[Alt-Text] [Alt-Text]

Epidémie de dengue : toutes les communes désormais touchées

dans Actualités/Infos Réunion

Du 15 au 21 avril, 1 116 cas de dengue confirmés ont été signalés. L’épidémie se poursuit à un rythme élevé et s’étend à l’ensemble de l’île. Les autorités sanitaires rappellent que la mobilisation de tous (Etat, communes, intercommunalités et population) est nécessaire pour lutter et agir contre l’épidémie en cours. Par ailleurs, à l’approche des vacances scolaires, où les déplacements sur l’île seront plus importants, la Préfecture et l’ARS Océan Indien rappellent à la population l’importance d’utiliser des répulsifs cutanés.

Situation épidémiologique au 24 avril 2019
(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Plus de 1 000 cas confirmés sont actuellement rapportés chaque semaine, portant à plus de 7 700 le nombre de cas rapportés depuis le début de l’année. Il convient de rappeler que ce ne sont là que les cas confirmés, à savoir ceux pour lesquels une analyse biologique a confirmé la maladie. Ce chiffre ne prend pas en compte les patients qui n’ont pas consulté leur médecin ou ont consulté sans que cela ne soit suivi d’une d’analyse biologique. C’est pourquoi, ce chiffre est à mettre en perspective avec le nombre de cas cliniquement évocateurs (actuellement environ 2500 à 3000 cas par semaine, 22 000 depuis le début de l’année) : il s’agit d’une évaluation du nombre de personnes ayant présenté des symptômes de la maladie et ayant consulté un médecin (sur la base des déclarations des médecins sentinelles, extrapolées à l’ensemble de l’île), que des analyses de confirmation biologique aient été réalisées ou pas.

On observe une dispersion des cas et toutes les communes sont concernées (voir carte ci-joint).

Les foyers historiques du Sud (Saint-Louis, Etang Salé, Les Avirons, Petite Ile) sont toujours très actifs et les cas rapportés dans les communes de Saint-Joseph, Saint-Pierre et le Tampon continuent d’augmenter.

Les foyers émergents sont situés dans :

· Le Nord : Sainte-Suzanne et Saint-Denis
· L’Est : Saint-André
· Le Sud : Saint-Philippe et l’Entre-Deux
· L’Ouest : La Possession et dans différentes localités de la commune de Saint-Paul : La Saline, Bellemène, Le Guillaume, Saint-Gilles-les-Bains et La Saline-Les-Hauts.

Les passages aux urgences et hospitalisations, pour dengue, poursuivent leurs augmentations. Le site sud du CHU est toujours l’hôpital le plus impacté

DEPUIS LE DEBUT DE L’EPIDEMIE

Plus de 14 000 cas autochtones confirmés (dont plus de 7 700 cas depuis le 01/01/2019)

427 hospitalisations (dont 271 hospitalisations depuis le 01/01/2019)

1 577 passages aux urgences (dont 1 102 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)

Près de 50 000 cas cliniquement évocateurs (dont plus de 22 000 cas depuis le 01/01/2019)

14 décès, dont 7 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019)

Tags:

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Aedes albopictusmykimyke Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
mykimyke
Membre
mykimyke

combien de récipients contenant de l’eau, partout, dans les cours, les dépôts d’ordure sauvages ?
ma a vrémen l’impression k’tout’domoune (ou presk), lé pa la ek sa, ke banna i en fou…fé pitié, vrémen…

Aedes albopictus
Invité
Aedes albopictus

Et cela n’est prêt de s’arrêter. Avec l’arrivée de l’hiver austral nous aurons une diminution du nombre de cas certes mais comme en 2016, 2017, 2018 la dengue continuera de circuler à bas bruit et au retour de l’été nous risquons de subir une épidémie de forte intensité et de nombreux morts. En février 2016 au plus fort de la crise du chik le pic épidémique avait atteint 40 000 cas/semaines. Si la population éliminait vraiment les gîtes larvaires et respectait l’environnement nous aurions peut être une chance d’en réchapper mais j’en doute. L’autre risque est de voir la dengue… Lire la suite »

Aedes albopictus
Invité
Aedes albopictus

Suite
De façon réguliere la dengue, le chik et même le zika (2016) sont introduit sur le territoire. Si la dengue devient endémique et le risque est grand d’ailleurs cela est peut être déjà le cas alors nous allons avoir un très gros souci car il existe 4 formes de dengue.
les sérotypes 1,2,3 et 4. A l’heure actuelle et jusqu’à preuve du contraire le virus qui circule est le 2. Si on contracte ce sérotype on est immunisé contre lui mais pas contre les autres. Nous avons eu d’ailleurs des cas de dengue 3 importés il n’y a pas si longtemps.

Aedes albopictus
Invité
Aedes albopictus

Savez-vous comment ce moustique transmet la dengue ou le chik d’ailleurs?

Aedes albopictus
Invité
Aedes albopictus

La trompe du moustique tigre est composée de deux canaux, un canal est relié à l’estomac et l’autre ces glandes salivaires. Quant la femelle Aedes pique car elle a impérativement besoin de prélever du sang pour rendre viable sa ponte elle injecte sa salive et aspire votre sang. et c’est la salive qui donne le bouton et la démangeaison. Le mâle étant là et cela fait rêver tous les mâles de la planètes pour dormir, manger et se reproduire ” Vous avez un moustique mâle chez vous??? Lol les virus de la dengue, du chik, du zika et autres appartiennent… Lire la suite »

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut