Fête de la musique et Covid-19 : un dispositif adapté mis en place cette année

4 min de lecture

La Fête de la Musique célèbrera sa 40ème édition lundi 21 juin 2021. Cette année encore, cet événement populaire au succès international, présent dans plus d’une centaine de pays, sera bien au rendez-vous.

Un cadre sanitaire sécurisé

L’organisation de la fête de la musique devra être adaptée à la situation sanitaire afin de préserver la sécurité de toutes et de tous.

Ainsi, l’ensemble des conditions et mesures sanitaires prévues pour les différents établissements recevant du public (ERP) devront être respectées :

–          Le couvre-feu sera fixé à 21h ; aucune dérogation ou tolérance n’est prévue le soir de la Fête de la musique ;

–          Seules les configurations assises seront autorisées afin de faciliter la gestion de flux et éviter regroupements et attroupements qui seront encore, à cette époque, interdits (limitation des regroupements sur la voie publique à 6 personnes) ;

–          La jauge maximale autorisée pour les ERP en salle ou en plein air correspondra à 35 % de la jauge sécurité incendie, dans la limite de 300 personnes ;

Au titre de cette édition 2021, le ministère de la Culture recommande à l’ensemble des communes, des structures culturelles (salles de spectacle, salles de musiques actuelles, opéras, auditoriums, etc.) et des ERP souhaitant participer à cette édition de le faire dans le strict respect du cadre suivant :

  • Organiser des événements uniquement dans des ERP avec un public assis et dans le respect des protocoles en vigueur, accompagnés par les guides du ministère, en respectant les plafonds de jauge et les modalités de distanciation fixées par l’arrêté préfectoral. Une attention particulière sera portée aux mesures d’aération et de ventilation des ERP en référence au protocole socle du MSS ;
  • En cas de manifestation en plein air -ERP de type PA uniquement- accueillir le public en configuration assise, en respectant les plafonds de jauge et les modalités de distanciation fixées par l’arrêté préfectoral en vigueur. Ce qui implique une gestion renforcée et adaptée des flux de population au regard de l’interdiction des rassemblements sur la voie publique (maximum 6 personnes) ;
  • A cet égard, les concerts impromptus des musiciens, notamment amateurs sur la voie publique ne seront pas autorisés afin de ne pas créer de rassemblements ;    
  • Contrairement à l’année dernière, les concerts dans les bars et restaurants seront autorisés dans le respect du protocole sanitaire relatif aux hôtels, cafés et restaurants, et en veillant à ce qu’ils ne se traduisent pas par des attroupements aux abords des établissements. A ce titre, les musiciens ne pourront pas se positionner sur la voie publique ou les terrasses jouxtant l’espace public dans ce même souci d’éviter des rassemblements inopinés.

Les forces de l’ordre, en étroite liaison avec les communes et les polices municipales, seront mobilisées afin de veiller au respect des règles ainsi établies.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Affaire “Bygmalion” : six mois de prison ferme requis contre Nicolas Sarkozy

Article suivant

Dengue à La Réunion : l’épidémie diminue mais reste intense

Free Dom