Ericka Bareigts intervient sur la délivrance des certificats de décès (VIDEOS)

dans Actualités/Infos Réunion

Il y a quelques mois, la mutualité de La Réunion avait lancé une pétition alertant l’Etat et l’ARS sur les difficultés rencontrées par de très nombreuses familles réunionnaises pour faire établir, dans des délais raisonnables, les certificats de décès. Cette pétition
avait alors recueilli plus de 18 000 signatures en quelques jours dont celle de la députée Éricka Bareigts qui estimait que “ces situations ajoutent de la souffrance à la douleur liées à la perte d’un proche”.

La semaine dernière en commission des affaires sociales, avec d’autres députés, Éricka Bareigts proposait d’ouvrir la délivrance des certificats de décès aux infirmières. La ministre de la santé s’était engagée à proposer une solution en séance.
Ce mercredi 20 mars en séance publique, plusieurs députés se sont prononcés sur ce sujet. “Dans les désert médicaux, même les morts attendent le médecin”, “l’inégalité d’accès aux soins se prolonge après la mort”. Pourtant, la ministre Agnès Buzyn n’a pas été, du point de vue de la députée réunionnaise et de certains de ses collègues, à la hauteur des situations que rencontrent les familles concernées.

En effet, la majorité a proposé et adopté en séance un amendement afin que les médecins retraités et les étudiants de 3e cycle puissent remplir le certificat de décès. Cette proposition n’a pas satisfait une partie des députés LREM, la jugeant en-dessous de
la réponse attendue.

Cette proposition ne satisfait pas non plus la députée Éricka BAREIGTS. Alors que des alternatives plus pertinentes pouvaient être débattues voire adoptées, le gouvernement et la majorité se sont contentés d’une solution en l’état qui ne satisfera très
probablement, à La Réunion comme sur de nombreux autres territoires, que trop peu de familles, d’autant plus que nous n’avons pas de précisions sur les effectifs d’étudiants et de médecins à la retraite disponibles. Suscitant une division au sein de la
majorité, et après nos interventions, la ministre a indiqué que des propositions supplémentaires spécifiques pourraient être étudiées prochainement notamment pour les territoires ultramarins.

La députée indique qu’elle restera “attentive à l’évolution du projet de loi au Sénat et en seconde lecture à l’Assemblée nationales sur les solutions apportées à ces situations insupportables et interpellera la ministre de la santé sur ce sujet, autant de fois qu’il le
faudra”.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
gence yvesSIAMGence Yves Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Gence Yves
Invité
Gence Yves

Bonjour bête et couillon que je suis j ai enormement de mal à comprendre que durant toute ma vie je puisse avoir un médecin traitant qui me suit depuis quasiment ma naissance et bizarrement lors de mon décès pour x raisons ce soit ce serait pas lui qui assumerait la délivrance de mon certificat de décès!!! Appelons un chat un chat et à chacun son métier pourquoi de mon vivant il parle de secret médical et il y a que lui qui peut être apte à me suivre officiellement et maintenant décédé il se rejette la balle question de savoir… Lire la suite »

SIAM
Invité
SIAM

Bien ……la loi Française est faite comme cela . une personne qui est décédée soit à l’ hôpital ..soit en clinique …est dans la minute de sa mort mise en chambre froide .Et la famille est automatiquement avertie de la mort de la personne dans les minutes qui suivent le décès en ce qui concerne le certificat attestant la mort de la personne le MEDECIN de garde fait et signe le dit document dans l’ heure qui suit dans le service ou est décédée la personne ….pour un décès à la maison ..aller crise cardiaque S O S médecin fait… Lire la suite »

gence yves
Invité
gence yves

suite… non c est du hors sujet,même si il y a un surplus de malade, toute les personnes qui sont vivant ont un médecin traitant, c est à la caisse de mettre des règles, “vous suivez un patient durant sa vie, à son décès c est à vous médecin traitant d’en assumer la délivrance du certificat” point barre si il y a quelqu un qui connais ma santé c est pas le boucher du coin, ou mon boulanger C EST MON MÉDECIN TRAITANT …