Gel des contrats aidés : “c’est une diminution de 30% de nos besoins en recrutement pour 2019”, Olivier Hoarau

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Après David Lorion, qui dénonce “un coup dur” pour les contrats d’apprentissage, c’est au tour du maire du Port Olivier Hoarau d’exprimer son mécontentement. Voici son communiqué :

“Plus de service public avec moins de moyens : Les Maires ne sont pas des magiciens !

Nous venons d’apprendre fortuitement le gel des contrats aidés par la Préfecture pour le dernier trimestre 2019 pour cause de « surconsommation ». Ce dont nous n’avions, à vrai dire, aucune connaissance puisque nous ne sommes pas informés du nombre de contrats exacts qui ont été actés.

La conséquence directe, pour nous au Port, c’est une diminution, sans sommation, de 30% de nos besoins en recrutement pour l’année 2019. Ces contrats PEC nous permettent de procéder à l’accompagnement de nos enfants à l’école sur les questions d’hygiène et de sécurité par des agents polyvalents. L’École est notre priorité et nous n’accepterons pas la mise en péril de notre ambition faute de dialogue et d’anticipation de la part de l’État.

Ce gel concerne également, au Port, les agents qui participent à l’embellissement de la ville, la préservation de l’environnement et qui remplissent une mission sanitaire, en luttant contre l’épidémie de dengue. Or nous constatons ces derniers mois, une coïncidence entre les 25 000 cas de dengue recensé à La Réunion cette année et la suppression de plus de 15 000 contrats aidés depuis 2016.

Bien évidemment, ces contrats sont avant tout une chance de rebondir pour bon nombres de nos concitoyens qui sont souvent très éloignés de l’emploi. Il ne s’agit pas de continuer à encourager la précarité de ces contrats que personne ne conteste. Pour autant, ce que je veux ici souligner, c’est que nous n’avons pas à subir le défaut d’anticipation de l’État alors que nous aurions pu de façon progressive créer des emplois pérennes au profit d’une meilleure qualité de service public. Le motif budgétaire ne peut systématiquement être invoqué au détriment de la justice sociale et de l’intérêt général. C’est un numéro d’équilibriste que l’État nous demande de réaliser, et il nous oblige à le faire avec les yeux bandés !

S’agissant des contrats aidés comme sur la question du logement, nous n’avons aucune visibilité. On navigue à vue. Suppression de l’APL accession sans concertation, puis l’État fait machine arrière sans autres explications. Les dossiers restent en attente, en suspend, tout le monde se regarde en chiens de faïence et ce sont les familles qui en pâtissent dans leur vie quotidienne. Le Gouvernement tâtonne alors qu’il serait plus judicieux de consulter les élus locaux pour adopter une stratégie claire et concertée en faveur des Réunionnais que nous rencontrons tous les jours.

Nous sommes tous, collègues Maires et Présidents de collectivités, à subir cette situation injuste. J’appelle donc à ce que nous agissions ensemble et vite ! Il est indispensable que l’État abandonne le gel des demandes en cours pour que nos services d’accompagnement de l’École, d’environnement, d’animations sportives et culturelles soient assurés dans les meilleures conditions. Il en va de la qualité du service public que nous devons à nos concitoyens.”

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Pas couillongatoZentacgillenoe Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Portois
Invité
Portois

Tout ce qui est dit est vrai..
Pourquoi monter au créneau là seulement zordi,c’est un vieu zistoire ça,toute les maires na ce problème…arrette gate bande gros bras, l’essence l’auto gratuite,serre le ceinture par tout, donne l’exemple donne boulot a ceux qui ve vraiment travailler Bientot les elections municipales fait attention ….(un bon maire quand meme)

noe
Invité
noe

Je ne comprends pas ! Les communes croulent sous la masse énorme des employés municipaux qui se tournent les pouces dans les différents services souvent fantômes et lui , le maire du port

gille
Invité
gille

kan ou voi le nombre de personne pou nettoye chemin ek le nombre de personne dans lé zécole ben ou voi la différence!!!!!

Zentac
Invité
Zentac

Bon ?hein ah bon cette adjectifs trop pou lui arrête flat ce déchu. Vend le vent pavaner ramasse menteur jouer sur la pauvreté très bon la manipulation des masses

gato
Invité
gato

Ben Oui, Pourquoi vous faites cadeaux aux commerçants, gros salaires pour les gros bras, les élus qui vont aux restos, les repas à la mairie, La titularisation à la tête. Les terrains brader pour certaines personnes. Essayer de gérer autrement.

Pas couillon
Invité
Pas couillon

Il est trop marrant lui, faire travailler les assem comme des esclaves plus de 40 heures par semaine payer 30 heures seulement, il a le culot de venir parler de misère , ces gros bras payer grassement avec des toutes sortent de primes ,des heures supplémentaires à base de 600 euros par mois sans effectuer une seule heure de travail ,alors que ceux qui font vraiment les heures ne fois pas dépasser 15 heures, Il est où l’équité là , monsieur le donneur de leçons. tardera viendra bientôt le pas loin