Filières de recyclage à La Réunion: « Le gouvernement dit oui » et « défend le pouvoir d’achat des Réunionnais ! »

3 min de lecture

Dans un communiqué,  Bachil Valy, maire de L’Entre-Deux et référent local La République En Marche, a indiqué dans un communiqué que « Le Gouvernement dit OUI au déploiement de filières de recyclage à La Réunion et défend le pouvoir d’achat des Réunionnais ! « 

« A l’Assemblée Nationale, lors de l’examen de la loi de finances rectificatives 2021, le Gouvernement a défendu notre position réunionnaise en faveur du développement des filières de recyclage.

À ma demande auprès du Président de la République et suite à l’amendement co-signé par Viviane Malet et Nassimah Dindar approuvé au Sénat dans le même cadre, le Gouvernement a répondu favorablement à une diminution de l’augmentation de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP).

Qu’est-ce-que cela veut dire ?

Pour accélérer la mise en place de filière de recyclage et de meilleure gestion du traitement des déchets, une TGAP est appliquée aux autorités compétentes, à savoir, les intercommunalités. Cela représenterait pour l’ensemble des EPCI de l’île et plus particulièrement, pour la CIVIS, la CASUD et le TCO une augmentation de près de 5 millions d’euros par an versé à l’État jusqu’en 2024-2025.

Indéniablement, cela aurait eu pour conséquence d’augmenter la Taxe d’Enlèvement d’Ordures Ménagères pour les citoyens de nos territoires.

Or, nous sommes engagés dans une dynamique forte de réduction de nos déchets et d’organisation de filières de recyclage avec le projet ILEVA.

Il semblait donc injuste et injustifié de ne pas nous laisser le temps d’atteindre nos objectifs ni de renforcer notre offre de structures de recyclage. Et davantage, cela aurait de fait, pénalisé le pouvoir d’achat de nos concitoyens Réunionnais qui sont déjà très fragilisés par cette crise sanitaire quelle que soit leur situation familiale.

C’est une grande satisfaction d’avoir été écouté et entendu par le Président de la République sur ces enjeux en matière de transition écologique, de pouvoir d’achat et de création d’emplois durables.  Nous devons résolument tourner La Réunion vers l’avenir tout en conservant cet esprit de solidarité fait société ici. « 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le COGHOR s’engage pour les services de pédiatrie du CHU de La Réunion et du GHER

Free Dom