/

Free Dom vient chez vous : « mon fils ne peut plus dormir dans sa chambre à cause des infiltrations d’eau! » (VIDEO)

1 min de lecture
6

Une auditrice de Sainte-Marie nous a contactés pour nous faire part des infiltrations d’eau qu’elle subit depuis le passage du cyclone Batsirai. En effet, elle vit au dernier étage d’une résidence Caravelle et est obligée de condamner la chambre de son fils. Cette maman a dû totalement réaménager son appartement afin que ses meubles ne s’imbibent pas d’eau. Seules des bassines jonchent le sol de la chambre de son fils, qui doit dormir dans la chambre de sa sœur.

Malgré ses nombreux appels à la CIDR, personne ne lui donne d’information quant à la réparation du toit. En attendant, elle vit sous un plafond qui fuit. Cela génère des problèmes électriques, puisque l’eau coule dans les prises et fait disjoncter le compteur. Une situation invivable avec des enfants en bas âge !

Cette maman de trois enfants est désemparée par l’inaction de son bailleur social et ses conditions de vie dans son appartement. Elle espère que les réparations soient faites au plus vite pour retrouver un espace de vie sans tracas.

Son témoignage :

6 Commentaires

  1. Très zoli lo « case » du béton plein le fion carrelage à pouvoir se mirer dedans… et pourtant quand la pli y tomb’ si mon tête lo plafond y dégoutte « catacatac » mi lé obligé mett’ un ferblanc pou emparer. Tss tss pas bon ditout ça. A rende à nous noute deï feille tôle siouplé au moins nous té écoute la pli chanté si noute case té berce à nous dan noute sommeil et té fait oubli à nous noute misère.

  2. Locataire de la SHLMR, je subis les infiltrations depuis mon entrée en 08/2008. Un temps de répit et c’est reparti de plus belle depuis 01/01/2010 avec davantage de dégâts qui ne cessent d’amplifier. Malgré les lettres de relances en R A/R, rien n’est fait. Et quand, ils décident de visiter, longtemps après, ça ne coule plus, alors pour eux, il n’y a plus de problèmes. Depuis le 12/03/2022, ça ne s’arrête plus. Soleil ou pluie, ça dégoutte avec des serpillères et seaux au sol, le plafond est auréolé de grosses tâches avec la peinture qui gondole et s’effrite continuellement. D’ailleurs, je pense que nous les petits locataires nous ne sommes pas assez protégés et ces « gros bailleurs » s’enrichissent sur notre dos. Je ne sais plus comment m’y prendre pour me faire entendre . J’aimerais que FREEDOM vienne chez moi faire une vidéo.

Répondre à Kiki Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : 500 élèves de toute l’île ont lancé le Relais autour du monde

Article suivant

Présidentielle : l’ilet très isolé de Marla a son bureau de vote

Free Dom