Huguette Bello et sa « politique régionale en faveur de l’emploi et de la formation » (VIDÉOS)

8 min de lecture
3

La maire de Saint-Paul, présidente de « PLR » (Pour La Réunion), et candidate aux élections régionales des 20 et 27 juin prochains, a tenu une conférence de presse cet après-midi, jeudi 3 juin 2021, à l’hôtel dionysien Dina Morghabine sur le thème de « l’emploi et la formation ».

Elle était entourée de certains de ses colistiers : Frédéric Maillot, Wilfrid Bertile, Jean-Pierre Chabriat et des deux députés Jean-Hugues Ratenon et Karine Lebon.

Présents également (voir photo ci-dessus) : Jean-François Hoarau, professeur des universités en Sciences économiques et Jean-Luc Minatchy, l’ancien directeur régional de Pôle emploi.

Pourquoi l’emploi ? « Parce que la Région est responsable du développement économique et c’est l’économie qui crée l’activité et donc l’emploi », a précisé Huguette Bello, rappelant que sa liste présente à l’occasion de ses élections 10 grandes orientations, soit plus d’une centaine de mesures concrètes pour le développement de la Réunion.

La tête de liste a ensuite passé la parole au professeur Jean-François Hoarau pour un diagnostic de la situation économique et de la formation dans notre île. Ce dernier a ensuite présenté quelques pistes pour sortir justement de cette situation où le chômage constitue la préoccupation première des Réunionnaises et des Réunionnais. Ecoutez Jean-François Hoarau, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

 

Jean-Luc Minatchy a lui aussi apporté son expertise sur la problématique de l’emploi qu’il connaît bien. Une des solutions qu’il a eu l’occasion d’expérimenter, c’est « d’anticiper longtemps en amont sur les besoins en formation et travailler en étroite collaboration avec tous les partenaires concernés à savoir l’Etat, la Région et les entreprises ». Jean-Luc Minatchy a rappelé que «c’est une méthode qui marche. Ce fut le cas notamment avec la route des Tamarins et la NRL pour la formation des scaphandriers », a-t-il dit. « Mais pour cela, il faut vraiment que les trois partenaires travaillent en parfaite cohésion et par anticipation ». L’ancien directeur de Pôle emploi a par ailleurs souhaité « une relance par l’Afpar d’une formation qui soit en adéquation avec les besoins du marché ».

D’où la remarque faite par Mme Bello : «former pour ce dont nous avons besoin » et « lutter contre le clientélisme grâce au Pôle emploi solidaire », qui a été mis en place du temps de Jean-Luc Minatchy.

Frédéric Maillot a insisté sur le volet formation et l’aide de 500 € à apporter aux jeunes afin de faciliter leur insertion. Le député Jean-Hugues Ratenon a rappelé la loi « zéro chômage » pour laquelle « il a manqué un vrai travail de cohésion et de cohérence entre l’actuelle gouvernance régionale et la représentation parlementaire ». Et le député d’ajouter : « avec Huguette Bello, ce ne sera pas pareil. La Région travaillera avec les parlementaires et, tous ensemble, nous pourrons aller discuter avec le gouvernement pour que celui ci assume également ses responsabilités face au problème du chômage car l’emploi relève avant tout de la compétence de l’Etat. Nous le ferons dans le cadre d’un partenariat donnant-donnant et gagnant-gagnant ».

La députée Karine Lebon a pour sa part mis l’accent sur la situation préoccupante dans laquelle se trouve depuis plus d’un an la Réunion en raison de la crise sanitaire du Covid, puis maintenant celle de la dengue. « Il nous faut sortir de la seule logique curative pour régler cette situation. Il nous faut anticiper ». Elle exige de l’Etat que « la Réunion soit reconnue comme zone économiquement sinistrée » et « qu’une zone France touristique puisse y être instaurée afin de sauver le secteur touristique qui est très sérieusement impacté par la crise sanitaire ».

Le professeur Jean-Pierre Chabriat, lui aussi colistier, a plaidé en faveur d’une « réhabilitation des établissements scolaires, à commencer par les maternelles et les primaires », une des premières conditions « pour une bonne formation tant au niveau du savoir-être que du savoir faire plus tard ». Il a beaucoup insisté sur la notion « d’alliance éducative », dans le cadre d’une « véritable stratégie de formation » qui, selon lui, « doit englober l’ensemble des partenaires éducatifs pouvant conduire à la mise en place « d’un socle de savoir, puis d’un socle de compétences ».

Wilfrid Bertile a en quelque sorte synthétisé toutes les prises de paroles. L’ancien député et maire socialiste de Saint-Philippe, professeur agrégé de Géographie, a rappelé quelques mesures proposées par la liste d’Huguette Bello : favoriser l’accès des Réunionnais aux emplois existants, diversifier l’économie concurrentielle, développer l’économie sociale et solidaire, ouvrir la Réunion à l’internationale pour sauvegarder la Francophonie. Wilfrid Bertile préconise pêle-mêle la signature d’une charte de l’emploi local, la gratuité des transports en commun, une aide de 500 euros aux jeunes, la création d’une compagnie maritime locale, la nécessité à former les Réunionnais pour passer des concours dans la fonction publique.

Huguette Bello a conclu la conférence de presse en rappelant sa vision en matière d’emploi et de formation. Elle est au micro d’Yves Mont-Rouge :

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. VOILA ! GOUTANOU !
    MME BELLO LA BIEN PARLÉ !
    COMME TOUJOURS !

    FAMILLE NATIVEL SIN POL I VOTE BELLO MEM
    HEP HEP HIP
    HOURA !

    HEP HEP
    HOURA !
    FAMILLE NATIVEL SIN POL I VOTE BELLO MEM !

  2. Parole paroles, que se soit à droite à gauche au milieu ou sur les bords toujours et encore les mêmes paroles, que des mots. le chômage , la misère, la pauvreté, la formation c’est le gagne pain des politiciens de tout bord, le jour ou il n »y aura plus de tout çà i n’y aura plus besoins de politiciens. Çà fait plus d’un demi siècle que personnellement j’entends
    des discours comme çà quelque soit le parti.

  3. Des compétences au service de la Réunion, c’est beaucoup plus rassurant que les autre listes. On sent bien que cette tête de liste a la carrure pour mener à bien tous ces projets. Mon vote ira pour Madame BELLO.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ericka Bareigts « partage son ambition » pour La Réunion (VIDÉO)

Article suivant

Canton 2 (Le Port) : le binôme Jasmine Béton/Armand Mouniata présente son programme

Free Dom