Entretien avec Gérard Cottelon, le nouveau directeur de l’ARS : « travailler en toute transparence » (VIDÉOS)

4 min de lecture
9

Avant d’être nommé à la Réunion, à la tête de l’ARS (Agence Régionale de Santé), succédant ainsi à Martine Ladoucette, Gérard Cottelon, Guadeloupéen d’origine, âgé de 61 ans, exerçait en tant que directeur général du CHU de Guadeloupe. Et avant la direction du CHU de Guadeloupe, il a occupé de hautes responsabilités dans le domaine sanitaire dans l’hexagone. Ecoutez Gérard Cottelon. Il a pris ses fonctions dans notre département il y a à peine une semaine. Il présente également ses principales missions à la Réunion. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Gérard Cottelon reconnaît que la situation reste « préoccupante » concernant le Covid. « Omicron tue encore. Le taux d’incidence, qui est de 1500, est très élevé ». Mais il ne désespère pas avec l’ensemble des partenaires de la politique de santé tendre vers la normalisation de la situation notamment dans les hôpitaux :

Le nouveau directeur de l’ARS Réunion, qui a été infirmier, avant de prendre du galon et d’évoluer dans ce secteur tient à adresser un message aux personnels soignants :

Ses objectifs à la Réunion, c’est la mise en œuvre des politiques publiques au niveau sanitaire. Des priorités qui s’articulent autour de quatre principaux axes que sont :

La transparence de l’action publique; « Nous devons tous travailler ensemble », dit-il; Après « la transparence », il y a « la méthode » qui passe par « une analyse partagée des problématiques ». Gérard Cottelon mise également beaucoup sur « l’implication des professionnels de santé » ainsi que sur « l’implication des élus ». Il ajoute : « il faut qu’on puisse se parler, travailler ensemble, dans le cadre de la démocratie sanitaire ». Selon lui, « la seule question qui vaille, c’est : que peut-on faire ensemble ? ».

Une question importante en raison des défis à relever : élaboration du projet régional de santé/environnement; Plan Ségur du territoire; Plan 19 EHPAD; Plan Eau Potable; Lutte contre les épidémies…

Gérard Cottelon compte également mettre l’accent sur la vaccination. « Il nous reste encore un petit delta de 10% à rattraper par rapport à la couverture vaccinale en métropole pour les personnes porteuses de commorbidités, à savoir le diabète, l’insuffisance cardiaque, l’insuffisance rénale (les dialysés), l’obésité… ». Et le directeur de l’ARS de conclure en disant que la santé marche de pair avec l’économie. « Il ne peut pas y avoir de développement économique avec un système de santé qui dysfonctionne », insiste Gérard Cottelon, qui a également tenu à rendre hommage à la communauté des professionnels de santé « lassés, fatigués de la Covid ».

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

9 Commentaires

  1. C est un mot que ce préfet et ses ouilles connaissent ? Mais mr faites nous une bonne impression on verra sur le terrain, lundi prochain on apprendra via préfecture que le petit chef prendra parole dans la semaine pour nous restreindre dans notre quotidien car la situation est catastrophique !!! Juste après les élections de merde

    • Il arrive de Guadeloupe , la bas il n a pas pu se faire entendre , les soignants ont resisté à la vaccination , qu il arrete son cinema son schema vaccinal complet il peut se le foutre là ou je pense , il pense que les reunionnais sont dupes ? C est juste un jeu de chaise musical il a échoué en Guadeloupe il est muté à la Reunion .
      Enfin la transparence dont il parle les guadeloupeens n ont pas adherée , encore du bla bla bla pour rien

    • Préservons le peuple des Antilles et bousillons les autres pour sa carrière! Ben oui, nous irions à l’abattoir comme des moutons de Panurge? Nou lé plus couillon? Nou lé plus bourrique?

  2. « travailler en toute transparence »…
    La vaccination, un moyen essentiel de protection contre les formes graves

    Dans ce contexte de circulation virale active du virus de la Covid-19, il est rappelé que la vaccination reste le meilleur moyen de lutte contre la propagation de l’épidémie et contre les formes les plus graves de la maladie.

    Les personnes de plus de 12 ans ne disposant pas d’un schéma vaccinal initial sont encouragées à réaliser leur première vaccination et dose de rappel dans les délais requis (dès 3 mois après la 2ème injection ou infection pour les personnes de plus de 18 ans, dès 6 mois pour les mineurs de 12 à 17 ans).

    avec le concour de la rustine macronique, enfummage global

    • Que pensez vous des effets secondaires qu on oublie de mentioner ?
      Ne venez pas surtout pas nous dire c est la faute à pas de chance , c e sont des cas d ecole ect….le doute est permis à propos de ce vaccin et tout ce que ce gouvernement nous a caché

  3. Mr. Peut-être que vous allez trouver une solution pour mettre en place des médecins de pôle d’astreinte les wkends et nuits pour établir un constat de décès ou donner pleins pouvoirs aux infirmiers libéraux pour le faire. C’est vrai qu’un mort n’est plus une urgence, mais pour les familles s’en est une. Ah, j’oubliais, faites des dispensaires d’urgences dans chaque commune avec des internés en fin d’études ou des médecins en retraites pour desengorger les urgences et soigner les petits maux. Voilà les solutions que je propose et je peux vous assurer que je n’ai pas fait l’Ena et pour assurer la sécurité de ces déplacements de nuit de ces médecins d’astreintes, faites les escorter par des policiers d’astreintes et tout sera resolu. On entendra plus sur Freedom ce problème revenir sur le tapis les wkends et croyez moi je me demande toujours si on est au 21eme siècle. Allez au travail…..

  4. Mr. Peut-être que vous allez trouver une solution pour mettre en place des médecins de pôle d’astreinte les wkends et nuits pour établir un constat de décès ou donner pleins pouvoirs aux infirmiers libéraux pour le faire. C’est vrai qu’un mort n’est plus une urgence, mais pour les familles s’en est une. Ah, j’oubliais, faites des dispensaires d’urgences dans chaque commune avec des internés en fin d’études ou des médecins en retraites pour desengorger les urgences et soigner les petits maux. Voilà les solutions que je propose et je peux vous assurer que je n’ai pas fait l’Ena et pour assurer la sécurité de ces déplacements de nuit de ces médecins d’astreintes, faites les escorter par des policiers d’astreintes et tout sera resolu. On entendra plus sur Freedom ce problème revenir sur le tapis les wkends et croyez moi je me demande toujours si on est au 21eme siècle. Allez au travail…..

  5. Le pauvre bourg n’a déjà les mains liées avec ce préfet de merde la on l entend plus sûrement parti en vacances il en a besoin, semaine prochain e il commencera ses éternels discours hebdomadaires pauvre con juste après les élections ah oui il est sûrement parti accompagné la doucette de mes deux à son nouvel ancrage

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un homme se fait agresser par ses voisins à Grand Bois Saint Pierre

Article suivant

Elle met au monde un bébé de… 6,5 kilos !

Free Dom