/

Grève des soignants : « on m’a dit à la porte du bloc que je ne serais pas opérée »

1 min de lecture
7

C’est une histoire navrante que nous a raconté cette auditrice. Cette dernière a été admise à l’hôpital depuis hier et ce matin, à quelques minutes de son opération, elle apprend que celle-ci n’aura pas lieu à cause de la grève des soignants. Elle aurait aimé être prévenue plus tôt. Résultat : elle devra désormais attendre un an pour sa ligature des trompes.

Ecoutez son témoignage :

7 Commentaires

  1. Donc si on obligeait pas le vaccin aux soignants, elle aurait eu son opération ?
    Et donc, le plus responsable c’est qui ?
    Ceux qui font grève, ou ceux qui obligent le vaccin ?
    Si elle avait poussé son coup de gueule contre le ceux qui obligent la vaccination, on aurait pensé que c’est déplacé, mais contre celui qui fait grève, c’est justifié…

    • Ouais, le par boyo, pas de possibilité de tomber enceinte, si c’était le cas, Bolo, tu serais maman !
      Et si un jour avec les technologies de pointe, ça devient le cas et que t’as une portée, garde les, moi je n’en veux pas !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Grève à la Casud ce vendredi

Article suivant

Parc du Colosse : ouverture du bassin de baignade à la mi-octobre; 4 €/an pour les résidents (VIDÉO)

Free Dom