“L’Entretien” avec Marie-Rose Won Fah Hin : “le rapport définitif de la CRC rétablit la vérité sur l’AURAR”

dans Actualités/Infos Réunion/L'Entretien

« Aucun scandale sanitaire, ni financier mais uniquement un scandale JIRIEN », s’exclame Marie-Rose Won Fah Hin, la directrice de l’AURAR que nous avons interviewée, hier, dans le studio de freedom.fr, après avoir obtenu, lundi dans la journée, le rapport définitif de la Chambre régionale des comptes (CRC) sur la gestion de l’AURAR pour les exercices de 2016 et suivants.

Contactée par téléphone lorsque nous avons pu nous procurer les observations définitives de la CRC, la directrice générale se trouvait alors en métropole. Arrivée, hier matin, elle est passée par notre studio et a bien voulu faire le point sur les conclusions de la Chambre bouclées le 28 février dernier sous la présidence de l’ancien directeur M. Colin.

Rappelons que le 29 mars dernier, le JIR, pour la énième fois depuis ces deux dernières années, en se basant sur un rapport provisoire de la CRC, avait consacré sa grande Une ainsi que plus de quatre pages entières à l’AURAR en parlant de « scandale financier » et de « scandale sanitaire »..

Il était question alors de « chiffre d’affaire de 40 millions d’euros, de patrimoine de 52 millions d’euros, de prime annuelle de 40 000 euros accordée à la directrice générale, de 20 millions d’euros de bénéfices générés par l’association AURAR ». Il était encore question de « holding », de « détournement de fonds publics de l’Assurance maladie via la Caisse générale de la Sécurité Sociale »…

Or, le rapport définitif de la Chambre régionale des comptes, qui ne fait même pas 30 pages, a revu et corrigé toutes les observations faites dans le rapport provisoire après avoir pris en compte les observations et remarques établies par l’AURAR (Association pour l’utilisation du rein artificiel à La Réunion).

En fait, dans ce rapport définitif, contrairement à ce qui a été écrit jusqu’ici, la CRC reconnaît la qualité des soins certifiée par la HAS (note maximum A), tout en comprenant l’organisation juridique de l’association et de ses filiales, en ne contestant absolument pas cette organisation et ne dit à aucun moment que l’AURAR s’apparente à une « holding », mais que ses activités sont toutes liées au cœur du métier.

Par ailleurs, la CRC ne remet nullement en cause la régularité et la sincérité des comptes, tous certifiés par le commissaire aux comptes. Les termes de « malversations, détournements » n’ont jamais été utilisés. Il est rappelé que l’ensemble des actifs de l’AIRAR est destiné à ses activités de soins, de prévention, de coopération et de formation des personnels.

“Le pseudo scandale sanitaire et financier évoqué par le JIR fait pschiiittt » …”

De même, contrairement aux premiers chiffres énoncés, le rapport définitif de la CRC a revu et corrigé les chiffres relatifs au patrimoine de l’AURAR ; Lequel patrimoine n’est pas évalué à 52 millions d’euros mais à 26 millions d’euros.

Selon Marie-Rose Won Fah Hin, directrice générale de l’AURAR (également conseillère régionale de l’opposition), « le rapport définitif de la Chambré régionale des comptes met à bas l’argumentation des lanceurs de fausses alertes que sont David Gruson, l’ancien directeur du CHU Réunion, et RENALOO (l’association nationale des dialysés). Le pseudo scandale sanitaire et financier évoqué par le JIR fait pschiiittt » avec ce rapport définitif ». Et la directrice générale de l’AURAR d’ajouter non sans sourire : « ni scandale sanitaire, ni scandale financier à propos de la dialyse mais un vrai scandale JIRIEN (JIR et Rien) avec des fictions créées de toute pièce pour salir l’AURAR tant au niveau local que national sans se préoccuper des conséquences pour les patients et pour nos personnels ».

Je vous propose de regarder et d’écouter l’interview que nous accordée, hier en fin de journée, dans le studio de freedom.fr, Marie-Rose Won Fah Hin, la directrice générale de l’AURAR, visiblement décontractée et manifestement très sereine, qui parle sans tabous des « attaques » dont sa structure et elle même font l’objet depuis près de deux ans de la part d’un journal qu’elle a poussé plus d’une fois en procès et pour lesquels elle a toujours obtenu gain de cause.

« Salaires de ministres », « détournements de fonds publics », « escroquerie », « campagne de communication », « parc automobile », « les SCI ou autres filiales de l’AURAR », « plainte de la CGSS », « enquête du JIRS de Paris », le « fisc »… Marie-Rose Won Fah Hin répond sans ciller à toutes les questions d’Yves Mont-Rouge :

(Réalisation technique assurée par Idris Festin)

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
al dente 9*74MichelCiel bleu Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Ciel bleu
Invité
Ciel bleu

Allez regarder les sommes astronomique que le groupe Lo cate a facturé à Aurar vous allez pas être déçu du monde souterrain qui alimente ce groupe mafieux

Michel
Invité
Michel

C la maman à notre poupette??#lapremiere

al dente 9*74
Invité
al dente 9*74

Débats toi comme tu veut … T cramé !!!!! toi et ta bande de
charognards …