I fé pas la politique su la tête lo mort oté !

24 min de lecture
20

Un Ti Kozman très rapide. Plus un kassage lé cuit qu’autre chose, par manque de temps car semaine bien chargée, avec la foire agricole de Bras-Panon et ses multiples conférences thématiques et autres concours. Sans compter les nombreuses conférences de presse relatives aux élections législatives. Voilà une bonne transition pour vous parler d’ailleurs à la fois de la foire et des législatives.

Mais avant de vous conter « il était une foire dans l’Est », si vous me le permettez, j’aimerai faire un petit détour par l’Ouest et m’arrêter deux minutes à la Possession où, manifestement, il y en a encore qui font ou qui essayent de faire de façon indécente de la politique sur la tête des morts. J’en veux pour preuve ce communiqué de presse dont s’est fendu sans doute un peu trop rapidement, mercredi dernier, Vincent Rivière, qui n’est pas élu du conseil municipal de la Possession, mais qui se présente comme « opposition, hors conseil ». En clair, cela veut dire qu’avec son groupe « Demain Ensemble La Possession », il s’est déjà présenté aux élections et qu’il s’est pris une raclée avec Vanessa Miranville. Vincent Rivière rêve d’être élu un jour et il est visiblement fan de la politique au point de ne rater aucune séance du conseil municipal à laquelle il s’invite systématiquement. Celle de mercredi dernier était à peine terminée qu’il a aussitôt foncé chez lui pour rédiger un communiqué et l’adresser aux rédactions qu’on aurait dû d’ailleurs passer dans la rubrique «Courrier des lecteurs » puisqu’il n’a aucun mandat.

C’est la photo qu’il a envoyée pour accompagner son communiqué de presse. Vincent Rivière a sans doute oublié que le masque n’est plus obligatoire. A moins qu’il préfère avancer masqué !

Tout content de lui, et dans l’intention « d’enterrer » la maire Vanessa Miranville, Vincent Rivière a misé sur le buzz en écrivant : « Parmi les points abordés, nous observons que le conseil municipal souhaite interdire l’usage des bougies et des chants religieux lors des veillées mortuaires et des enterrements. Nous demandons à la municipalité de retirer ce règlement absurde en signe de respect envers les pratiques religieuse locale. En effet, lors de l’étude des affaire n°15 concernant le règlement intérieur du cimetière et l’affaire n°16 concernant le règlement intérieur de la salle de veillée mortuaire, nous déplorons que la municipalité s’attaque brutalement à des traditions présentes dans certaines familles depuis plusieurs siècles… ». Et patatati, et patata… Manifestement, trop pressé pour « s’attaquer » à son adversaire politique, à savoir Vanessa Miranville, Vincent Rivière n’a pas tout compris. Et il n’a écouté que ce qu’il avait bien voulu entendre.

Réaction de Vanessa Miranville : « La ville met tout en oeuvre pour permettre aux citoyens d’honorer leurs défunts dans le respect de leurs traditions, et dans un cadre sécurisé. Les règlements dans les cimetières et les salles mortuaires ont été actualisés afin de permettre de perpétuer les hommages en toute sécurité, que ce soit lors des veillées mortuaires, et jusque dans les cimetières. Dans les salles de veillée communales, les services de pompes funèbres fournissent des bougies électriques pour le recueillement afin de ne pas utiliser les bougies en cire qui sont interdites dans les enceintes communales pour limiter les risques d’incendie.

Vanessa Miranville, maire de la Possession.

Par ailleurs, les chants (religieux ou non) et la diffusion de musique sont bien sûr admis dans le cimetière lors de l’inhumation du défunt ou du scellement de l’urne funéraire, selon les croyances des proches du défunt et du défunt lui-même, dans le respect du recueillement des autres usagers du cimetière ». Allez Vincent, faut pas désespérer, la politique est un long cheminement. La prochaine fois, il faudra ouvrir plus grandes les oreilles. Ou les nettoyer un peu avant d’assister à un conseil municipal, dans les rangs du public. Pour ne pas faire de la politique « su la tête lo mort ». Fermez le ban ! Ce fut un temps où certains élus faisaient voter les morts, mais ce temps là, fort heureusement, est révolu.

Avant de revenir à la foire de Bras-Panon et aux législatives, je voudrais également vous causer de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique Sociale) qui, en réalité, ne veut pas dire grand-chose tant les partis n’arrêtent pas, en dépit de la signature d’un document en métropole, de se tirer dans les pattes. Je vous ai raconté tous les « bèsements » survenus entre La Réunion Insoumise, « PLR » (Pour La Réunion) d’Huguette Bello (actuellement en Martinique à la conférence des RUP), sans oublier la majorité régionale. Du coup, il semble que ces partis, si l’on en juge par un communiqué qui nous avait été envoyé par Jean-Hugues Ratenon, avaient trouvé un accord sur les candidats à soutenir dans les 7 circonscriptions. La NUPES Réunion a donc arrêté sa liste de candidats qui sont : Philippe Naillet (PS) dans la 1ère circonscription ; Karine Lebon (PLR) dans la 2ème ; Alexis Chaussalet (LFI/PLR) dans la 3ème ; Emeline K’Bidy (Le Progrès) dans la 4ème ; Jean-Hugues Ratenon (LFI/Rézistans) dans la 5ème ; Frédéric Maillot (PLR) dans la 6ème et Perceval Gaillard (LFI) dans la 7ème. D’où l’arrivée sur la scène des candidats dissidents « sans étiquette » à l’instar, par exemple, de Rémy Bourgogne dans la 3ème.

Aussi, j’avais écrit, dans mon « Ti Kozman » de vendredi dernier que « la patronne, c’est Huguette ». Comprenez qu’en dépit de tous les « bèsements » qu’il y a eus, c’est quand même « PLR « /majorité régionale qui décroche le plus grand nombre de candidats. Madame Denise Delavanne, m’a gentiment envoyé un petit mot au nom de la Réunion Insoumise, pour me dire ceci : « je n’ai jamais prétendu être la « patronne » de qui que ce soit ; Je suis juste la passeuse des positions des militants répartis sur l’île dans plus d’une vingtaine de groupes d’action (armature de LFI), qui m’ont mandatée le 1er mai,  avec Jean Hugues Ratenon, pour les négociations sur les législatives. Il ne peut en être qu’ainsi parmi les insoumis et l’Union populaire, ou la voix du peuple est prépondérante ».  Bien reçu !

A propos de la NUPES Réunion qui est censée regrouper « LFI », « PLR », « PS », « Progrès », EELV… Bref, les partis de gauche, je voudrais signaler ce communiqué reçu de la part de la fédération socialiste de la Réunion, signé Audrey Bellim, la porte parole. Le PS Réunion qui « tient à rappeler son soutien aux candidats socialistes pour les élections législatives de juin 2022 sur les circonscriptions suivantes : Jean Jacques Vlody sur la 3ème (et non Alexis Chaussalet). Corinne Bédier dans la 4ème (et non Emeline K’Bidy), et Monique Orphé sur la 6ème (et non Frédéric Maillot). Ce qui revient à dire que la NUPES soutient le socialiste Philippe Naillet (député sortant) dans la 1ère circonscription. En revanche, dans les trois circonscriptions citées ci-dessus, le PS soutient ses propres candidats et non celles et ceux de la NUPES. C’est à rendre dingue, ces législatives !

Je vous l’avais écrit, la dernière fois, tout le monde veut être député. C’est sans doute le signe d’une démocratie bien vivante, mais… Cette semaine, voyez-vous, on a reçu un communiqué de presse d’un candidat, dans lequel, il est écrit à trois reprises « Assemblée national ». Comme vous pouvez le constater, il manque le « e » à nationale. « Nationale » s’accorde avec « Assemblée » (féminin). Et ça veut être député. Un peu de sérieux, s’il vous plaît !

En tout cas, dans la 5ème circonscription, si Stéphane Fouassin n’est pas élu à l’Assemblée nationale (avec un e, j’insiste), ce ne sera pas la faute à la foire agricole de Bras-Panon. Il y est passé déjà au moins trois fois. Je ne compte pas ce week-end… Il a assisté, dans les tribunes officielles, à l’inauguration de cette manifestation samedi dernier. Rappelons que Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon, soutient son collègue maire de Salazie à la députation. Ce dernier, toujours accompagné de sa charmante compagne, s’est promené sur le champ de foire, n’hésitant pas de temps à autre à sortir de sa veste son petit carnet pour noter une doléance par ci ou un numéro de téléphone par là au fil de ses rencontres avec les citoyens et citoyennes, visiteurs de la foire, venus pour voir les attractions et animaux de la ferme. Fouassin en campagne à la foire !

Cela dit, je ne lui jette pas la pierre. J’y ai vu aussi le député sortant Ratenon, le jour de l’inauguration puis, les autres jours, Ridwane Issa (1er adjoint de Patrice Selly, maire de Saint-Benoit) et candidat également dans la 5ème (au cas où vous l’aurez oublié !). Il était là au concours du meilleur coupeur de cannes, lundi dernier. Je l’ai re-croisé, hier jeudi, à la salle ADP (ancienne MJC de Bras-Panon), en compagnie de sa suppléante Catherine Mangar, au déjeuner 100% péi organisé par la Chambre d’agriculture. En fait, il est souvent invité par la Chambre verte, qui compte aussi dans son bureau au moins deux élus de Saint-Benoit dont un conseiller départemental.

J’ai également croisé à ce délicieux repas le candidat communiste David Gauvin, accompagné de son directeur de campagne Johnny Bacari-Lagrange (anciennement supporter de Ratenon). Rappelons que la suppléante de Gauvin sera Alexandrine Araye (employée à la mairie de Saint-Benoit). A la foire de Bras-Panon, nombreux sont les politiques (et pas seulement des candidats aux législatives) qui y sont passés. Maurice Gironcel y a fait un petit tour (et puis s’en va) hier, jeudi. Le maire de Sainte-Suzanne et président de la Cinor dont la fille Nadine est candidate dans la 6ème a pris le temps de planter un pied de fruit à pain avec Jeannick Atchapa.

Patrice Selly, le sous-préfet de Saint-Benoit et le préfet de la Réunion : discussion visiblement très passionnée. C’était samedi dernier, lors de l’inauguration de la foire agricole. (Crédit Photo : Yves Mont-Rouge)

Au-delà de la campagne électorale à la foire de Bras-Panon, cette 43ème édition connaît un succès fou. Il y a du monde même en semaine, de jour comme de nuit. Du jamais vu, de mémoire de « Panonnais d’adoption » depuis bientôt 25 ans. C’est un peu normal car pour 3 euros seulement, le public a eu droit, mercredi soir, à un plateau artistique réunissant Léa Churros, T.Matt, PLL, DJ Sebb, j’en passe et des meilleurs !

Atchapa dans le mouv’ de la dance hall, ici avec Ti-Matt et New Génération. Tout est dans la posture, n’est-ce pas, yhooo !

Cela ne vous dit peut-être rien, mais suis quasiment sûr que vous avez déjà, même inconsciemment, fredonné, notamment dans les embouteillages, un des refrains de ces artistes qui cartonnent comme pas possible. Le jeune public qui ont encore quelques difficultés avec le « Notre Père » ou le « Je crois en Dieu » connaissent en revanche par cœur toutes les chansons de ces vedettes locales. L’occasion pour moi d’ailleurs de saluer Johnny Hospital qui a réuni un plateau 100% local de qualité (même s’il n’a pas pu avoir tous les artistes, en raison de leur agenda déjà booké). C’est super de mettre en l’air le talent péi. Comme dirait l’autre, « nou lé pas plis, nou lé pas moin… ».

Le fruit à pain, filière émergente de l’agriculture réunionnaise. Parfois, il fait également office de « galet » à la foire de Bras-Panon « pou appuie la porte » contre le vent. LOL !

Législatives toujours, pour vous rappeler que les candidats et candidates défilent actuellement au bureau des élections à la préfecture de Saint-Denis pour enregistrer leur candidature. Je vous avais annoncé depuis longtemps déjà celle de Patrice Thien-Ah-Koon (notre photo ci-dessous). Le fils d’André Thien-Ah-Koon, maire du Tampon, a déposé sa candidature, hier soir, à la préfecture de Saint-Denis. Il l’officialisera à l’occasion d’une conférence de presse d’ici à la semaine prochaine. Conférence de presse qui devrait être présidée par… Jacques Técher le maire de Cilaos, appartenant à la majorité régionale présidée par Huguette Bello de la NUPES.

Patrice Thien-Ah-Koon sera candidat dans la 3ème circonscription (Tampon, Cilaos, Entre-Deux et Rivière-Saint-Louis). Il aura comme suppléante Annie Hoareau, la 3ème adjointe au maire de Cilaos. Pas la peine de vous faire un dessin ! Cilaos qui voudrait rejoindre l’interco des communes des hauts « IDEO » créée par Tak. Aux dernières nouvelles, il semble que Juliana M’Doihoma envisagerait également la possibilité de sortir de la Civis pour rejoindre « IDEO ». Bref, en coulisses, il s’y passe des p’tites choses dans le Grand Sud.

J’ai fait un calcul « gros doigt ». En comptant une douzaine de candidats.es en moyenne par circonscription, on atteindrait facilement la centaine de concurrents.es pour ces législatives des 12 et 19 juin prochains. En 2017, il y en a eu 99 pour 7 postes. Soit 92 « dépités » au soir du deuxième tour. Il faut dire qu’à ce scrutin, chaque voix rapporte 1,42 € au candidat. C’est aussi pour les partis l’occasion de renflouer un peu leur caisse. « LR », « EELV », le PS, le PCF… en ont bien besoin, eux qui ont complètement morflé lors de la présidentielle.

Pour finir, un petit mot sur la Première ministre d’Emmanuel Macron : Elisabeth Borne, qui ne sera peut-être plus cheffe du gouvernement au lendemain des législatives. Tout dépendra en fait du verdict des urnes au soir du 19 juin. Ce qui m’a amusé, juste après sa nomination, c’est d’entendre les réactions de nos ténors politiques nationaux. Pour ceux de gauche, « Elisabeth Borne est une élue de droite » ». Et pour ceux de droite, « Elisabeth Borne est une élue de gauche ». Faudrait accorder vos violons messieurs, dames. En tout cas, s’il y a bien un, voire même plusieurs points, sur lesquels les candidats, droite comme gauche ou centre ou En Marche (avant et arrière) sont unanimes aux législatives, c’est sur les thèmes de la campagne électorale. Ils sont tous pour le pouvoir d’achat, pour la revalorisation des salaires, celle des petites retraites… Et contre la vie chère. Ça mange pas de pain !

Une autre élection pour terminer : celle qui a eu lieu à la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion (CCIR) où la liste remportée par Pierrick Robert, soutenue par Ibrahim Patel, a gagné. C’était prévisible ! Patel reste toujours l’homme fort de la CCIR et un interlocuteur reconnu des TPE/PME. N’en déplaise au Medef. N’en déplaise aussi à ceux qui ont tout fait pour le border de la présidence de la CCIR. Il arrive parfois, aussi bizarre que cela puisse paraître, que les calendriers judiciaires et politiques se croisent. Mais Ibrahim Patel est toujours là, à la CCIR, par procuration, via son poulain Pierrick Robert. Il pourrait même devenir son dir-cab !

Y.M.

([email protected])

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

20 Commentaires

  1. la boulay ek son Anne té travaille la rezion la parti boir’ romarin ec camomille mercredi soir. fo pas oublié ke si la liste boulay , robert té tire les ficelles, n’est ce pas BEGUE, PAYET, MOREL??????
    zordi patel lé la mêm, zot recours lé à la poubelle. fourmi passe sous la terre, lo mort i leve matelo

  2. Je maintient mot pour mot ce que j’ai écrit : le règlement adopté au conseil prévoit bel et bien une interdiction des chants dans les cimetières, et pour les bougies il s’agit des bougies à flammes puisque les bougies électriques sont autorisées

  3. TAK sur la 3ème circonscription c’est une histoire de transmission familliale (quoi de plus normal pour un ancien notaire déchu) et tout à gauche … quel galimatias

    • Issa le candidat de banian au concours de meilleur coupeur de cannes..le gar à l aise comme un éléphant dans un service en porcelaine..on se demandait ce qu il foutait la..

  4. Selon YMR un candidat aux législatives écrit  » Assemblée Nationale » sans e, et Vincent Rivière ne fait rien pour remettre un peu de lumière sur sa bougie car lui qui aspire à devenir maire de la Possession écrit  » je maintiens » avec un t.

  5. Ce qui est navrant dans cet épisode de la Possession ce n’est pas la petitesse de Rivière mais la rapidité des médias locaux à relayer ses âneries. C’est plutôt cela que vous auriez pu railler monsieur de Montrouge.

    • Idem pour les conneries de JM Virapoullé reprises et diffusées, comparant St André à la Corée du nord. Essayez SVP d’élever le niveau, merci pour nous, nos enfants.

  6. Ce que vous racontez sur la CCIR est pathétique. Vous réhabilitez Patel, ce baiseur de paquet, condamné par la justice et qui a tenté de se faire élire illégalement. Je ne comprends plus rien de vos prises de position.

  7. tout est pourris! honte à vous! je voterai blanc, mais surtout pas pour ces gens remplies d’ambition politique et qui veulent surtout prendre le pouvoir! honte_honte _honte.
    n’avez vous pas un coeur? une âme? déjà noir??

  8. Patrice TAK se trouve déjà dans le CM du TAMPON et a ce titre il aura pour lui tout l’appareil municipal pour faire sa politique..il faudrait qu’il s’intéresse d’abord à régler le litige des consorts PAYET qui commence à pourrir le quotidien des tamponnais qui craignent pour leurs impôts.

  9. la possession c’est vraiment in ville bizarre, déjà a ce qui paraît né n’a cérémonie bizarre dans la ville la,a ce qui paraît de moune y fait cérémonie lé tou ni,en plus d’être le nid des francs-maçons et maintenant rode désordre ek lo mort, sérieusement faudrait envoye in l’équipe enquêteurs paranormal dans la ville la

  10. la possession c’est vraiment in ville bizarre, déjà a ce qui paraît né n’a cérémonie bizarre dans la ville la,a ce qui paraît de moune y fait cérémonie lé tou ni,en plus d’être le nid des francs-maçons et maintenant rode désordre ek lo mort, sérieusement faudrait envoye in l’équipe enquêteurs paranormal dans la ville la

  11. j’ai déjà entendu cette rumeur de rituels bizarre à la possession confirmer par des personnes natifs de cette ville aux mœurs bizarre et siège de la franc-maçonnerie à la Réunion, et en plus y a pleins de bâtiment et immeubles hantée

  12. Issa lé invité partout ou bien il se fait inviter ou tape l incruste. Vous voulez savoir ?en temps normal il.ne fréquente personne. C est un bourgeois. Aujourd’hui il fait celui qui connaît tout le monde . .

    • Vous mentez que vous le soutenez pas ok mais ne dites pas de connerie ! C’est lui qui est proche de la population de Saint Benoît il reçoit les administré , il est sur le terrain également c’est un gentil mec ! Bon OK sa suppléante se la pete grave !

      • Arthur a raison, Ce monsieur est un bourgeois qui n’est pas sur le terrain.
        il nr faut pas attendre les électons pour dire un p’tit bonjour.
        Même sa belle suppléante ne vote pas pour lui.

  13. Arthur a raison, Ce monsieur est un bourgeois qui n’est pas sur le terrain.
    il nr faut pas attendre les électons pour dire un p’tit bonjour.
    Même sa belle suppléante ne vote pas pour lui.

    • Te franchement à nous nous l sommes es plus déçu de cet équipe selly……la rivière de roche nena les gars le embauche la cirest…..déjà un i foute rien et de deux lo gars ce prend pour un élue.. ces mots maintenant ce::: te oubli pas ou coze avec un élu !!!!!!!
      Quel élu oule te??????mrs selly ce bande bougue comme ca i ça tue à zot

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ti Kozman d’Yves Mont-Rouge « La patronne, c’est Huguette »

Article suivant

Promis, si vous votez pour moi, je vous ferai gagner au loto !

Free Dom