Génération Ecologie Réunion : “hausse du carburant, oui à un pouvoir d’achat durable !”

6 min de lecture
3

C’est une tribune libre de Génération Ecologie Réunion.

“Le transport est responsable de 63 % de la consommation en Énergie et de 2/3 des émissions de Gaz à Effet de Serre à La Réunion. Les conséquences du Réchauffement Climatiques sont directes et massives pour chacun d’entre nous. Les rapports du GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat) dont le dernier en date, publié le 8 octobre 2018, alertent sur les risques majeurs auxquels s’expose l’humanité si elle ne transforme pas ses manières de produire et de consommer, afin de limiter l’augmentation de la température globale à moins de deux degrés d’ici la fin du siècle : 70 à 99 % des récifs coralliens anéantis, Hausse du niveau de la mer de près d’un mètre, cyclones et inondations intensifiés, effets multipliés sur la santé (notamment recrudescence des maladies vectorielles telles la dengue) etc…

La pollution et la mauvaise qualité de l’air tuent chaque année en France 42 000 personnes et 600 000 enfants dans le monde. Un des principaux responsables pointés par les autorités sanitaires est le transport, en particulier de voitures ou camions roulant au Diesel qui émettent des quantités importantes de gaz nocifs à ‘particules fines’. De nombreuses études ont démontré les effets de ces particules fines, spécifiquement les PM2,5 (particules ayant moins de 2,5 μm de diamètre) les plus dangereuses sur la santé car elles pénètrent profondément dans les voies respiratoires : risques cardio-vasculaires, risques pulmonaires et respiratoires, risques neurologiques, risques pendant la grossesse. “A Tokyo, qui a tout simplement interdit les moteurs diesel dans son parc automobile, la mortalité liée à des pathologies pulmonaires a chuté de 40 % et celle liée aux pathologies cardiovasculaires de 20 %”, affirme un médecin spécialiste.

Aujourd’hui, l’avenir est aux énergies renouvelables, en plein essor. Nous avons la chance à La Réunion d’avoir toutes ces ressources : le soleil, le vent, la mer sont des gisements d’énergie quasi-inépuisables et beaucoup moins polluants que le pétrole. Dans cette perspective, les nouveaux vecteurs tels le gaz produit par gazéification des déchets ou Syngaz, l’Hydrogène ou les agro-carburants de 3ème génération produits à partir d’algues sont également une opportunité pour des transports en commun propres, avec à la clé la création de filières innovantes donc d’emplois à forte valeur ajoutée. Sans oublier les mobilités douces (vélo, marche…) car, comme pour les déchets où le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, le litre d’essence le moins cher c’est celui que l’on n’achète pas.

Cependant, la transition énergétique ne doit pas se faire sur le dos des pauvres ou des classes moyennes. C’est pourquoi les recettes liées aux énergies fossiles doivent en priorité servir au financement de la Transition énergétique et écologique, en particulier aux transports en commun propres et de qualité : amplitude et fréquences horaires augmentées, trajets et tarifs adaptés aux besoins croissants de la population, par exemple pour les liaisons domicile-travail et lesHauts-lesBas.

L’Écologie intégrale dans tous nos défis économiques, sociaux, numériques, sanitaires, culturels, éducatifs, démocratiques et géopolitiques de notre territoire est la seule solution durable aux trois problèmes majeurs que sont le Réchauffement Climatique et les émissions de Gaz à Effet de Serre, la Santé environnementale et les conséquences sanitaires de la pollution de l’air ainsi que le véritable ‘coma circulatoire’ associé aux embouteillages sans fin que connaissent tous les jours les automobilistes réunionnais-es.

C’est pourquoi Génération Écologie Réunion demande au Gouvernement que les recettes liées à la hausse du carburant soient exclusivement affectées au développement de nouvelles formes de mobilités, à la réduction de la place de la voiture et au co-voiturage, à l’amélioration du réseau et de l’offre de transport collectif en site propre vers les quartiers prioritaires, aux primes à la conversion vers des véhicules propres, à l’extension des réseaux cyclables, et à la transition énergétique et écologique contribuant à l’amélioration de la qualité de l’air”.

Christelle Lallemand et Laurent Bridier, co-délégués départementaux de Génération Ecologie Réunion


3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
andylive974rasa Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox