Hôpital : un ticket pour trier les urgences

1 min de lecture
4

«Imaginez que vous ayez un infarctus et qu’on ne puisse pas vous soigner dans les temps parce qu’il faut finir de gérer les non-urgents qui sont dans les urgences», Dr Florence Busquère. Ce constat, vous l’avez peut-être vous même fait lors de votre passage aux urgences.

Pour répondre à la mission flash commandée à ce sujet par le gouvernement, le Dr Florence Busquère, médecin aux urgence de Nice, a proposé une solution simple mais étonnante.

Le rapport du président Macron recommande en effet de passer par un «triage paramédical à l’entrée» des urgences ou par une «régulation médicale préalable systématique» via le standard téléphonique du Samu. La Première ministre Elisabeth Borne avait indiqué «retenir toutes les propositions» de la mission flash.

Concrètement, il y aurait un premier tri des patients via un accueil téléphonique, pour mieux les digérer vers le bon service ensuite. Une suggestion qui s’appuie sur un constat : «il y a trop de personnes qui arrivent aux urgences» alors qu’elles n’ont «rien à y faire», selon Florence Busquère.

Retour au médecin de famille

Il s’agit de réorienter les patients, pas de les refuser de soigner .

« Au Danemark, ça marche très bien » assure le Dr. Busquère.

Ainsi, au lieu de passer des heures aux urgences avant de passer devant un médecin, les malades seraient diriger vers leur médecin traitant quand leur état de santé ne nécessite pas une prise en charge urgente.

Seuls les cas d’urgence vitale seraient donc traités par les services des hôpitaux.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
4 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Sri Lanka : le président bloqué à l’aéroport de Colombo(VIDÉO)

Article suivant

Félicitations à Soan pour son brevet avec mention

Free Dom