Gouvernement : les Outre-mer en annexe. Réactions!

12 min de lecture
20

Le ministère des Outre-Mer est devenu un ministère rattaché à celui de l’Intérieur. Jean-François Carenco occupe ainsi le poste. Les réactions sont multiples après ce changement majeur :

Nathalie Bassire  : les Outre-mer ne méritent pas d’être réduits en annexe

« Suite à l’annonce du remaniement ministériel ce jour, je note qu’il s’agit plutôt d’un jeu de chaises musicales et que les principaux ministres de la Macronie restent aux commandes …

Je prends acte de la nomination de personnalités issues de la société civile telle celle du directeur de la Croix Rouge, Jean-Christophe COMBE, au Ministère des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, ainsi que celle de Jean-François CARENCO comme ministre délégué chargé des Outre-Mer, un haut fonctionnaire que j’avais
rencontré en sa qualité de Président de la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) sur le dossier de la transition énergétique et notamment sur les STEP.

Je regrette toutefois que le Ministère des Outre-Mer, qui était un ministère à part entière depuis de nombreuses années, devienne une annexe, un appendice du ministère de l’intérieur … Nos territoires ultramarins méritent tellement mieux que d’être considérés comme une « France de seconde zone », des territoires secondaires « sous tutelle » !

Et je déplore que ce ne soit pas un ultramarin qui ait été nommé car une bonne connaissance de nos territoires et de leurs enjeux est crucial pour un tel ministère.

S’agirait-il d’une sanction des résultats électoraux des présidentielles et législatives ? Je ne pense pas que cela permettra de combler le fossé entre le Président de la République et sa majorité relative au Parlement … Je souhaite néanmoins que ce « nouveau » Gouvernement travaille dans l’intérêt supérieur de la France Hexagonale et d’Outre-Mer, au service de notre population et notamment des Réunionnais ! »

Philippe Naillet  : Un recul pour les Outre-mer

« Nous passons d’un ministère des Outre-mer de plein exercice à un ministère des Outre-mer sous la tutelle du Ministre de l’Intérieur. C’est un recul pour nos territoires ultramarins.
Chacun comprend bien que les grandes décisions seront prises par le Ministère de l’Intérieur; le Ministre délégué des Outre-mer aura comme principale mission de seconder le
Ministre de l’Intérieur.

Ce choix n’est pas de nature à rétablir la confiance entre les populations ultramarines, le Président de la République et la majorité actuelle. Alors que les urgences nous rattrapent :
Urgence sociale avec des mesures sur le pouvoir d’achat très attendues, les prix à la consommation et le prix des carburants étouffent les familles, Urgence économique, nos
entreprises subissent de plein fouet l’augmentation du fret, des matières premières et les premiers remboursements du PGE, Urgence environnementale avec le sujet des déchets
dangereux et un risque à venir sur le prix de l’eau.

Je demande solennellement au Gouvernement d’agir vite et fort. Il y a aujourd’hui un risque réel pour la cohésion de notre territoire. Je ne manquerai pas sur chacun de ces sujets
d’interpeller le Gouvernement mais aussi d’être force de proposition. »

Michel Dennemont : « Je le félicite pour cette nomination »

Nous avons un nouveau gouvernement plus élargi , prêt au travail . C’est pour moi l’essentiel. Au niveau des outre-mer nous avons comme ministre délégué, monsieur Jean François CARENCO. Je le félicite pour cette nomination.

Il a déjà servi en outre-mer comme préfet. C’est quelqu’un qui travaille avec rigueur et sérieux. Je le rencontrerai très rapidement afin de travailler avec lui sur les dossiers qui touchent les territoires ultra-marins et notamment ceux de La Réunion. Les priorités seront bien entendu les dossiers du pouvoir d’achat, du logement et des déplacements.

Vincent Defaud/Génération Ecologie : « les attentes des populations en Outre-mer sont fortes »

Le nouveau ministre des Outre-mer connaît nos problématiques puisqu’il a exercé en Nouvelle-Calédonie, puis a été préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon et de la Guadeloupe. De même, président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) depuis 2017, Jean-François Carenco a eu l’occasion de travailler sur les dossiers de la souveraineté énergétique des Outre-mer basée sur la production d’énergies renouvelables locales.

La hausse du prix des carburants, et de l’énergie en général, n’est plus vivable pour les familles des Outre-mer. Pour redonner du pouvoir d’achat, il est urgent de consommer autrement, de réaliser des économies d’énergie, de tendre vers la sobriété énergétique et l’autonomie alimentaire suivant des pratiques agroécologiques.

Il est aussi nécessaire de sortir nos territoires de leur dépendance au tout pétrole, aux énergies fossiles qui sont sources de pollutions et émetteurs de gaz à effet de serre. Adoptons de nouveaux modes de déplacements climato-compatibles (tram-train, téléphériques, voies vélos)

Outre la lutte contre les pollutions qui touchent nos territoires (sargasses, mercure, glyphosate, plastique …), le ministre devra préparer les Outre-mer aux conséquences du réchauffement climatique (prévention du risque submersion).

Une autre priorité du nouveau ministre des Outre-mer sera de lutter efficacement contre la vie chère en prenant des mesures contre les pratiques abusives des lobbys et des monopoles et en faveur de la transparence sur les mécanismes des prix dans nos territoires.

Enfin le nouveau ministre devra s’engager dans la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat dans le scandale du chlordécone en Guadeloupe-Martinique (indemnisation des victimes et dépollution) et faire avancer les dossiers d’indemnisation des victimes du nucléaire en Polynésie.

Pour restaurer la confiance entre nos populations et les autorités gouvernementales, le ministre et ses équipes n’ont pas d’autre option que d’entendre les doléances et les inquiétudes des citoyennes et des citoyens des territoires d’Outre-mer.

André Thien Ah Koon, maire du Tampon

« J’adresse toutes mes félicitations à Monsieur Jean-François CARENCO pour sa nomination en qualité de Ministre Délégué aux Outre-Mer.

De par sa grande expérience, acquise dans de hautes fonctions préfectorales, notamment en Outre-Mer, ainsi qu’au sein de cabinets ministériels, le nouveau Ministre saura prendre la mesure de la gravité de la situation et l’impérieuse nécessité d’y apporter les réponses concrètes légitimement attendues par les populations ultramarines en particulier dans domaines de la pauvreté, de l’économie ou encore de l’agriculture.

En effet, compte tenu de leurs spécificités et de leur éloignement de la Métropole, nos territoires sont particulièrement fragilisés.

A La Réunion, comme dans les autres DROM, le pouvoir d’achat des familles est largement inférieur à celui de la Métropole et continue de se dégrader.

Ceci créé un très profond sentiment d’injustice qui explique largement le malaise et la détresse sociale que nous observons ces dernières années.

Il est plus que jamais indispensable que des mesures adaptées soient prises pour répondre immédiatement à cette urgence sociale et pour dresser les perspectives de développement capables de redonner à nos populations l’espoir en l’avenir.

Je formule des vœux de réussite dans la difficile mission qui est la sienne et je tiens à l’assurer de ma collaboration et de tout mon soutien. »

Cyrille Hamilcaro

« Ce nouveau gouvernement n’est qu’une continuité dans l’entre-soi de la social-démocratie. Il n’y a pas d’audace pour une politique libérale assumée, même s’il est plus politique. Mais il n’y a pas d’autres choix lorsque personne d’autre dans les oppositions ne veut travailler et faire confiance à cette majorité présidentielle qui est une minorité législative.

Le rattachement de l’Outre-mer au Ministère de l’Interieur ne peut être bénéfique que si le Cabinet s’occupant de nos territoires ne soit constitué que de membres ultramarins issus et représentant chaque territoire ».

20 Commentaires

  1. On est tous des batards de cette république de merde sauf les corses car eux on les respectés avec leurs bombes mais chut c est pas dangereux ce sont pas des terroristes justes des nationalistes qui font exploser les gens quand ça leur plaît pas la situation c’est tout ouf !!!?

  2. ben là nous lé pas dans la merde, sérieusement c’est a se demander si y sert encore a quelque chose de voté en outre-mer,vu que y considère les DOM-TOM comme la 5eme roue du carrosse,quand té faillait vote le tram-train,né n’a plein la soutien de Didier Robert pou la nouvelle route littoral et estèr en 2022 y parle remette su la table le tram-train, créoles rouve le yeux la pou entraîne la Réunion dans un endettement a vie, déjà la nouvelle route littoral c’est la route la plus chère au monde et si y fait le tram-train la Réunion y coule dans un gouffre financier pas possible

  3. le président y fait paye au DOM-TOM les conséquences des élections présidentielles et législatives,y montre la considération de la France métropolitaine envers les ultras-marins,y considère à nous comme objet, accessoires quand la France besoin et quand la pu besoins y borde les DOM-TOM de côté dans un coin

    • Mi lé d’accord ek ou, le fait ke les outre-mer la vote Le Pen et Mélenchon pendant les présidentielles, mi pense ke dan la tête Macron, li la ressenti ki li lé pa aimé et du coup nou mérite pas un ministre!! Créole zot i trouve sa normal ? En plus nou lé sous la coupe du Ministère de l’intérieur… ?!! Bizarre?

  4. Pour une fois , nous sommes considérés comme des « français à part entière » et non des « français de 2e zone » … nous n’avons pas besoin d’un ministère spécifique … nous voulons l’intégration totale ! … A bas le « ministère des outre mer » et autres inventions à la con !

  5. noa soit où lé in collabo infiltré pou veille commentaires de moune lé contre oute président soit où lé in capitalistes ke y essaye gagne le point ek darmanin, n’a rien aou y voit aou comme français entier ici dans les DOM-TOM espèce de vendu

  6. bizarrement les DOM-TOM lé placé sous tutorats ministère de l’intérieur,y veux dire agressions bavures répressions policières envers la population locale c’est a dire créoles et Comore dans le même panier,et zoreye libre de circuler et bénéficie tte privèlège pendant ke réunionnais doit ferme son bouche, réunionnais rouve le yeux y faut que la Réunion y réveil à li pou lutte contre les inégalités sociaux bientôt sa arrive pou nous comme in coup de pied dans ki

  7. Vous êtes pas content ? Demandez l indépendance….plus de rsa, de caf de cmu…..vous fouillerz les poubelles comme les malgaches…..clochards de la république..

    • Avant traite créole de clochard balaye devant ton porte espèce la dingue ici zot lé fort pou fait le ver mais dans ton.bled ou lé rien mais continue nos anciens la connue le fouet ..mais la connue garde zot fierté…mais na un jour i appelle demain ,, nous oublie pas

      • Ben,il a tout fait raison si oulé pas content demande ton indépendance, au lieu de pleurer la bouche pleine, nous on fière d’être français, créol dernier race tjr dans la critique.

  8. Alors, NUPES, vous émergez maintenant ? Ça y est, l’effet de surprise est passé ? Vous voyez que le mal engendre le mal. Le boomerang est revenu très vite, peut-être pas aussi rapidement que le missile qui atteint la France en 3 mn, selon Poutine, mais il n’a pas tardé.

  9. boina aou ek oute commandos violèr donèr de ki, retourne dans zot Kalifa sérieusement y recrute en Ukraine rend service de Moune aller engage aou pou secours ukrainien

  10. boina aou ek oute commandos violèr donèr de ki, retourne dans zot Kalifa sérieusement y recrute en Ukraine rend service de Moune aller engage aou pou secours ukrainien, comme ça Macron va jouer dans zot fesses boina

  11. Tito tu nous traite de clochards, pendant la seconde guerre mondiale c’est lé même clochards ke tu critique ki à retiré la bite des nazis du derrière de ta grand-mère sa ne l’oubli pas descendant de colons et collabo

  12. je pensais que nos grosses têtes, nos politiciens ou encore le peu d’historien qui reste sur l’ile allaient faire illusion de ce choix minable, petit rappel de l’histoire en 1821 Louis-Henri de Freycinet – Gouverneur de l’île fut ministre et gouverneur, le choix de notre président actuel me laisse croire qu’il a affaire avec des colonies quand il parle des DOM TOM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Gendarmerie vous présente le « champion » du jour, 160 km/h, 2,10 gr, et il fait un « zizicoptère »

Article suivant

Disparition inquiétante : Danielle, St-Denis a été retrouvée

Free Dom