Fratricide de Bras-Fusil : “Fano” mis en examen et écroué pour avoir tué son frère

2 min de lecture
19

Après l’horreur de Bras-Fusil, à Saint-Benoît, en début d’après-midi de mercredi, Jean Bertil Fanovana, surnommé “Fano” et âgé d’une quarantaine d’années sera déféré ce vendredi devant le juge. Il était jusqu’à présent en garde à vue où il a reconnu les faits.

Le parquet fera part de ses réquisitions et le juge des libertés statuera dans la foulée.

Fano est accusé d’avoir poignardé mortellement son frère cadet, Alvaro Dialalé, 27 ans, qui était en couple, avec un enfant à jour et une femme enceinte.

Les deux hommes s’étaient disputés quelques instants plus tôt en marge d’un déjeuner familial avec les 5 enfants, au domicile des parents rue des Pétunias.

Ils en sont venus aux mains pour une dette financière de 20 euros. Alvaro a projeté une chaise sur son frère, déjà alcoolisé, qui a répliqué en saisissant un couteau avec lequel il a poignardé son frère à deux reprises. Touché dans le dos, la victime s’effondre et décède.

La famille est sous le choc, même si elle décrit le meurtrier présumé comme un homme très instable sur le plan psychologique. Fano était diagnostiqué schizophrène, et avait déjà été interné plusieurs fois à l’EPSMR à Saint Paul. Il avait déjà fait preuve de violences, ayant même coursé, par le passé, des pompiers avec un sabre à canne.

Choc aussi pour les voisins, à l’image d’Andréa, dont Radio Free Dom a recueilli le témoignage :

Fano a depuis hier été placé en garde à vue.

Fano a été mis en examen ce jour et écroué pour le meurtre de son frère.

Il s’est excusé pour son geste devant le juge.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



19 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox