Il appelait son ex 14 fois par jour : un portois condamné

1 min de lecture
9

Le harcèlement téléphonique peut conduire à la prison, un portois en a fait l’expérience hier au tribunal. Il écope de 2 ans de prison car il n’arrêtait pas de harceler son ex au téléphone après leur rupture. Le prévenu a 30 ans, il était raide amoureux qu’une jeune femme, et depuis leur rupture datant de mars 2021, il la poursuit de ses assiduités jusqu’à lui passer une moyenne de 14 coups de téléphone tous les jours.

Le problème, c’est que la jeune femme ne veut plus de lui. Elle a été rapidement battue au début de la relation, avait déposé de multiples plaintes et elle est partie ! L’homme a donc été condamné à 2 ans de prison  dont 10 mois avec sursis , il a aussi désormais une obligation de soins et de trouver un travail, et l’interdiction formelle de se mettre en contact avec son ex femme.

9 Commentaires

  1. il paraît que les hommes sont de vrais hommes à la réunion, enfin c’est eux qui le disent, mais visiblement leur femme se passe très très bien d’eux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Denis : le restaurant l’Estérel cambriolé dimanche soir

Article suivant

Vaccination obligatoire : les soignants manifestent devant le CHU Sud

Free Dom