Évolution des prix à la Réunion en décembre 2023 : 3ème mois consécutif de hausse, focus sur les secteurs impactés

4 min de lecture

En décembre 2023, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,5 % à La Réunion. C’est le troisième mois consécutif de hausse. En décembre, la hausse des prix est portée très largement par les services, et dans une moindre mesure par les produits manufacturés. La baisse des prix se poursuit pour l’énergie. Les prix de l’alimentation reculent après deux mois de hausse.

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 3,3 % à La Réunion, soit un peu moins qu’au niveau national (+3,7 %).

En décembre 2023, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,5 % à La Réunion après +0,5 % en novembre et +0,6 % en octobre. Les prix des services et des produits manufacturés continuent d’augmenter, tandis que ceux de l’énergie et de l’alimentation baissent. Les prix du tabac sont stables (figure 1 et figure 2).
Les prix des services augmentent de 1,4 % en décembre après +0,8 % en novembre et +0,3 % en octobre. Ils avaient reculé en août et septembre. Les tarifs des services de transports repartent fortement à la hausse (+16 %), en raison exclusivement de la croissance saisonnière des prix dans le secteur aérien. Les prix des services de santé augmentent également (+0,5 %), alors que ceux des services de communications et des loyers et services rattachés sont stables. Les prix des autres services croissent quant à eux de 0,4 %.

La hausse des prix des produits manufacturés, amorcée à la fin des soldes, ralentit (+0,2 %, après +0,8 % en novembre et +0,7 % en octobre). Les prix augmentent de nouveau pour l’habillement et chaussures (+0,7 %), après deux mois de forte hausse (+2,9 % en novembre et +2,5 % en octobre). Les prix des produits de santé augmentent également (+0,2 %), alors que les prix des autres produits manufacturés sont stables.

Les prix de l’alimentation diminuent de 0,3 % en décembre après deux mois de hausse (+0,5 % en octobre et novembre).

Cette baisse est portée par les prix des produits frais (-4 %), qui avaient fortement augmenté en novembre (+7,1 %). En revanche, les prix de l’alimentation hors produits frais augmentent (+0,3 %), après une baisse de 0,4 % en novembre.

En décembre, les tarifs de l’énergie reculent de 2,1 %, comme en novembre, après quatre mois de hausse de juillet à octobre. Cette baisse est liée à celle des tarifs des produits pétroliers (-3,2 %). En décembre, le prix du litre de gazole diminue de 7 centimes et celui du supercarburant de 1 centime. Grâce aux aides locales, le prix du gaz demeure stable. Le prix de l’électricité est également stable en décembre.

En décembre 2023, les prix du tabac sont stables.

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 3,3 % à La Réunion, soit un peu moins qu’en France (+3,7 %).

Nettement plus faible depuis début 2022, l’inflation sur un an à La Réunion s’était peu à peu rapprochée du niveau national au cours du deuxième semestre 2023, jusqu’à atteindre un niveau équivalent au mois de novembre.

Sur un an, les prix des services, de l’énergie et des produits manufacturés croissent de façon comparable à La Réunion et au niveau national. Ceux de l’alimentation et du tabac augmentent moins fortement (figure 3 et figure 4).

Sur un an, les prix des services augmentent de 3 % à La Réunion (+3,1 % au niveau national). Les services pèsent pour près de la moitié de la consommation des ménages. Tous les secteurs des services contribuent à la hausse, notamment les loyers et services rattachés (+3,9 %, +2,8 % en France), les services de transports (+7,7 %, +2,1 % en France) et les services de santé (+0,8 %, +0,6 % en France). Les tarifs des services de communications croissent également à La Réunion (+2 %), alors qu’ils reculent au niveau national (-3,1 %). Les prix des autres services, qui pèsent pour moitié dans le budget en services des ménages réunionnais, augmentent moins fortement qu’au niveau national (+3 % contre +4,2 %).

Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent de 6,4 % (+7,2 % au niveau national). L’alimentaire pèse pour 15 % dans le budget des ménages réunionnais. Les prix des produits frais augmentent un peu moins à La Réunion (+8,4 %, +8,8 % en France). C’est également le cas pour les prix de l’alimentation hors produits frais (+6,1 % contre +6,9 % au niveau national).

Sur un an, les prix de l’énergie augmentent de 5,8 % (+5,7 % en France). Cette hausse est portée par celle des prix de l’électricité sur un an (+28,8 %), tandis que les prix des produits pétroliers reculent de 3,9 % (+0,5 % en France).

Sur un an, les prix des produits manufacturés augmentent de 1,3 % à La Réunion (+1,4 % au niveau national). Les produits manufacturés représentent 27 % du budget des ménages réunionnais. À La Réunion, les prix de l’habillement et chaussures baissent sur un an (-0,3 %), alors qu’ils augmentent au niveau national (+1,1 %). Les prix des produits de santé baissent également (-0,2%), mais moins qu’au niveau national (-0,9 %). La hausse des prix des autres produits manufacturés est identique à La Réunion et en France (+2 %).

Sur un an, les prix du tabac augmentent deux fois moins à La Réunion (+4,9 %) qu’en France (+9,8 %), mais ils avaient davantage augmenté sur un an en 2022.

Définitions

Qu’est-ce-que l’indice des prix à la consommation ?

L’indice des prix à la consommation est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation du niveau général des prix des biens et des services proposés aux consommateurs sur le territoire. C’est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante. La quasi-totalité des biens et des services marchands, proposés aux consommateurs, font partie du champ de l’indice.

Documentation

Le suivi des prix à La Réunion s’appuie sur un peu plus de 8 700 relevés de prix mensuels répartis sur plus de 800 variétés.

L’indice des prix est mesuré en base 100 par rapport à 2015. Une valeur de 113 signifie ainsi que les prix ont augmenté de 13 % pour la catégorie concernée entre 2015 et le mois en cours.

L’évolution des indices des prix à la consommation est présentée en variation mensuelle (pourcentage d’évolution des indices du mois par rapport au mois précédent) et en glissement annuel. Celui-ci correspond à la variation au cours des douze derniers mois, qui est calculée en rapportant l’indice du mois à celui du même mois l’année précédente. Par exemple, l’indice du mois de décembre 2023 est rapporté à celui de décembre 2022.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Tampon : Henri Claude, 54 ans, porté disparu depuis dimanche (Podcast)

Article suivant

Travaux d’entretien d’EDF à Salazie : Coupures d’électricité pour améliorer le réseau le 24 janvier

Free Dom