Gestion de l’allocation logement par les bailleurs: Nassimah Dindar interpelle le gouvernement

La sénatrice Nassimah Dindar a interpellé le gouvernement concernant la gestion de l’allocation logement par les bailleurs, notamment sociaux, qui peut entraîner le paiement d’un “double loyer”. Elle a adressée au ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement sur la gestion de l’allocation logement par certains bailleurs.

Dans sa question écrite, Nassimah Dindar rappelle que “l’allocation logement est attribuée aux locataires en fonction de certains critères, dont les revenus, ou le montant du loyer. Cette aide à la personne doit faire l’objet d’une demande auprès de la caisse d’allocations familiales (CAF) après la signature du bail. Le premier mois de loyer le locataire ne bénéficie pas d’allocation logement, cette aide étant versée à partir du deuxième mois de loyer. L’allocation est également versée à terme échu, c’est-à-dire le 5 du mois N pour le loyer dû au titre du mois N-1.”

“Cependant, la possibilité est offerte aux bailleurs d’obtenir le paiement direct de cette allocation logement, en « tiers payant » du locataire, pratique très répandue chez quasiment tous les bailleurs sociaux et même dans le secteur privé, en tous les cas à La Réunion. Mais cette pratique de tiers-payant peut entraîner certaines dérives. Ainsi certains bailleurs, notamment dans le secteur social, demandent-ils un règlement total du second mois de loyer à leurs locataires, du fait que l’allocation logement n’a pas encore été versée sur leur compte. On est dès lors, explique Nassimah Dindar,  dans une situation de « double paiement » de l’allocation, le locataire se trouvant obligé de faire l’avance aux bailleurs pour compenser le décalage de quelques jours du versement de l’allocation logement, alors même que ces locataires, bénéficiaires de logements sociaux, sont à revenus modestes voire très modestes.

Aussi la sénatrice souhaite-t-elle savoir si le propriétaire peut réellement demander au locataire de lui verser une avance permettant de compenser le décalage du versement de l’allocation logement, sachant que cette question avait été déjà posée en 2012 au gouvernement d’alors qui avait répondu le 7 mars 2013 qu’un tel procédé n’était « ni opportun ni équitable », ce qui n’a pas eu pour effet, malheureusement, de changer les pratiques constatées.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Patricia CHATEAULEBONUn dyonisienJASEMeme profil Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Meme profil
Invité
Meme profil

Meme profil que Murin.

Il n’y a que le vent qui.tourne ?

JASE
Invité
JASE

Sur le compte de la Caf du locataire on dit quand l’aide au logement est versé. Toutefois, les personnes qui ne vérifient pas leur compte à la Caf sur internet, peuvent toujours contacter directement la CAF pour demander si oui ou non leur aide au logement a été versée au bailleur. Maintenant, C sûr qu’une personne sans instruction et sans internet se fasse avoir s’il loue un logement dans le privé.

LEBON
Invité
LEBON

Bonjour pourquoi vous dites qu’une personne peut se faire avoir dans le privé expliquer moi

Un dyonisien
Invité
Un dyonisien

I voit z élection i arrive la sénatrice que l on a pas trop entendu se fait entendre lol. Laissez moi rire

Patricia CHATEAU
Invité
Patricia CHATEAU

ENFUN, UNE PERSONNALITÉ POLITIQUE QUI OSE EN PARLER ET S ATTAQUER AU PROBLÈME !
BRAVO MME DINDAR, DONNEZ L EXEMPLE À VOS COLLÈGUES !