Il s’équipe d’un faux bras en silicone pour se faire vacciner et disposer d’un pass sanitaire(VIDÉOS)

4 min de lecture
6

Jeudi 2 décembre, un centre vaccinal à Biella, une province italienne du Piémont, situé au nord-ouest de l’Italie, Dr Guido Russo, un dentiste,  âgé de 57 ans, « anti-vax », a tenté « le tout pour le tout » pour bénéficier d’un pass sanitaire(Green Pass) frauduleusement et ainsi éviter un injection.

Guido a patienté dans la file d’attente, a rempli le formulaire de consentement, mais n’a pu déjouer la vigilance de Filippa Bua, l’infirmière chargée de lui administrer le vaccin anti-covid.

Filippa a tout de suite remarqué que la couleur et la texture de la peau était très étranges,  elle a alors demandé à l’homme de retirer sa chemise, et a découvert une prothèse.

Filippa Bua a déclaré que le faux bras semblait caoutchouteux et froid et semblait trop clair et qu’elle l’avait signalé à la police

Démasqué, Guido lui a demandé de faire comme si elle n’avait rien vu, ce qu’elle a refusé de faire.

Filippa Bua, l’infirmière, raconte commente elle a découvert la supercherie : « au début, j’ai pensé que c’était un patient avec un bras artificiel, mais ensuite la couleur de peau et la perception au toucher m’ont suspecté « .

Le dentiste aurait été suspendu de son emploi parce qu’il refusait justement de se faire vacciner, ce qui est obligatoire pour cette catégorie de travailleurs en Italie. Il a acheté la prothèse plus de 300 euros sur Amazon.

Un signalement a été fait aux carabiniers et l’ASL(autorités sanitaires locales) qui va transmettre également l’affaire au bureau du procureur avec une plainte pour escroquerie, et une suspension du registre des dentistes.

Luigi Icardi, conseiller pour la santé, a déclaré : « la promptitude et l’habileté de l’opérateur ont ruiné les plans de ce sujet qui va maintenant répondre de justice. Nos remerciements vont en revanche à tous les agents de santé qui ont été impliqués de manière continue dans notre campagne de vaccination pendant des mois sans jamais baisser leur attention et leur professionnalisme, à commencer précisément par ceux qui ont agi promptement ce soir à Biella ».

Vendredi 3 décembre 2021, Alberto Cirio, président de la région du Piémont, a posté un vidéo sur sa page Facebook, pour dénoncer cet acte :

« Cette affaire friserait le ridicule si on ne parlait pas d’un geste d’une gravité énorme et inacceptable face au sacrifice que la pandémie fait payer à toute notre communauté en termes de vies humaines et de coûts sociaux et économiques. Cet homme répondra de ses actes devant la justice ».

6 Commentaires

  1. Content qu’il ait été dénoncé, et du coup l’infirmière félicitée pour cela.
    Au moins on se tourne vers de belles valeurs.
    Médaille héroïque j’espère pour la soignante.
    C’est un aspect du métier à encourager, et même à étendre chez tout concitoyen, qui devrait surveiller chaque voisin.

  2. Les gens ne peuvent plus travailler c’est un peu normal que sa pousse à la fraude pour continuer de garder leur emploi ou continuer d’exercer? quand on dit que ce Pass sanitaire ne sert à rien personne écoute le peuple on veux absolument piquer des gens pour avoir accés à un travail dans certains secteurs, j’ai jamais vu ce mode de fonctionnement sa profite bien à quelqu’un toute ces mesures liberticides.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Port : un individu arrêté sans permis de conduire, sans assurance et positif à l’alcoolémie et aux stupéfiants

Article suivant

Des températures de mer déjà estivales : des cyclones à venir ?

Free Dom