Filière bovine : les agents de la DAAF libérés à l’exploitation des Lauret (podcasts/photos)

3 min de lecture
3

Lundi, aux alentours de 20 heures, trois fonctionnaires de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de La Réunion (DAAF) sont venus inspecter l’exploitation des Lauret, à la Plaine-des-Cafres. Le procureur aurait reçu des plaintes comme quoi les propriétaires ne nourriraient plus correctement leurs boeufs, après avoir été expulsés de la SICALAIT.

Cette inspection surprise, qui n’a pas plu à la famille, se produit sur fond de la leucose bovine, une maladie qui décime les cheptels. S’attendant à un accueil tendu, les fonctionnaires de la DAAF sont venus accompagnés des forces de l’ordre pour procéder à ce contrôle. Une fois sur place, ils n’ont pas pu accomplir leur mission sur le terrain, qui est privé. Depuis hier soir, les agents de la DAAF sont d’ailleurs retenus par la famille et des éleveurs qui la soutiennent. Ces derniers ont notamment bloqué leur véhicule.

“On les retient car on veut un rapport mais il ne veut pas nous donner quelque chose de complet. Zot lé menteur. Je n’ai plus de revenu depuis le mois de mars mais je me prive pour mes bêtes. Elles ne sont pas affamées”, clame Melusine Lauret au micro de Charles Luyllier ce matin, aux alentours de 11h30. Retrouvez son témoignage :

Ce matin, Jean-Paul Bègue, autre éleveur en difficultés, s’exprimait sur Free Dom sur ce qui s’est passé pendant la nuit :

Le maire André Thien-Ah-Koon s’exprime en direct sur nos ondes

Vers 13 heures, le maire André Thien-Ah-Koon est intervenu. Il s’est exprimé sur nos ondes de Radio Free Dom sur son rôle dans la libération des agents de la DAAF. “J’ai contacté le sous-préfet à plusieurs reprises, ainsi que le président du conseil départemental Cyril Melchior pour travailler à mettre une certaine modération dans les attitudes de ce jour. A 13 heures aujourd’hui, monsieur le préfet a accepté de recevoir les éleveurs Mr Lauret et Mr Bègue, qui remettent en cause l’existence de la leucose bovine à la Réunion. Après avoir obtenu la garantie du maire d’être reçus par le préfet de la Réunion, ils ont accepté de libérer les agents. […] Ce matin, j’ai réussi à mettre tout le monde d’accord entre les éleveurs et le préfet que je tiens à remercier. Cela permettra peut-être de proposer un plan sanitaire qui satisfera tout le monde et permettra au quartier de Bois-Court de retrouver sa tranquillité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




3 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox