Giflés et cognés contre un muret par un ex jaloux

1 min de lecture

Thomas, un jeune homme d’une vingtaine d’année, a déjà un parcours difficile. Placé tôt dans un foyer, victime de viols et bizutages en tout genre, il a vécu quelque temps dans la rue. Il traîne un casier judiciaire inscrivant six condamnations pour des faits de violence.

Les 18 et 23 décembre derniers, il s’en prend à nouveau à son ex Marie et à l’ex de celle-ci, Jean, à Saint-Leu. De violentes disputes surviennent, malgré l’interdiction du jeune homme d’approcher son ex petite amie. Il a alors giflé les victimes et les a cognés contre un muret, explique leur avocat Me Guillaume Darrioumerle. Chacun se verra attribuer 5 jours d’ITT. La raison de cette violence : la jalousie.

Le prévenu étant fortement alcoolisé a déclaré qu’il souhaitait se suicider. Il a été retrouvé par les gendarmes, endormi sur le front de mer.

La procureure a requis deux ans de prison. Le juge ont prononcé une peine de la moitié, donc six mois ferme avec mandat de dépôt. Le reste est sous sursis probatoire pendant 24 mois, sous contrôle judiciaire, avec interdiction d’approcher les victimes, obligation de travailler et de suivre des soins liés à l’alcool. Il devra verser 500 € à l’une des deux victimes, l’autre y ayant renoncé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

20 ans, 20 condamnations !

Article suivant

« C’est pas moi, c’est mon couteau ! » : il agresse un de ses convives le soir du Réveillon de Noël

Free Dom