santé des personnes âgées, diversité des formesd’union,proximitégéographiquedesgénérations,pratiquesculturelles et sociales, discriminations vécues par les populations, etc.À La Réunion, cette enquête fait suite à une première édition datant de 2009-2010.

En effet, e 2019, huit habitants sur dix de La Réunion sont natifs de l’île, une part en légère diminution depuis dix ans du fait de l’arrivée un peu plus importante de natifs de France métropolitaine. Très attachés à l’île, les natifs sont moins enclins que ceux des autres départements et régions d’Outre-mer à s’installer durablement ailleurs, que ce soit pour poursuivre des études ou trouver un emploi. Cependant, ils sont de plus en plus nombreux à effectuer de courts séjours en dehors de l’île.

Cet attachement à l’île se retrouve aussi dans l’importance accordée à la langue créole qui reste bien implantée sur le territoire. Les habitants de La Réunion sont par ailleurs très croyants. Le poids démographique des jeunes demeure important, du fait de la fécondité élevée, notamment des jeunes femmes. Malgré une amélioration depuis dix ans, les jeunes connaissent encore des difficultés d’insertion professionnelle tout en étant de moins en moins nombreux à bénéficier de l’aide financière de leur famille.

Néanmoins, comme ailleurs en France, la population réunionnaise vieillit. L’état de santé des seniors s’améliore mais en parallèle, ils bénéficient moins souvent qu’avant de l’aide de leur famille.

Les natifs de l’île composent la grande majorité de la population de l’île : 79 % des habitants de La Réunion de 18 à 79 ans y sont nés. Cette part a un peu diminué
depuis 2010, du fait d’une légère hausse de la part des natifs de métropole. Les natifs de La Réunion voyagent de plus en plus souvent en dehors de l’île.
Ainsi, la part des natifs n’ayant jamais quitté le département diminue fortement, de 26 % en 2010 à 15 % en 2020. Pour autant, si les natifs quittent de plus en plus
souvent l’île, c’est avant tout pour de courts séjours, comme des vacances ou un stage, et non pour aller s’installer et vivre ailleurs pour un emploi ou encore pour
poursuivre des études. Ainsi, 6 natifs de La Réunion sur 10 qui y résident en 2020 ont déjà voyagé dans l’Hexagone ou à l’étranger pour un court séjour, mais
seulement 2 sur 10 ont déjà vécu plus de six mois en dehors de l’île.

Parmi les jeunes natifs de 18 à 34 ans habitant La Réunion, seuls 4 sur 10 accepteraient de partir pour un emploi, dans l’Hexagone ou ailleurs. Cette part est
plus faible que chez les jeunes natifs des autres Drom et est stable depuis 2010.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
4 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Le budget du CROUS de la Réunion adopté « dans la douleur, de justesse et sous fortes pressions »

Article suivant

Petite-île : premier coup de pelle du nouveau cimetière (Vidéo – Photos)

Free Dom