FAZSOI : les 12 travaux du RSMA-R en hommage aux blessés de l’armée de Terre

6 min de lecture

Du 26 mai au 17 juin 2021, les cadres et les volontaires du RSMA de La Réunion se sont mobilisés pour les Blessés de l’armée de Terre en réalisant « Les 12 travaux ». Composés de défis sportifs plus ambitieux les uns que les autres, ces activités ont permis de réaliser 3661 kms, 13830 tractions et de récolter 176 poches de sang en hommage à ceux qui ont souffert dans leur âme ou dans leur chair.

C’est la compagnie de commandement de formation professionnelle et de logistique (CCFPL) qui a ouvert le bal en réalisant 24h de « Run and Bike » dans le régiment. A raison de 5 km par binôme, ils ont parcouru un total de 1000 km.

A Bourg-Murat, le personnel de la 1ère compagnie de formation professionnelle (CFP1) a réalisé « la course relais des 3 pitons » en treillis -rangers. Les boucs ont parcouru un total de 1000 kms dans le froid et la boue.

La 2ème compagnie de formation professionnelle (CFP2) a effectué une course relais durant 24h soit 300 km !

Pour l’occasion, la 3ème compagnie de formation professionnelle (CFP3) a organisé un « challenge tractions » : les 100 participants ont effectué un total de 13830 tractions !

Ce fût ensuite aux volontaires de la 4ème compagnie de formation professionnelle (CFP4) de relever le défi … à la rame ! Les 164 participants ont ramé sans relâche durant 24h pour réaliser 236,7 kms !

La 5ème compagnie de formation professionnelle (CFP5) de Saint-Denis a organisé un triathlon (natation, cyclisme et course à pied) permettant d’ajouter 51kms au compteur des solidarités.

La compagnie d’instruction a réalisé un WOD (workout of the day) composé de 10 pompes, 15 jumping-jack, 20 squats et 400m de course à pieds lesté en portant Tommy. Au bilan, 130 tours ont été comptabilisés soit un total de 1 300 pompes, 1 950 jumping-jack, 2 600 squats et 52 kms de course à pied.

Une équipe composée de cadres a également réalisé un triathlon hors norme : la « 0-3000-0 » :  1500 m de natation dans le lagon de Saint-Pierre, 45 km de vélo dans le cirque de Cilaos puis 10 km de trail jusqu’au Piton des Neiges !  Après tous ces efforts, ils ont réalisé le chemin inverse jusqu’à Saint-Pierre. Les militaires ont parcouru 111.5 kms en 12 heures et 30 minutes pour la bonne cause !

Les membres du CSA (club sportif et artistique) Randonnée du régiment se sont élancés dans une traversée de l’île de La Réunion. Partis du Brûlé dans les hauts de Saint-Denis, ils ont traversé des sites emblématiques et spectaculaires tels que Dos d’âne, Marla, le col du Taïbit, Cilaos et la Plaine des Sables. Ils ont achevé leur épopée à la plaine des Cafres après 131 kms, 7800 m de dénivelé positif et 8000 m de dénivelé négatif.

Les membres du CSA Trail ont, quant à eux, relié les différents quartiers du RSMA (Saint-Denis, Saint-Pierre et Bourg-Murat). Le parcours s’est déroulé sur 3 étapes : une traversée de l’Ile intense depuis le sud sauvage jusqu’au nord, en visitant les points emblématiques parmi lesquels le Piton des Neiges, la Roche Ecrite ainsi que plusieurs sentiers empruntés par les courses du Grand Raid Réunion. Oscillant entre 0 et 3070 m d’altitude, ce parcours très exigeant comptabilise pas moins de 531 kms et 2710 m de dénivelé positif cumulés sur plus de 27 heures d’effort en l’honneur des Blessés de l’armée de Terre !

Le RSMA a également organisé trois journées de don du sang sur ses différentes emprises. La mobilisation massive des cadres et volontaires a permis de récolter 176 poches.

Le tour de l’île a été le point d’orgue de ces 12 travaux colossaux !  Durant deux jours, sous le vent et la pluie, des équipes de coureurs de toutes les compagnies se sont relayées sur des tronçons de 30 à 40 km. Le régiment a parcouru 240km en 20h30 pour cette épreuve !

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ilet à Cordes : la circulation reprend par alternat suite à l’éboulis

Article suivant

Label « architecture contemporaine remarquable » : sept nouvelles attributions à la Réunion

Free Dom