Extinction Rebellion Réunion a mené une action afin de dénoncer la responsabilité de l’entreprise Burger King dans la déforestation des forêts

3 min de lecture
2

Des militant.es d’Extinction Rebellion Réunion ont ciblé ce week end plusieurs publicités de l’entreprise de fast food Burger King afin de dénoncer à la fois la responsabilité de l’entreprise dans la déforestation des grandes forêts d’Amazonie et le matraquage publicitaire agressif de plus en plus présent sur les bords de route de notre île.

En effet, les bovins et poulets utilisés pour fournir les steaks des burgers de l’entreprise sont essentiellement nourris à partir de soja produit sur les terres des forêts primaires d’Amérique du Sud.

L’entreprise pointée du doigt par plusieurs études menées par des ONG comme Greenpeace ou Mighty Earth, ne s’engage à arrêter la déforestation que d’ici à 2030 alors que la communauté scientifique alerte depuis des dizaines d’années sur un réchauffement climatique qui va en s’accélérant et qui est aggravé par certaines activités économiques désastreuses.

Ces engagements de la part de la multinationale qui sert plus de 11 millions de personnes par jour sont inacceptables et nous avons donc décidé d’alerter les réunionnais en affichant publiquement, et sur certains de ses propres panneaux publicitaires, la responsabilité de l’entreprise dans l’aggravation du changement climatique qui cause actuellement des vagues de chaleur exceptionnelle dans plusieurs pays du monde.

Aujourd’hui, la déforestation est responsable d’environ 10% des émissions de carbone dans l’atmosphère, sans parler des désastres écologiques qu’elle cause sur la biodiversité en menaçant de espèces telles que le jaguar, le paresseux, ou le tamanoir géant dont les habitats sont progressivement détruits.

En tant que consommateur nous avons tous la possibilité d’agir et de mettre la pression sur ces grandes entreprises en s’engageant à refuser d’acheter leurs produits pour ne pas cautionner les désastres environnementaux induits.

On appelle donc les réunionnais à changer leurs habitudes de consommation et à éviter de consommer chez ces grandes enseignes.

On rappelle également par ce communiqué, l’obligation qu’à le préfet de faire respecter la réglementation nationale en matière de publicité sur l’espace public. En effet, nous avons constaté, en lien avec l’association Paysage de France, que plus de 50% des affichages publicitaires géants sur l’île sont illégaux. Affichages dont se servent les entreprises de fast food pour faire leur promotion morbide..
M. Le préfet, il est temps d’agir et de procéder au démontage des centaines de panneaux déjà signalés par l’association à votre prédécesseur, parti sans accomplir sa mission de manière délibérée.

2 Commentaires

  1. allé rode un travail pou fé té bann punk a chien , zot i represente koué ici , i debarque la Rényon pou avoir une petite existance koué !

  2. déjà , zot même la pou polluer, peinture, encre, le temps , la colle , papier , zot même i consomme , zot z enfant a l école , ben si le comme ça met plus de vêtements , sorte tout nu. tissus , plastiques , cuir bref tout sa , si c est pas de la pollution .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les marmailles de 1000 Sourires prennent de la hauteur dans la Grande Roue

Article suivant

Insolite : Des scientifiques découvrent un escargot possédant une armure en métal

Free Dom