Et si l’humanité disparaissait

2 min de lecture
6

Le média Brut a récemment publié une vidéo sur le devenir de notre planète dans le cas où l’humanité disparaissait subitement. On y découvre que la nature reprendrait ses droits, les constructions humaines commenceraient à s’effondrer et dans quelques dizaines de milliers d’années, les vestiges de l’humanité pourraient principalement être les déchets nucléaires.

Et si la disparition de l’humanité était un bienfait pour la Terre ?

Et si la disparition de l’humanité était un bienfait pour la Terre ?
Cette question  a été invoqué de manière un peu différentes il y a quelques années par l’auteur Yannick MONGET dans GAÏA l’homme passait alors du statut de prédateur à celui de proie, à son tour menacée d’extinction.
Nous laisserons le soin à chacun de nos lecteurs de répondre à cette question.

Terminons sur cet extrait issu de GAÏA justement :
“Vous, vous n’êtes pas un prédateur, vous êtes un exterminateur, précisa-t-elle. Vous n’avez pas votre place dans cette chaîne, vous êtes ce que nous nommons une “espèce nuisible”. Vous êtes un peu comme cette algue tueuse, la Caulerpe, expliqua Anne.
– Celle qui a envahi la Méditerranée ?
– Oui, je vois que vous connaissez ; et bien vous êtes semblable. Vous colonisez des terres, en y détruisant tout, pour vous installez, vous, et seulement vous, éradiquant tout ce qui pourrait vous gêner dans votre développement jusqu’au jour où, comme la Caulerpe, vous disparaîtrez après avoir compris que ce que vous détruisiez vous était indirectement vital.” [GAÏA Yannick MONGET]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



6 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox