/

Huguette Bello participe à la conférence ministérielle des Régions Ultrapériphériques

6 min de lecture
1

La Présidente de Région, Huguette Bello, a participé en visioconférence ce mercredi 19 janvier 2022 à la conférence ministérielle des Régions Ultrapériphériques.

Dans le cadre de l’actualisation du partenariat stratégique de la Commission européenne avec les RUP, la France, l’Espagne et le Portugal et les Régions Ultrapériphériques y ont présenté une position commune. Une ligne directrice claire : obtenir une nouvelle stratégie tenant pleinement compte de l’impact de la pandémie sur leur territoire et des nouvelles priorités de l’Union européenne notamment en matière de relance économique, de transitions écologique et numérique.

Le document conjoint remis à Madame Elisa Ferreira, Commissaire européenne en charge de la politique régionale, formule ainsi des recommandations pour la prise en compte des spécificités des Régions Ultrapériphériques et présente des propositions concrètes visant à permettre à l’Union européenne de mieux tenir compte de leurs problématiques.

Il demande en premier lieu à l’Europe de considérer que la permanence et la combinaison des contraintes subies par les RUP justifient des mesures adaptées au titre des politiques communes, qu’il s’agisse de cohésion économique et sociale, d’agriculture, de pêche, des aides d’État, de fiscalité et de politique douanière, d’environnement, d’énergie, de recherche et d’innovation, de transports, de numérique, de culture et de coopération régionale.

Il insiste ensuite sur l’importance de la crise sanitaire et ses conséquences économiques qui ont mis en évidence la dépendance des RUP vis-à-vis de l’extérieur et sur la nécessité d’augmenter leur degré d’autosuffisance et de résilience dans tous les secteurs, notamment dans les domaines agricole, énergétique, de santé et d’économie circulaire.

À la faveur des débats et des échanges, la Présidente de Région, Huguette Bello, a tout particulièrement insisté sur la nécessité de mobiliser davantage l’article 349 du Traité et de garantir son caractère transversal, afin de traduire au mieux la volonté de l’Union européenne de mettre en œuvre des politiques cohérentes et adaptées au bénéfice des Régions Ultrapériphériques. « C’est lorsque l’Union européenne consent à utiliser le plus en amont de sa législation la référence à l’article 349 du Traité que les RUP parviennent à obtenir des résultats concrets et bénéfiques, c’est lorsqu’elle sait se fixer des objectifs clairs et se donner les moyens de les atteindre, qu’elle est pleinement crédible… »

La présidente Huguette Bello a par ailleurs indiqué que cette nouvelle stratégie qui ambitionne de porter des perspectives d’évolutions majeures en matière de relance et de développement économique des RUP ne saurait se faire sans que la dimension sociale ne soit pleinement prise en compte. Elle a ainsi plaidé pour que les questions centrales de l’éducation, de la formation et de l’emploi soient davantage inscrites au cœur des politiques de l’UE et pour le nécessaire renforcement de la dimension humaine de l’Europe, tout particulièrement à l’occasion de l’année européenne de la jeunesse. « Lorsque les volontés politiques sont convergentes, on peut légitimement s’attendre à ce que les réponses le soient aussi. C’est d’autant plus important en cette année européenne de la jeunesse. Nos jeunes ont souvent souffert du décalage entre les paroles et les actes. Vous comprendrez donc que j’attache la plus grande importance et la plus grande attention à ce que l’Union européenne présente dans les prochains mois un ensemble de mesures destinées à offrir à la jeunesse des RUP des opportunités concrètes… »

Le moment est important. La signature de ce document commun aux trois États membres et aux neuf RUP intervient dans les tout premiers jours de la Présidence française du Conseil de l’UE et marque une étape décisive dans le processus d’élaboration de la prochaine stratégie européenne en faveur des RUP que la Commission adoptera d’ici la fin de ce premier semestre 2022. La Présidente Huguette Bello veillera à ce soit entendue et respectée la voix de La Réunion et des Réunionnais.

1 Commentaire

  1. Une présidente de région has been avec une vision passéiste de la société. Elle ne sait même pas utiliser une tablette pour lire les rapports, préfère la sur-utilisation du papier dans une époque où le développement durable n’est plus une option mais une urgence vitale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Casud : c’est le moment des inscriptions aux transports scolaires

Article suivant

CINOR : fermeture partielle du chemin Tranquilin, une déviation mise en place pour les bus

Free Dom