Incendie des cabanes de pêcheurs: Suzanne Turpin est scandalisée.

2 min de lecture
4

C’est la désolation!

Vendredi matin, la présidente de l’association des pêcheurs de bichiques de la Rivière des Roches, Suzette Turpin, n’a pu que constater les dégâts!

Et sa colère est grande! « Détruire notre matériel, nos outils de travail, c’est scandaleux ! Et même criminel : imaginez qu’un pêcheur s’y soit endormi ? »

Selon un témoin, dont les propos auraient été recueillis par nos confrères de Clicanoo.re , cet incendie pourrait être en représailles à l’encontre de Mme Turpin. La présidente de l’association serait en effet en conflit avec certains pêcheurs de bichiques du secteur : « Une femme, présidente, dans le milieu très patriarcal des pêcheurs de bichiques, ça ne passe pas bien ».

Elle et sa famille sont pourtant à l’origine de l’union des pêcheurs des deux rives de la Rivière des Roches.

Rappelons également que Suzette est la première femme pêcheuse de bichiques à avoir reçu sa licence professionnelle. « Elle veut faire avancer la reconnaissance du métier, lutte contre le braconnage et ça ne plaît pas à tout le monde. Beaucoup ne veulent pas de la professionnalisation qu’elle défend, parce que cela signifie des charges à payer. »

Cependant, aucune revendication n’a été faite à cette heure.

Suzette Turpin a donc déposé plainte à la gendarmerie vendredi matin pour essayer d’en savoir plus et d’obtenir réparation.


4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MôvéLangJustinAcapareur Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Acapareur
Invité
Acapareur

Comelay nana diplômes pêcheur bichiques, bientôt un master
La rivière nana propriétaire
On devrais délivrer des actes

Justin
Invité
Justin

Depuis quand ou la vu domoune l’est propriétaire la rivière ou ?

Rien que là bas dans l’est ça y existe ça.
Et en plus, ca l’est un bien de fond

Justin
Invité
Justin

Quossa les autorités y attendent pour mettre fin aux pilleurs de la nature ?
Si il laisse faire, ce sera comme les dodos, les serins, les moutardiers, les ti coq etc…
Il faut que la raison y emporte sur les abus.
CRÉOLE ARRÊTE FAIT LO COUILLON
QUEL HÉRITAGE TU LAISSES PO TON ZENFANT

MôvéLang
Invité
MôvéLang

Ce sont les impôts qui les font peur, le jour où un pêcheur prendra quelques tonnes de bichiques à 100 € le kilo, il risque de perdre son précieux RSA et diverses primes

Free Dom
WordPress Video Lightbox