Que pensez-vous d’Halloween ? Une occasion de s’amuser, une fête malveillante ou commerciale?

4 min de lecture
13

Ce vendredi 29 octobre, on parle d’Halloween sur nos ondes. Que pensez-vous de cette fête ? Vos avis sont attendus au 02 62 99 12 00.

Le préfet interdit la vente d’alcool à emporter et le transport d’artifices tout le week-end

A l’approche de la fête d’Halloween, Jacques Billant, préfet de La Réunion, renforce le déploiement des forces de l’ordre et complète le dispositif par des mesures de polices administratives, afin de réduire les risques de troubles à l’ordre public et de faciliter le travail des forces de l’ordre et de secours.

Restrictions pour la vente et le transport d’artifices et de carburant au détail

Par arrêté préfectoral, le port, le transport et l’utilisation des artifices de divertissement, des articles pyrotechniques, de fusées de détresse, d’armes à feu y compris factices et des munitions, sont interdits sur la voie publique du vendredi 29 octobre à 8h00 au lundi 1er novembre à 8h00.

La vente au détail, le port et le transport de carburant, produit combustible ou corrosif, dans tout récipient transportable, tel que jerrican, bidon, est interdite du samedi 30 octobre à 20h00 jusqu’au lundi 1er novembre à 8h00.

Interdiction de la vente d’alcool à emporter

La vente à emporter de tout type de boisson alcoolique, réfrigérée ou non, des 3ᵉ, 4ᵉ et 5ᵉ groupes définis à l’article L3321-1 du code la santé publique est interdite sur l’ensemble du département de La Réunion du samedi 30 octobre à 12h00 et jusqu’au lundi 1er novembre à 12h00.

Toute infraction à ces mesures peut être punie d’une amande de 135€. Les gérants des établissements ne respectant pas la réglementation peuvent faire l’objet de fermetures administratives.

Renforcement des forces de sécurité intérieure

Les forces de sécurité intérieure (police et gendarmerie) seront renforcées sur l’ensemble du département dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS 974) mobilisera également des moyens supplémentaires.

Appel à la vigilance collective

Le préfet appelle les Réunionnaises et les Réunionnais à la vigilance collective et recommande de ne pas déposer sur la voie publique tout objet pouvant être détourné de son usage initial ou susceptible de servir de combustible (containers, déchets verts, encombrants…). Il invite plus généralement les particuliers à ne pas sortir leurs poubelles le dimanche 31 octobre au soir.

Tout fait suspect peut être signalé en contactant son bailleur, la police municipale de sa commune ou en appelant le 17.

Parmi les délinquants, les forces de l’ordre constatent enfin de très nombreux jeunes mineurs influençables et instrumentalisés. Le préfet invite donc solennellement les parents à exercer leur autorité parentale, pour la sécurité de leurs enfants et afin qu’ils ne mettent pas en danger leur avenir par des actes d’une inconsciente gravité.

13 Commentaires

  1. Ouimé, comment on va faire pour les voitures, si ces trouduQ n’auront plus de poubelle et autres à brûler, ceux qui n’ont pas de garage fermé ?.
    Moi, c’est certain que je vais leur offrir ma poubelle bien loin de ma voiture.

  2. Cette fête importée des États-Unis est devenue un pur produit commercial. On détruit, on supprime plein de choses en ce moment pour telle ou telle raison ? Et bien cette « fête » doit être exit.

  3. Nous, nous lavé notre « grand-mère Kal quel hèr y lé » ? Nous navé ka garde ça et améliore à li au fil du temps. Mais pas sans l’avis de bande vié moune lontan. -té perdi d’avance- Avec lo halloween là, sais pas cossa zot té noré dit. Y étonnerais beaucoup si zot té noraient accepté ek un sourire en tranche… citrouille ! Lol !

  4. Cette fête n’a rien à faire ici, c’est un pur produit d’importation, à bannir par les autorités d’urgence.
    Arrêtez de copier tout ce qu’il y a de plus mauvais dans de Monde, et le pratiquer en pire sur notre île !
    Gard zot vilin manière zot kaz band moukates !

  5. Ce qui devait être une fête de plus se transforme en occasion de casser , saccager. On avait granmèr kal qu’est ce qu’on avait besoin de faire venir ça chez nous?
    A force de toujours vouloir importer tout et n’importe quoi on voit ce que ça donne!
    Des minots se confrontent aux forces de l’ordre pendant qu’on prend en otage la planète entière pour nourrir les pharmacies

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) : « c’est le moment d’agir pour un profond changement de fonctionnement… »

Article suivant

Perturbation de la qualité de l’eau potable à Saint-Leu : des solutions en cours de déploiement

Free Dom