Épidémie de peste à Madagascar : 28 morts, 157 cas !

4 min de lecture
4

Le dernier bilan de l’épidémie de peste à Madagascar fait froid dans le dos. 157 cas de peste dont 28 mortels ont été signalés. Parmi les victimes, il y a une collégienne de 13 ans, indique le ministre de l’Éducation Nationale, Paul Rabary. L’OMS s’inquiète de la propagation de l’épidémie.

Parmi les 1 57 cas enregistrés en moins d’un mois, 13 cas sont confirmés, 47 qualifiés de probable et 65 sont encore au stade de suspect. Le ministère de la Santé publique de la Grande île précise que dans la plupart des cas, c’est la peste pulmonaire qui touche beaucoup les victimes (68 cas). 55 personnes sont touchées par la peste bubonique et une par la peste septicémique.

Plusieurs régions de Madagascar sont concernées par cette épidémie. C’est dans la capitale, Antananarivo, et la ville du Grand Port, Toamasina que les premiers cas mortels ont été signalés vers la première semaine du mois de septembre.

Cellule de veille

Le gouvernement malgache a décidé de mettre en place une “cellule de veille“. Elle aura pour mission d’assurer l’efficacité de la campagne menée contre l’épidémie de la peste sur la Grande île.

Des campagnes de sensibilisations sont lancées pour alerter l’opinion sur le danger que peut représenter cette maladie. Le Premier ministre, Olivier Solonandrasana Mahafaly, a annoncé samedi le renforcement des contrôles sanitaires au niveau des aéroports, notamment pour les personnes qui entrent et qui sortent de la Grande île. Idem pour des transports en commun.

Le gouvernement interdit également tous rassemblements publics depuis samedi, sans apporter pour autant de précision. Ainsi, seuls les matchs entrant dans le cadre du CCCOI se sont déroulés à huis clos, samedi et dimanche. De nombreux autres spectacles ont pu se tenir à Antananarivo dimanche. Sans attendre le gouvernement, les tananariviens prennent des mesures de sécurité sanitaire  comme le port de masque de protection respiratoire.

Les trois formes de peste

La peste pulmonaire est la forme la plus virulente de cette maladie. Elle manifeste par une broncho-pneumaophathie avec des crachats sanglants. Le virus se transmet par voie aérienne, par inhalation d’un aérosol de gouttelettes infectieuses, d’une personne à l’autre. Si le malade n’est pas très vite pris en charge, le virus peut-être mortel en quelques jours.

La peste bubonique est la  forme la plus fréquente de la maladie de la peste. Elle s’attrape par la piqûre d’une puce infectée. Cette maladie  se manifeste par une forte fièvre, un mauvais état  et une augmentation de volume du ganglion lymphatique.

La peste septicémique peut être à la fois, la peste bubonique et la peste pulmonaire. Dans ce cas, le virus  se propage directement dans la circulation sanguine, sans apparition d’un bubon. Elle résulte de piqûres de puces ou de contact direct d’une peau lésée avec des matières infectieuses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox