Epidémie de dengue : Ericka Bareigts demande à l’Etat de “prendre ses responsabilités”

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

“Alors que les services de l’Etat nous annonçaient en juillet 2018 que la crise de la dengue serait réglée d’ici la fin de l’année, la situation sanitaire à La Réunion devient critique malgré nos alertes répétées”, constate la députée socialiste Ericka Bareigts dans un communiqué. “En effet, écrit-elle, le nombre de cas hebdomadaires de dengue a doublé la semaine dernière ! Pire, il côtoie maintenant les niveaux de croissance atteints lors de la crise du Chikungunya. Pour rappel, au pire de cette crise majeure, on avait atteint 47 000 cas par semaine. Je ne souhaite pas que ces niveaux se répètent. Cela voudra dire que nous n’avons pas tiré les leçons de la crise du Chikungunya.

Que sont devenues nos propositions faites publiquement dès le 6 avril 2018, réitérées depuis à de nombreuses reprises, pour la protection de la population réunionnaise, pour la protection en priorité des enfants et des personnes âgées ? Est-ce que l’Etat, empêtré dans des protocoles sanitaires qui ont déjà démontré leur inefficacité par le passé, est incapable de s’adapter à la situation et enfin de prendre les mesures qui s’imposent ?

Quand l’État prendra-t-il ses responsabilités et assurera la protection de la population contre les moustiques parallèlement à la lutte anti-vectorielle ? Il ne suffit pas de répéter à l’envi que les Réunionnais doivent lutter contre les gîtes larvaires dans les cours où se protéger des piqûres. L’Etat doit prendre en charge un véritable plan pour gagner la bataille contre l’épidémie. Il en a la responsabilité et l’autorité !

Sinon, on sera en devoir de considérer que les autorités sanitaires gèrent la crise de la dengue entre statistique et vision comptable, loin des préoccupations humaines. Quel spectacle déconcertant que de constater semaine après semaine, mois après mois, l’épidémie progresser sans que les autorités ne donnent le sentiment d’agir au-delà d’une communication et d’une lutte anti-vectorielle sans grand effet !

Or, derrière les trois décès directement liés à cette épidémie, derrière chacun des 442 malades la semaine dernière, et des 8500 cas recensés depuis le début, il y a des familles réunionnaises dans la souffrance.

Accepterait-on une telle gestion calamiteuse dans l’hexagone ? Probablement que non. Il faut que l’Etat réagisse et agisse à la hauteur de la crise que nous connaissons”.

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Jo de la RivièreboulousseCela concerne les mairies Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Cela concerne les mairies
Invité
Cela concerne les mairies

Ce sont les maires qui doivent prendre leurs responsabilités en faisant sortir ceux qui poireautent dans les bureaux et les envoyer enquêter dans les fonds de cours insalubres , dans les elevages à ciel ouvert où pullulent moustiques , rats et autres parasites . Mais les élections approchent et les maires ne veulent pas contrarier les électeurs . L’épidémie ne peut que progresser.

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Ce sont les maires , mais aussi le conseil régional, le conseil départemental, l’Ars…. Que sont devenues les “grandes décisions” de Mr le Préfet du mois dernier ? Tout ce beau monde s’en fout… La courbe de l’infestation de dengue ne faiblit pas et le nombre de personnes atteintes peut être multipliée par 2 ou 3 car les chiffres annoncés sont les cas avérés, on ne connait pas les personnes non-diagnostiquées ou mal diagnostiquées. Hélas devant autant d’incompétences meurtrières, on va continuer à mourir de la dengue à la Réunion …

boulousse
Invité
boulousse

bah oui, moustique c est letat y envoi a zot. Pas la cochonerie demoune mais letat. y vois election y arrive teu