IEDOM Réunion: “l’embellie de l’économie en 2019, menacée par la crise sanitaire en 2020”

Dans son rapport annuel, l’IEDOM constate évoque d’une embellie de l’économie en 2019, à La Réunion. “Le bilan de l’année 2019 a été positif. Après les inquiétudes suscitées par les blocages de fin 2018 lors des mouvements des Gilets jaunes, l’indicateur du climat des affaires (ICA) a progressé de 3 points par rapport à 2018 pour atteindre 100 en moyenne sur l’année.”

Le rapport précise que “Sur le marché du travail, la situation a été encourageante avec une hausse importante des emplois salariés privés (+4,0 %) et une diminution du nombre de chômeurs. Cette dynamique a favorisé les revenus des ménages. La  consommation des ménages, principal moteur de la croissance réunionnaise, a été de nouveau vigoureuse.”

L’IEDOM indique que “La plupart des secteurs d’activité ont pu bénéficier de cette bonne dynamique”. Ce n’était pourtant pas le  cas du secteur du bâtiment et des travaux publics, qui “a subi un repli de la commande publique et une contraction des constructions de logements.”

Mais la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus risque de réduire tout à néant. “Les perspectives,  sont malheureusement à reconsidérer au regard des conséquences économiques induites par la pandémie mondiale de la COVID-19 en 2020. Les mesures prises pour endiguer la crise sanitaire ont des conséquences lourdes sur l’activité économique. À la mise en place du confinement, la chute immédiate d’activité sur l’ensemble de l’économie réunionnaise est évaluée à 28 %. Le moral des chefs d’entreprises est au plus bas au premier trimestre 2020, comme le révèle l’ICA qui atteint son plus faible niveau depuis l’existence de l’enquête.”

L’ÉVOLUTION MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE EN 2019

L’IEDOM indique par ailleurs que ” Le nombre d’agences bancaires de plein exercice à La Réunion s’établit à 228 implantations permanentes en 2019. Après une réduction observée depuis 2014, celui-ci se stabilise. Les effectifs salariés employés par les établissements bancaires sont également stables sur l’année.”

“L’activité du secteur bancaire reste soutenue. En 2019, les encours sains de crédits à l’économie progressent de 4,7 % et
s’élèvent à près de 24 milliards d’euros. L’activité est tirée à la hausse par les crédits aux ménages (+7,3 %) et plus particulièrement les crédits à la consommation (+9,7 %). Les placements financiers totaux détenus par les agents économiques réunionnais s’élèvent quant à eux à près de 16 milliards d’euros à fin 2019, en progression de 5,2 % sur l’année.”

Le rapport remarque qu’ “En matière de performance, les principales banques locales affichent en 2019 un résultat net agrégé en hausse (+9,3 % sur un an). Leur produit net bancaire (PNB) est pourtant en diminution de -3,2 % sur l’année. En 2019, la décision de plafonner les frais d’incidents bancaires pour la clientèle financièrement fragile a notamment diminué les commissions d’intervention perçues et explique en partie la baisse du PNB observée. Parallèlement, les frais généraux sont restés stables et la diminution du coût  du risque sur l’année vient au final améliorer le résultat d’exploitation.”

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Poster un Commentaire

avatar