Incendie à l’Étang Saint-Paul : 2 hectares brûlés, et la piste d’un acte criminel

9 min de lecture
2

Un incendie s’est déclaré samedi 20 mars  2021 vers 15h00, en zone de protection intégrale de la Réserve Naturelle Nationale de l’Etang de Saint-Paul1, au niveau de la partie centrale de la digue de basculement des eaux ILO, en périphérie de la parcelle BK 68. Le site de l’Etang de Saint-Paul a été classé Réserve Naturelle Nationale en 2008, puis Zone humide d’importance internationale Ramsar2 en 2019

Plusieurs départs de feu ont été constatés par les agents du SDIS de La Réunion. L’enquête diligentée permettra de déterminer les causes exactes de l’incendie mais d’ores et déjà , l’hypothèque d’un incendie volontaire est déjà évoquée.

La coordination et les efforts conjoints des équipes terrestres et aériennes du SDIS et de la Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul, ainsi que la présence de la digue de basculement des eaux ont permis de circons- crire l’incendie dimanche en milieu de matinée. La situation a été stabilisée dès 10h00. L’incendie a été déclaré éteint à 13h00 au moment de la dernière reconnaissance en hélicoptère.

Après reconnaissance plus approfondie, l’estimation de 4 hectares brûlés a été ramenée à environ 2 hectares de végétation typique de zones humides.

Plusieurs stations d’espèces à fort enjeu patrimonial telles que la Phragmites mauritianus, la Massette (Typha domingensis), l’herbe à riz marron (Paspalidium geminatum) et de Cyperus laevigatus ont été touchées. Ces espèces indigènes sont rares sur notre île. Elles participent toutes au rayonnement de l’Etang Saint-Paul et de La Réunion en matière de biodiversité et sont des éléments fondamentaux des fonctions écosystémiques ma- jeures de cette zone humide littorale d’exception.

Cet incendie a des conséquences directes sur la riche entomofaune que préserve le site de l’Etang de Saint-Paul, seule zone humide d’importance internationale Ramsar de l’île et plus grande zone humide littorale des Masca- reignes. Par ailleurs, les oiseaux présents sur le secteur, tels que la Poule d’eau, le héron et le Papangue ont subi pendant plusieurs heures l’attaque des flammes. Cependant, aucune mortalité d’oiseau n’a été constatée pour l’heure. Dès lundi, les équipes scientifiques de la Réserve Naturelle se rendront sur les sites touchés par l’incendie pour évaluer plus précisément les conséquences sur la faune, la flore et les habitats naturels.

Nous rappelons, comme écrit à l’article du 13 décret n°2008-04 du 2 janvier 2008, que les feux sont interdits sur les 447 hectares du périmètre de la Réserve Naturelle Nationale Etang de Saint-Paul. Par ailleurs, toute chasse (guêpes, tangues…) et dérangement de la faune sauvage sont strictement interdits. La circulation sur le périmètre de l’incendie est strictement interdite au public.

1 Réserve Naturelle Nationale : Espace naturel d’exception à l’échelle nationale ayant une forte protection. Il s’agit d’un outil juridique dont le classement est prononcé par décret ministériel ou par décret du Conseil d’Etat, énumérant l’ensemble des activités interdites ou réglementées sur le périmètre protégé. C’est également un outil de gestion à long terme pour la préservation des patrimoines remarquables naturel, géologique et/ou culturel. Enfin, une RNN est l’un des outils de protection de la nature les plus élevés de France avec les Parcs Nationaux.

2La convention sur les Zones Humides d’importance internationale, plus connue sous le nom de Convention Ramsar, est un traité international qui prône la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides. C’est le seul traité mondial portant sur un seul écosystème. La liste des sites Ramsar compte aujourd’hui plus de 2340 sites répartis sur tous les continents pour une superficie de plus de 252 millions d’hectares.

Communique d’Huguette Bello, maire de Saint-Paul :

Un incendie s’est déclaré vers 16h00 ce jour, le samedi 20 mars, en zone de protection forte de la réserve naturelle de l’Etang Saint-Paul, en bordure de la digue de basculement des eaux.

A l’heure actuelle, plus de 4 hectares de végétation ont été brûlés. La ville reste au plus près des soldats du feu pour les accompagner et gérer cet incendie.

Nous demandons qu’un dispositif spécifique soit installé pour la nuit, afin de prévenir tout risque de dégradation sévère de la situation vers les parties les plus sensibles de la réserve.

Le lieu de l’incendie est interdit à la circulation du public. Nous appelons chacun à la plus grande vigilance afin de faciliter l’intervention des services de secours.

Communique Cyrille Melchior :

Grâce à leur engagement toujours exemplaire, les pompiers ont pu maitriser l’incendie déclaré ce samedi en zone de protection forte de la Réserve naturelle de l’Étang de Saint-Paul. J’adresse mes plus vifs remerciements aux personnels du SDIS mobilisés toute la nuit et que j’ai vu à l’œuvre hier soir.

Cet incendie qui a ravagé deux hectares d’un trésor de biodiversité aurait pu être plus dramatique encore pour cet environnement, et nous rappelle combien la nature est fragile. Ça nous rappelle aussi qu’il en va de la responsabilité de chacun de nous d’adapter nos comportements et de faire preuve de la plus grande vigilance pour éviter tout départ de feu.

Je tiens, par ailleurs, à exprimer toute ma solidarité aux équipes de la Réserve Naturelle. Ces agents font un travail exemplaire en matière de préservation et de protection de cet espace naturel sensible de plus de 485 hectares qui abrite une faune et une flore extraordinaires.

Je redis aux personnels du SDIS – que je suis allé voir ce matin aussi- toute ma gratitude pour leur action remarquable, leur dévouement et leur professionnalisme reconnus de tous.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : ce virus bizarre qui continue de tuer jeunes et moins jeunes en nous tournant tous en bourriques !

Article suivant

La rivière des Marsouins et des Roches en vigilance crues

Free Dom