Huile d’olive : 40 % des produits testés poseraient problème

2 min de lecture
1

La répression des fraudes a souhaité alerter sur les fausses bonnes affaires qui circulent concernant l’huile d’olive. En effet, elle révèle qu’en 2021, 40 % des produits testés ont été épinglés à cause, au moins, d’une anomalie. Il est donc important de faire attention lors de son choix en magasin car les arnaques sont plus nombreuses que l’on s’imagine. 

Sur plus de 200 professionnels contrôlés, la DGCCRF en a donc épinglé plus de 40 % des produits testés. Généralement, il s’agit d’un ou plusieurs problèmes d’étiquetages. Et certaines fois, l’origine de l’huile ou de ses condiments est incorrecte.

Les consommateurs sont induits en erreur

À l’instar de ce vendeur qui commercialisait de l’huile d’olive « vierge extra-bio ». Sur la bouteille, le consommateur peut lire « fabriqué en France », alors que « l’huile était d’origine portugaise ». Ce qui peut considérablement induire le consommateur en erreur.

Pire encore, certaines huiles d’olive seraient commercialisées comme étant « vierge extra » alors qu’en réalité, le contenu serait une huile classique. 

« Il est important de se méfier des trop bonnes affaires. Si une huile d’olive extra-vierge est commercialisée au même prix qu’une huile d’olive de base, ce n’est pas normal. Il est également nécessaire que l’étiquetage soit toujours en langue française. », comme le rappelle le porte-parole de la DGCCRF.

1 Commentaire

  1. Quand mi pense que l’huile « plagnol » la daronne té sar acheté en pharma expré (té vende pas ailleur cé tps là) et chacaine en file indienne n’avait droit. Pou la purge. Ce huile là té « flotte » su tisane. Ça té brille. Infecte. Plus « pure » que ce huile « plagnole » là té existe pas. Té le « vrai ». Lol !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Covid-19 continue de circuler : protégeons les patients, résidents et professionnels des établissements de santé et des médico-sociaux

Article suivant

Les tensions entre la Chine et les États-Unis se ravivent depuis la visite de Taïwan par Nancy Pelosi

Free Dom