Instauration du couvre-feu à La Réunion : les réactions se multiplient

5 min de lecture
22

Le couvre-feu se de nouveau instauré à La Réunion. D’autres mesures ont également été prises pour limiter la propagation du coronavirus sur l’ile. Les réactions se sont multipliées par rapport à ces nouvelles dispositions annoncées cet après-midi par le préfet :

Ibrahim Patel, président de la CCIR

Suite à la dégradation de la situation sanitaire que connaît actuellement notre département, le gouvernement a décidé de réinstaurer l’état d’urgence sanitaire permettant ainsi à Monsieur Le préfet de prendre les mesures de freinage adaptées à notre territoire.

Dans son intervention de ce jour, mercredi 29 décembre, M. Jacques Billant en concertation avec les mairies, les acteurs économiques et divers partenaires,a annoncé les nouvelles mesures qui entreront en vigueur à partir de ce samedi 1er janvier 2022 pour une durée de 3 semaines : 

  • Couvre-feu de 21h à 5h du matin
  • Interdiction d’évènements et rassemblements dans l’espace public
  • Interdiction de rassemblements festifs privés dans les ERP : salles des fêtes, salles communales.
  • Jauges rétablies pour les ERP en fonction de la surface de l’établissement
  • Bars et restaurants : tables limitées à 6 personnes

L’annonce du couvre-feu oblige les restaurateurs à ne faire qu’un seul service, sachant que 65% de nos entreprises sont dans l’incapacité de faire des livraisons à domicile (enquête CCI Réunion).

Les forains et les entreprises de l’évènementiel restent particulièrement pénalisés.

Dans le cadre de la cellule de continuité économique qui a précédé ces annonces, j’ai attiré l’attention du préfet sur la nécessité de mettre en place des mesures d’accompagnements indispensables à la survie de nos entreprises et plus particulièrement celles du tourisme et de l’évènementiel.

Il est essentiel de réactiver les mesures qui ont fait leurs preuves dont le FSN, le PGE, les fonds régionaux, les concours bancaires et les mesures d’assouplissement des organismes sociaux et fiscaux.

Aussi, pour renforcer ces mesures, je propose :

  • un taux de prise en charge du chômage partiel à 100%
  • la création d’un FSN renforcé pour les entreprises qui subissent une désorganisation avec un taux d’arrêt maladie lié au COVID-19 de plus de 50%
  • le report du PGE au 31/12/2022 car 50% ne sont plus en capacité de le rembourser (enquête CCI Réunion)

Les aides apportées en faveur des entreprises seront étudiées lors des prochaines réunions de travail avec la cellule de crise économique.

Je ne manquerai pas de revernir vers vous pour vous informer de la situation.

Philippe NAILLET, député de La Réunion

Si je comprends la nécessité de limiter les interactions sociales au vu de la situation sanitaire, avec près de 700 cas par jour, je partage le sentiment de nombreux
Réunionnais de payer collectivement alors qu’ils ont déjà consenti de nombreux efforts pendant près de 2 ans et subi de nombreuses privations.

Je demande que les acteurs économiques qui vont être impactés par le couvre-feu et les nouvelles mesures, notamment le retour des jauges, la fin de la consommation debout et
l’interdiction de manger dans les cinémas, soient soutenus et indemnisés au plus juste dans les meilleurs délais.

Je regrette que le gouvernement soit resté sourd à nos appels pour plus de moyens pour nos hôpitaux à travers la revalorisation du coefficient géographique. La conséquence de
cette politique comptable est qu’on va fermer des salles de blocs pour renforcer la réanimation. C’est proprement scandaleux. Si la Covid tue, les autres maladies tuent aussi.

Je demande, à côté de la vaccination qu’il faut encourager et non rendre obligatoire, que nous ayons une approche territorialisée de la gestion de cette crise sanitaire ; à cet effet,
je souhaite que toutes les personnes qui rentrent à La Réunion à partir du 1er janvier 2022 soient dans l’obligation d’effectuer un test 72 heures après leur arrivée sur notre île.

22 Commentaires

    • On dit plus « Alé fait pique à ou » mais « Alé fait vaccine à ou ».
      Faut suivre les nouvelles règles de la langue française( Ou locale ).

      • C’est quoi ça ce remaniement de la langue locale là? Créole la jamais dit « se faire vacciner ». Pfff !!! « Toué na un pikire pou mett’…. aller mett’ ton pikire…aller fait pike à toué ek vaccin c.a.b.o.t » ah, par contre là, il faut s’ méfier. Parce qu’il a employé le mot « vaccin » lol ! GusDegus

  1. pour moi le préfet n’existe pas,tout comme le Président est ses ministres je n’entend et n’écoute pas ses gens qui se crois supérieur au autre. je vie ma vie et on verra bien

    • En métropole, il est possible de transférer des malades dans des hôpitaux non saturés. Pas à la Réunion. C la raison pour laquelle, il faut éviter que les services de réa soient débordés.

      • La Réunion est le 25è Département le plus peuplé de France. Sur une centaine de départements que compte la France. On ne va pas nous faire croire qu’on manque de moyens médicaux ici ? Oui ?? Pourquoi autant de sous développement sanitaire et des médecins aussi grassement payés ? Il faudrait pas les payer moins et faire davantage pour la population ? Votre constat n’a aucun intérêt si ce n’est pas pour dénoncer et réagir face à cette situation purement honteuse et anti républicaine à souhait.

  2. ok donc creol y peut pas etre ek son famille pour les fete mai sakifo t y pose pas probleme d avoir demoun collé les uns aux autres et ce sans masque, et au dela de 21h, créole bouge pas meme continué bientot zot n aura deux chaines dans zot pieds et zot va trouve sa normal meme.

  3. Donc la doucette annonce que là soi disante épidémie s enflamme,alors quel sont les efficacités du vaccin si ce n est de remplir les poches à certain,allez vous faire vous faire foutre a nos deux marionnettes pays

  4. Quand on voit les taux d’incidence de nombre de départements en métropole bien au delà de 1000/100000 avec pour seule restriction attendue par le port du masque en extérieur à partir de demain seulement on se demande si on n’est pas avec un taux d’intox au delà de l’acceptable

    • Absolument d’accord avec vous. Absolument d’accord. Je ne comprends absolument pas cette décision locale. Absolument pas. Pourtant j’ai pas l’impression d’être con.

  5. Il paraîtrait qu’en Chine ils ont presque éradiqué le virus….mais alors là… (avec des moyens peu orthodoxe il en convient). lorsqu’ils interdisent à presque 12 millions de personnes de mettre leur nez à l’extérieur ou lorsqu’ils font une parade avec les récalcitrants… En seriez-vous capable de faire tout autant… avec 800 000 hab?

  6. Jusque là j’étais pour… Pour le vaccin, pour les mesures sanitaires mais là je change de camp. On nous confine de 21h à 5 heures du matin en plein été, en pleines vacances scolaires. La même décision en métropole en plein mois de juillet aout aurait provoqué un tollé absolu. Sauf que nous, on n’a pas de pas lit de réanimation alors qu’on est un département parmi les plus peuplés de France. Tout cela est lamentable. Je suis dégoûté. Et je ne voterai plus Macron pour rien au monde.

  7. La grosse vague elle va nous tomber sur la gueule au retour des vacanciers partis en métropole pour skier ou voir leurs familles, c’est à dire début février. Là ok j’aurai compris un confinement le soir mais franchement en plein mois de janvier, c’est incompréhensible et ça m’énerve. Comment fabriquer un anti-système, là le préfet a vraiment trouvé la recette parfaite !!!!!!!

  8. Voilà la décision parfaite pour perdre les élections présidentielles. Il vient de perdre les élections mais il ne le sait pas. S’assoir sur autant d’ électeurs d’un coup, ça va faire mal en mars monsieur le Président. Comment voulez-vous que j’aille faire campagne pour vous après ça ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : « Nous sommes bel et bien dans la vague Omicron », selon Martine Ladoucette

Article suivant

Covid-19 : pas de confinement pour l’instant, mais un couvre-feu du 1er au 23 janvier à la Réunion, de 21h à 5h…

Free Dom