Grand Raid : le Département partenaire avec 8 millions d’investissement sur ses sentiers

dans Actualités/Collectivités/Conseil départemental/Infos Réunion

Les sentiers, étant des supports incontournables du Grand Raid, le Département s’affiche comme étant partenaire de cette course exceptionnelle qu’est le Grand Raid et qui se déroulera à partir du 17 octobre. 

A quatre jours du départ de l’événement sportif majeur de l’île, le Grand Raid, le Département a présenté, en présence du Directeur de l’ONF, les aménagements et les travaux réalisés pour accompagner au mieux les 6000 compétiteurs qui s’élanceront sur les sentiers de l’île.

Rendez-vous était pris au Colorado à la Montagne où un chantier de consolidation de piste, par les équipes d’ouvriers forestiers, était en cours de réalisation.

 Plus de 8M€ par an investis par le Département

Propriétaire de 95% de forêts publiques, le Conseil départemental investit tous les ans plus de 8M€ pour la gestion globale et constante des sentiers (aménagement, entretien, rénovation, signalétique …) et la mise en œuvre par des ouvriers forestiers permanents ou en insertion.

Près de 74% des sentiers empruntés par le Grand Raid, soit près de 120 km, et la quasi-totalité de ceux parcourus par le Trail de Bourbon, la Mascareigne et le Zembrocal trail font partie du réseau de sentiers financé par le Département. Grâce à un entretien engagé régulièrement, cette manifestation peut se dérouler dans des conditions optimales de sécurité et de propreté : « Le Département fait des efforts tout au long de l’année pour accompagner la gestion durable des massifs forestiers et pour l’accueil du public avec certaines années près de 5 millions de visites annuelles, et particulièrement pour créer les bonnes conditions du déroulement du Grand Raid. Des efforts constants pour soutenir le développement de l’éco-tourisme, des sports de nature et faciliter l’organisation de cette course devenue un emblème touristique de renommée mondiale. Ces deux dernières années,  la Collectivité a validé et financé les travaux de réouverture de deux sentiers qui ont permis le retour de la course au volcan (les sentiers passent dans les rivières des Remparts et de Langevin pour un montant de 300 000 €) répondant ainsi à une attente forte des coureurs de la Zembrocal sans oublier ceux du sentier du Cap Anglais et de la passerelle du Bras Doucy entièrement réhabilité cette année pour un montant de 145 000 €. En 2018, le Département a investi, dans le cadre du financement d’un programme post intempérie, près de 700 000 € pour remettre en état les nombreux sentiers impactés par les épisodes pluvieux importants du début d’année. Grâce à cet effort financier exceptionnel, l’édition 2018 du Grand Raid a pu être maintenue » a indiqué Christian Beillevaire, responsable des aménagements et des équipements des espaces naturels au Département.

Edition 2019 du Grand Raid : un effort sur l’éco responsabilité

Comme chaque année, la Collectivité a mené les travaux nécessaires au bon déroulement du Grand Raid dans le cadre du programme d’accueil départemental. Pour l’édition 2019, elle a souhaité aller encore plus loin dans l’organisation de la course en insistant sur l’éco responsabilité des coureurs. C’est ainsi que mercredi, lors de la remise des dossards, chaque coureur recevra une petite pochette à déchets à accrocher à la ceinture ou aux bretelles du sac. Ainsi, il ne lui sera plus nécessaire d’ôter son sac. « Les déchets, c’est une vraie problématique avec, tous les ans, l’enlèvement de 500 tonnes de déchets du domaine forestier. Cela pose des problèmes d’images touristiques et d’écologie car les déchets attirent les rats et les rats sont une menace pour l’avifaune et notamment les oiseaux endémiques. Cela a un coût financier mais également un coût écologique. Cette course se veut éco responsable. La remise en état initial des sites utilisés par la course Grand Raid est de la responsabilité de l’organisateur, qui, nous pouvons le rappeler, fait des efforts très importants. Au même titre, qu’il y a des serre-fils pour récupérer les derniers coureurs, il y a des serre-fils pour ramasser les déchets. L’objectif est de limiter l’impact de cette course sur les sentiers et sur les milieux naturels et de créer les conditions pour faciliter la vie des coureurs  et de retrouver moins de déchets sur les sentier» conclut Christian Beillevaire.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
NoéThierry Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Thierry
Invité
Thierry

Très bonne idée
Mais zot naurait du faire un don d’abord pour la route du littoral….

Noé
Invité
Noé

Ces sentiers doivent être bétonnés avec du béton solide ! et toilettes publiques tous les km pour éviter que les raideurs jettent leurs déjections le long de leur parcours et qui risquent de polluer les sources des rivières pendant les pluies !