//

Entreprises artisanales : les conséquences de la guerre en Ukraine génèrent de l’inquiétude

5 min de lecture
1

La hausse du prix des matières premières et les difficultés d’approvisionnement impactent l’économie artisanale à La Réunion. C’est ce que révèle l’enquête menée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat au début du mois de mai. Les chefs d’entreprise interrogés disent dégager peu de marges et apparaissent inquiets. Nous invitons tous les ressortissants qui s’interrogent à se rapprocher de nos services.

Une entreprise artisanale réunionnaise sur deux se dit impactée par le conflit ukrainien. Les chefs d’entreprise constatent une augmentation des coûts de production. Il s’agit, selon eux, de la principale difficulté à laquelle ils sont confrontés. Suivent ensuite les ruptures d’approvisionnement et l’allongement des délais.

La hausse concerne les matières premières, le carburant, le fret et en dernier lieu l’énergie. Les répondants évoquent également une tension inflationniste sur les intrants suivants :

• Alimentation :

  • Huile (+50%)
  • Beurre (+32%)
  • Farine (+31%)
  • Viande (+33%)

• Matériaux :

  • Acier (+54 %)
  • Aluminium (+54%) o
  • Bois (+36%)

• Equipements :

  • Frigorifiques (+40%)
  • Emballage, couverts (+28%)

Si le trafic maritime et les tensions des marchés internationaux apparaissent comme principales causes de la hausse des intrants, un effet d’aubaine de certains fournisseurs est également pointé du doigt.

L’ensemble de ces facteurs impactent les affaires des artisans, générant un climat d’inquiétude. Les répercussions prennent encore plus d’ampleur dans le secteur alimentaire et le BTP.

Dans ce contexte de crise, les artisans font preuve de résilience et d’adaptation. Ainsi 72% d’entre eux diminuent leurs marges et 50% se résignent à augmenter leurs prix pour maintenir leur activité.

Les dirigeants interrogés ont identifié et classifié les mesures de soutien qui pourraient amortir les conséquences économiques du conflit. Le report des charges fiscales et sociales est espéré tout comme la régulation des prix. Ces professionnels disent également attendre une aide financière compensatoire au surcoût et une facilité de trésorerie.

« Nos ressortissants, déjà fragilisés par la pandémie mondiale se retrouvent une nouvelle fois en difficulté. L’impact, bien que contrasté selon les secteurs, est visible et notre éloignement ajoute de la complexité dans la gestion de cette crise. Cette étude révèle en réalité le ressenti de la majorité des chefs d’entreprise. Je ne manquerai pas de relayer une nouvelle fois leurs inquiétudes mais aussi et surtout leurs attentes en faveur de mesures fortes. J’invite, par ailleurs, les artisans à se rapprocher des services de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat afin de bénéficier de conseils. » précise Bernard Picardo, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat.

Artisans, votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat est identifiée par le Gouvernement comme votre interlocuteur privilégié. Le Plan de Résilience Economique et Sociale présenté en mars dernier comprend des mesures à destination des entreprises.

Pour vous informer :

https://www.artisanat.fr/artisanat-crise-ukrainienne

Nos agents vous accompagnent :
Antenne Nord à Saint Denis : Mme Joëlle PAUSE 0262 21 04 35 [email protected] Antenne Ouest à Saint Paul : Mr jean SIDURON 0262 45 52 52 [email protected] Antenne Sud à Saint Pierre : Mr Jimmy LEONG CHONG 0262 96 10 40 [email protected] reunion.fr
Antenne Est à Saint André : Mr Philippe VERGOZ 0262 46 62 00 [email protected]

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un nouvel Airbus pour Corsair

Article suivant

St-Benoit : semaine de la propreté du 23 au 28 mai

Free Dom