Insee : les natifs de La Réunion moins mobiles

1 min de lecture
1

En 2017, un tiers des natifs des Antilles, de Guyane et de Mayotte âgés de 15 à 64 ans vivent dans une autre région française, soit une part comparable à celle des régions métropolitaines les plus proches de la région parisienne. Ces natifs d’outre-mer quittent leur région de naissance plus souvent que par le passé, notamment à Mayotte. Les natifs de La Réunion sont en revanche nettement moins mobiles.

Les jeunes en particulier quittent davantage leur région de naissance. En effet, la poursuite des études ou la recherche d’un emploi sont les principales motivations des départs vers la France métropolitaine. Les retours se font autour de la trentaine, un peu plus tôt pour les femmes que pour les hommes. Ils sont plus précoces à Mayotte que dans les autres DOM.

Celles et ceux qui vivent hors de leur région natale sont plus diplômés, qu’ils soient nés dans une région d’outre-mer ou de province. Toutefois, même lorsqu’ils vivent ailleurs, les natifs d’outre-mer restent moins diplômés que ceux de province. Le diplôme demeure la première clé de l’insertion professionnelle des jeunes natifs des DOM, davantage que leur expérience de mobilité.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Elections régionales et départementales : dates et modalités de dépôt de candidatures

Article suivant

Elections TPE à la Réunion : l’UNSA se hisse à la 3ème place

Free Dom