Huguette Bello : « les Réunionnais ne veulent plus des arrangements derrière la cuisine et le mangé cochon ! »

16 min de lecture
14

La présidente de « PLR » (Pour La Réunion) et maire de Saint-Paul, candidate tête de liste aux élections régionales dont le premier tour se déroulera ce dimanche 20 juin a tenu une conférence de presse, hier, jeudi 17 juin 2021, sur les enjeux des deux scrutins (départementales et régionales). L’occasion pour elle de faire un bilan de cette campagne électorale et d’appeler les électrices et électeurs, quelle que soit leur opinion politique, à aller voter. Elle a déclaré que « les Réunionnais « veulent plus de clarté, de cohérence et de sincérité dans le positionnement politique des candidats ». Voici les grandes lignes de son intervention :

« Dans 3 jours, aura lieu le 1er tour des scrutins régional et départemental. C’est un rendez-vous important pour La Réunion car il engage les politiques menées par ces grandes collectivités durant les 6 prochaines années et orientera l’avenir de La Réunion pour les 20 à 30 ans. Je m’exprime ici devant vous en tant que candidate tête de liste des régionales. D’abord pour tirer les enseignements de la campagne qui a été relativement courte mais très intense ; Ensuite pour apprécier l’enjeu du scrutin régional, tel qu’il se présente.

J’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreuses organisations représentatives des forces économiques et des forces vives de notre île. Avec mes colistiers, j’ai aussi arpenté notre île du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, par les Hauts et par les Bas, pour rencontrer les Réunionnais, confrontés à des difficultés quotidiennes, aggravées par la crise sanitaire. L’état de pauvreté, les inquiétudes très vives pour l’avenir des jeunes et de La Réunion, sont des sujets extrêmement prégnants. Cette situation nous dicte l’obligation d’ouvrir un nouveau chemin.

Cette campagne a permis aux Réunionnais d’exprimer leurs attentes. Elle nous permet de dégager des lignes de forces que je veux ici partager avec vous :

  1. En premier lieu, il y a une attente très forte des Réunionnais pour un vrai changement à La Région. Très majoritairement, les Réunionnais veulent tourner la page de Didier Robert, après 11 ans de mandat, et je crois que cette volonté est largement partagée, quelles que soient, d’ailleurs, les appréciations pouvant être portées sur ces 2 mandats, jugés catastrophiques par beaucoup, moyens ou contrastés par d’autres.

La route du littoral inachevée et les affaires judiciaires sont les marqueurs de la gouvernance de Didier Robert. Ces sujets ont été au cœur des conversations de chaque foyer réunionnais. Ils ont nourri un sentiment de défiance à l’encontre du président sortant.

  1. En second lieu, j’observe une forte attente de morale, d’éthique, d’honnêteté, de probité. Les Réunionnais sont écoeurés par les affaires. Ils souhaitent de manière très forte que celle ou celui qui accède aux responsabilités de la Région soit irréprochable sur le plan de l’honnêteté. Il en va tant du respect de l’institution que de celui des Réunionnais.

Il en va aussi de l’image de La Réunion. C’est là une aspiration très forte qui revient de façon permanente.

  1. La campagne a permis également de mettre les projecteurs sur les positionnements politiques des uns et des autres. Les Réunionnais nous ont souvent fait part de leur rejet des petits arrangements « derrière la cuisine », du « mangé cochon ». Ils veulent manifestement plus de clarté, de cohérence et de sincérité dans le positionnement politique des candidats.
  2. Sur les thèmes de campagne, ce qui ressort de nos rencontres avec la population, c’est d’abord la forte volonté, j’allais même dire l’impatience, que les problèmes urgents de la vie quotidienne soient réglés.

– Une grande partie de notre population est en souffrance sociale : les problèmes de l’emploi, du logement – qui doit être à nos yeux un véritable grand chantier- et du coût de la vie reviennent régulièrement. Des difficultés ressenties également par les acteurs économiques.

La Région devra prendre en compte ces préoccupations… C’est pourquoi notre programme contient des mesures précises sur toutes ces questions aussi bien dans les secteurs de l’économie sociale et solidaire que dans celui de l’économie concurrentielle, l’enjeu étant la création d’emplois et d’activités.

  • L’une des grandes thématiques qui est revenue est celle des déplacements. L’expression « coma circulatoire »   a (malheureusement) fait florès. Il y a là une forte attente des Réunionnais vis-à-vis de mesures immédiates en même temps qu’il y a une forte adhésion au projet de transport ferré. Une large majorité de Réunionnais déplore aujourd’hui l’abandon en 2010 du tram train !

La Réunion a perdu 10 ans : quel manque de vision !

  • Il faudra donc relancer à terme un projet ferré d’envergure. Mais dans l’immédiat, des mesures concrètes pour favoriser le transport collectif doivent voir le jour. C’est pourquoi j’ai décidé avec mes colistiers de la mesure de la gratuité du car jaune. Et c’est pourquoi j’ai signé avec le président de la FNTV (Fédération Nationale des Transports des Voyageurs), la Charte des transports, qui se traduira par un doublement des fréquences des cars…
  • Toujours concernant les déplacements et la mobilité, notons aussi que Didier Robert a essayé, durant cette campagne, de faire croire que ses concurrents seraient contre la continuité territoriale et contre l’achèvement de la NRL : râté ! Tous les candidats se sont prononcés pour le maintien de la continuité territoriale et se sont engagés à terminer la NRL…

Sur ces deux dossiers, l’enjeu est de faire mieux que la majorité sortante, dont la gestion a été catastrophique…

  1. Au-delà des questions urgentes, il y a aussi l’aspiration des Réunionnais à pouvoir se projeter dans l’avenir. Pour les Réunionnais, c’est bien à la Région qu’il incombe la responsabilité de bâtir cet avenir, de porter une vision du développement de notre île..

J’ai noté que des thèmes comme la souveraineté alimentaire, l’autonomie energétique, la question des déchets, le respect de l’environnement sont portés par la population.

L’impact du changement climatique est perçu par la population qui s’est appropriée cet enjeu. Ce n’est plus un problème d’experts, c’est un problème central majeur, ressenti comme tel par les Réunionnais…Ce sont plus souvent les politiques qui sont en retard sur ces grands enjeux du développement durable. Nous sommes confortés dans l’ambition élevée que nous portons avec nos propositions destinées à laisser notre île en meilleur état possible à nos enfants…

L’autre thème qui a beaucoup progressé est celui de l’insertion de notre île dans son environnement régional. Les Réunionnais sont de plus en plus conscients que notre île ne peut plus tourner le dos à son environnement géo-économique. Nous voyons-là un encouragement à notre projet de compagnie maritime régionale qui doit élargir notre base économique et conférer à La Réunion une position de centralité et non de périphérie…

A la lumière des enseignements de cette campagne, l’enjeu du scrutin de dimanche apparaît clairement : traduire dans les urnes la garantie du vrai changement voulu par les Réunionnais. Beaucoup de programmes et de propositions de différents candidats convergent. C’est tant mieux !  Mais les Réunionnais veulent avoir la garantie que le changement promis aura vraiment lieu.

Nos concitoyens souhaitent que celle ou celui qui sera à la tête de la Région aura le caractère, la volonté et la détermination de mettre en œuvre ce programme du changement. Qu’il ou elle sera guidé.e par des valeurs et par le souci de servir l’intérêt général, sans esprit partisan, sans sectarisme. Et que cette présidence s’appuiera sur une équipe homogène donc solide.  Cette garantie d’un vrai changement à la tête de la Région est l’enjeu essentiel de ce scrutin.

L’autre enjeu, indissociablement lié, de ce premier tour, est celui de la participation. Dans le contexte que l’on connaît de crise sanitaire et discrédit d’une partie de la classe politique compromise dans les affaires, beaucoup de nos compatriotes ne sont pas certains d’aller voter dimanche.

A eux, c’est-à-dire aux plus de 650 000 électeurs que compte notre île, je m’adresse solennellement : vous avez entre vos mains le pouvoir, par votre vote ce dimanche, d’engager La Réunion sur la voie du changement. Vous avez une grande responsabilité : celle de faire en sorte que La Réunion ne rate pas ce rendez-vous historique. Une élection régionale, ce n’est pas tous les jours, elle a lieu tous les 6 ans… C’est une occasion qui ne se représentera pas de sitôt. Ne laissez pas passer cette chance ! Quelle que soit votre sensibilité, quel que soit votre choix, je lance un appel : le vote est un droit.

Ce droit n’a pas toujours existé. Il a été obtenu à la suite de hautes luttes, souvent sauvagement réprimées.

En France même, il n’a été accordé aux femmes qu’en 1944, il n’y a que 77 ans ! Et dans le monde, des peuples opprimés se battent encore parfois au péril de leur vie, pour arracher ce droit.

Le découragement devant les difficultés, le ressentiment à l’égard du comportement de certains élus, l’amertume face aux promesses non tenues ne doivent pas vous amener à la résignation et à vous abstenir. Bien au contraire ! Vous avez tant de messages à faire passer !  Exprimez-vous dimanche, ne laissez personne décider à votre place !

Et pour cela, il faut voter dès le premier tour, car ce sont bien les résultats du premier tour qui détermineront celui ou celle qui représentera le camp du changement au second tour…. Jamais un premier tour n’a été aussi décisif !

Le vrai changement est à portée de main ! Je sais qu’il s’agit d’un jour important pour les pères et les familles mais je vous invite vraiment, mesdames et messieurs, à vous exprimer, chacune et chacun d’entre vous, ce dimanche !

Comme l’écrivait William Ernest Henley, dans son poème Invictus (qui signifie invincible) qui a inspiré Nelson Mandela :« Soyez le maître de votre destin, et le capitaine de votre âme ! »

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

14 Commentaires

  1. Mde Bello ,vous parlez de manger cochon ? Et vous ?,vous non pas manger cochon ca ,le reunionnais la fine compris se blague la y passe pu ,vu que vous meme ce que vous representez c’est du manger cochon …
    Allez emprofiter un peu de votre retraite vous avez 70 ans ,laissez les jeunes donnez les leur chance arret avec ca oté
    Moi je vote philippe Cadet c’est le seul qui dit vrai….

    • la femme la plus CAPABLE de gérer la région réunion il n’y a que MME BELO, Erika Bareigh , je ne crois pas , il suffit de regarder comment elle fait sa campagne , on comprend tout de suite, qu’elle vise un poste au gouvernement de France, ministre ou autre….

  2. Qu’est qu’elle a fait pour les réunionnais rien du tout apart une marche blanche,moi en tout les cas je voterais pas pour une vieille pareil mon vote c’est pour vannesa

  3. Marie Antoinette Huguette Bello. Excellente dans le rôle de Grand-mère Kal, parfois dans celui de Madame Desbassayns lorsque le rictus stalinien fait place au sourire attrape couillon

    Marie Antoinette Huguette Bello fait de la propagande, communiste, cela va de soi. Elle est pour le tout gratuit, livre, transport et boustifaille.

  4. Je vous souhaite d’y arriver Mme BELLO
    Ceux qui vous critiquent négativement
    Doivent aussi critiquer ceux qui sont on pouvoir à la region. Parce que se sont eux qui ont échoués, y a cas regarder l’état de la region Réunion, le bilan est très médiocre !!! 10 ans de retard oui !!!
    Alors, les attrapes couillons sont de tous les côtés
    Bonne chance à vous !!!

  5. Eh bien 4 jours plus tard c qui i fait un mangé cochon avec Bareights, pro macron, et Ratenon, pro Mélenchon qui dénigre la police et soutient les islamogauchistes. Comme dit le proverbe, il ne faut pas cracher en l’air parce que la bave i retombe sur ou.

Répondre à Le port Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Olivier Hoarau plaide en faveur « d’une maison de l’entrepreneuriat au féminin »

Article suivant

Jean-Pierre Marchau : « ILEVA tourne le dos à l’économie circulaire »

Free Dom