Hausse des cas de Covid-19 : relâchement des gestes barrières et fêtes en cause

10 min de lecture
21

Depuis deux semaines, tous les indicateurs sont en forte augmentation.

Lors de la dernière semaine de référence, courant du samedi 30 octobre au vendredi 5 novembre, le nombre de cas moyen journalier s’établit à 106 (contre 65 la semaine précédente) avec un taux d’incidence qui a grimpé à 86,5/100 000 habitants (53,4 la semaine précédente) et un taux de positivité de 2,8% (contre 1,9% la semaine précédente). 

Cette hausse se poursuit encore, faisant passer désormais le taux d’incidence au-dessus du seuil de 110/ 100 000 habitants.

Le nombre de clusters est aussi en forte hausse.

Si le taux d’incidence augmente dans la majorité des tranches d’âges, il est encore plus marqué chez les jeunes de 25-34 ans qui ont des interactions sociales importantes et qui sont à ce jour les moins vaccinés. 

Les admissions quotidiennes en hospitalisation en médecine et en réanimation ont doublé, passant de 4 la semaine dernière à 10 cette semaine.

Cette accélération de la circulation du virus traduit clairement une reprise épidémique dans l’île.

L’analyse des cas témoigne de ce relâchement certain des gestes barrière et des règles de distanciation sociale : le non port du masque en intérieur ou en extérieur dans les lieux de forte affluence, le retour des pratiques de convivialité (bises, poignées de main…), la recrudescence des moments festifs au sein des sphères privées. Ces comportements sont à l’origine des nouvelles chaînes de contamination.

Il est rappelé que depuis le samedi 6 novembre, le port du masque est obligatoire dans tout l’espace public.

Cette reprise épidémique dans l’île se produit alors que la couverture vaccinale reste toujours insuffisante.

 En outre, trop peu de personnes éligibles à la dose de rappel ont aujourd’hui effectué leur injection indispensable pour préserver dans la durée l’immunité vaccinale acquise.

 

Situation sanitaire

Aucun décès lié à la Covid-19 n’a été déclaré sur la période.

Du 30 octobre au 5 novembre, 740 cas ont été recensés en 7 jours. Le taux de positivité est en hausse à 2,8 % (1,9 % la semaine précédente).

Le taux d’incidence hebdomadaire est également en forte hausse à 86,5/100 000 habitants, bien au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000 habitants (contre 53,4 la semaine précédente). Le nombre de dépistages réalisés sur la semaine est en augmentation, soit 26 158 tests réalisés.

Parmi les 740 nouveaux cas de la période, on note :

  • 692 cas classés autochtones,
  • 6 cas classés autochtones secondaires,
  • 41 cas classés importés,
  • 1 cas classé importé EVASAN.

Compte tenu des 54 364 guérisons et des 376 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 125 cas sont encore actifs à ce jour.

 

55 865 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Recherche de mutations Covid-19

Du 30 octobre au 5 novembre, 904 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation :
758 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 85,6 %, en légère augmentation par rapport à la semaine précédente.

 

Le variant Delta (indien) représente 99 % des mutations détectées, devant le variant Beta (sud-africain) à 1%.

 

Point sur les clusters :

Au 9 novembre 2021, on comptabilise 22 clusters actifs et 496 clusters clôturés.

Parmi les 22 clusters actifs :

  • 5 clusters sont classés à criticité « élevée » : La Possession (1), Saint-Denis (2), Sainte-Marie (1) et Saint-Benoît (1)
  • 6 clusters sont classés à criticité « modérée » : Le Port (1), Saint-Benoît (1), Sainte-Marie (1) et Saint-Paul (3).

Concernant les autres indicateurs

Le taux d’incidence est en très forte hausse dans la majorité les tranches d’âge :

  • chez les 0-14 ans : + 32,9 %
  • chez les 15-24 ans : + 62,6 %
  • chez les 25-34 ans : + 111,7 %
  • chez les 35-44 ans : + 69,7 %
  • chez les 45-64 ans : + 48,3 %
  • chez les plus de 65 ans : + 49,8 %

Il est en baisse chez les plus de 75 ans : – 12,6 %.

Au 9 novembre 2021, 10 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 74 lits de soins critiques installés à La Réunion.

La majorité des patients hospitalisés actuellement en réanimation ne sont pas vaccinés ou ont un schéma vaccinal incomplet.

Rappel des gestes barrières

Face à l’accélération de la circulation virale, respectons les gestes barrières pour se protéger et protéger nos proches.

Les mesures simples de prévention adoptées au quotidien permettent de limiter la propagation du virus de la Covid-19 et de ses variants :

–            Porter le masque dans l’espace public et dans les lieux clos (lieu de travail, commerces, transports et tout lieu de rassemblement couvert).

–          Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique  et éviter de se toucher le visage

En moyenne, notre main entre en contact avec notre visage jusqu’à 3 000 fois dans la journée. Or, le nez, les yeux et la bouche sont des portes d’entrée pour le virus. Veillez donc à ne pas toucher votre visage, et lavez-vous les mains régulièrement.

–          Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres et limiter au maximum ses contacts sociaux

La distanciation physique est fortement recommandée en raison de la forte contagiosité des variants du virus, surtout en l’absence de port du masque et en particulier pendant les temps de repas.

–          Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible

–          Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades

–          Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique

–          Utiliser l’application TousAntiCovid pour  notamment être informé d’un contact avec une personne positive.

Pour le moment, même vaccinés, continuons à porter le masque et à appliquer les gestes barrières.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Ministère de la Santé et des Solidarités : cliquez ici

Point sur la vaccination 

Plus de 990 000 injections depuis le début de la campagne

Du 1er au 7 novembre, plus de 11 000 injections ont été effectuées. Le nombre de premières injections connait une baisse cette semaine.

A ce jour, 518 723 personnes ont reçu au moins une injection.

73,8 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal

soit 60,6 % de la population totale,

70,9 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet

soit ou 58,2 % de la population totale.

 

 

21 Commentaires

  1. bin Oui, continuons joyeusement à faire n’importe quoi…. y’a des rassemblements sur toute l’île, le grand Raid, les boîtes de nuit, des mariages à 300 invités ( voir beaucoup plus)…..
    Ça y est les loulous, préparez vous à payer l’irresponsabilité des autres….!!!

    • Mdr mr fontaine fait 1 mariage avec 150 personne alors que cetai interdit…résultats o personne contaminé et la aujourd’hui on nous dit dans repas de famille a 10 nous contamine a nous il fo geste barrière..mdr…lé mouton

      • Si parmi les invites une personne est porteuse du virus….tiens un.membre defe la famille arrivant de tout juste de metropole ou d’ailleurs et la chaine de contamination se met en place.

  2. Ben lé facile dire c la faute creole qui fait la fêtes quand toute zot organisation fini fait grand raid,electrotropical et je ne cite pas les autres il y en avait trop pufffff!!!

  3. C’est à cause du grand raid les stand de ravitaillement étaient blindé de personnes sans masque ni distanciation et plein tourisme ok et le dipavali également des boite de nuit personne avec masque il suffit de voir la vidéo de la bagarre à St gille la plupart alcoolisés voilà le résultat mr le préfet arrête de mettre la faute sur les rassemblements familiaux merci…..

  4. Et dire qu’il est tellement facile de sévir, contre ces incivilités, ils préfèrent simplement menacer des gens qui n’ont pas peur des sanctions

  5. Bone parents zot l’enfant lé positif y envoyé kan même l’école la zot tête lé vide kwé. mon marmaille lé isolé dans son chambre pareil la geôle zot n’a rien à foutre Bone m……

  6. Apres la fête c’est la défaite.
    Entre le salon de la maison , le grand raid , le course la vague de l etang sale ou qd vs voyez à la télé un manque de civisme en ne portant pas de masque du tt , on vient à ns dire que c’est ds le foyer familial qu il en résulte le mauvais taux de covid .
    Menteur menteur , on sait ce qu il y a faire pour protéger nos personnes agees et notre famille , nos chers élus savent que bientot il y aura d autres échéances électorales mais pour l instant il est trop tôt pour bouger et vs verrez ds vos boites aux lettres et à votre porte des colistiers et colistiers venir faire de beau discours pour ns appâter.
    Bientot Noel ..

  7. Boug là lé tellement brillant que li même la remet la m… mdrrr la koué grand raid, boîte de nuit, fête foraine, concert etc
    Comme si nou lavai besoin de sa … ah oui félicitation i fai vive a nou zafair coma…. Si le bande levenementiel i vive de sa bah fallait l’état te donne à zot un revenu le temps n’a le Covid i circule. Mi préfère la santé que danser chanter etc

  8. oui oui c’est ça si zot n’aurait pa fe grand raid…et autorisé tout ce qui était fermé le cas de covid n’aurait pa augmenter maintenant zot i di les soirées privées familiales arrêt prend créoles ppu congnon interdit tout ses rassemblement et zot va voir ke sa va diminuer

  9. oui oui c’est ça si zot n’aurait pa fe grand raid…et autorisé tout ce qui était fermé le cas de covid n’aurait pa augmenter maintenant zot i di les soirées privées familiales arrêt prend créoles ppu congnon interdit tout ses rassemblement et zot va voir ke sa va diminuer

  10. oui oui c’est ça si zot n’aurait pa fe grand raid…et autorisé tout ce qui était fermé le cas de covid n’aurait pa augmenter maintenant zot i di les soirées privées familiales arrêt prend créoles ppu congnon interdit tout ses rassemblement et zot va voir ke sa va diminuer

  11. Pour ma part je retiens
    ZÉRO Morts…
    Donc le covid n’est plus une maladie grave.
    Tout se qui se trame c’est . . Manipulation des foules, business, et perte des libertés.

    Et toujours personne qui ouvre sa bouche quant aux masques pour nos enfants à l’école… …

    Vous me direz, ouvrir sa bouche avec un masque c’est compliqué…

  12. Zot la point la honte de menti la population dans lo yeux kome sa en France tous les week-ends nena football nena entre 30000 et 50000 personnes dessi lo stade, et la zot i dit la réunion nena trop regroupements familles, tant à faire envoy 1 bombe chimique la réunion kome sa zot va gagne élimine à nous 1 bon coup c sa zot i veut zot, vivre pi reste rienk enfermé et mettre 1 mask dovant nout bouche kome sa nous va touffe plu vite c sa zot i veut

  13. Zot i croit ke nous la point cerveau et ke nous le kouyon , kome i dit moricien gouvernement c 1 ta kiki en plein et 1 ta pilon , zot i koner à nous juste po zot intérêt personnel après rienk mensonge pas dessus mensonge, To ou ta l éternel dieu va triompher dessu zot et la zot toute sera ô tapi mi demande si zot i gagne regarde à zot enkor dans 1 miroir

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Fraudes sur le réseau Estival : 2 142 voyageurs en infraction de janvier à septembre 2021 (VIDÉOS)

Article suivant

Gendarmerie, les contrôles s’intensifient sur nos routes et pas seulement les week-ends

Free Dom