/

“J’ai été battue pendant 22 ans par mon mari alcoolique” (PODCAST)

1 min de lecture
5

Elle a été battue pendant 22 ans par le père de ses enfants… Hier sur Free Dom, une auditrice tenait à alerter sur les ravages de l’alcool et nous a raconteé son martyre : une vie de coups et de brimades. A l’entendre, tout était prétexte à recevoir des coups.

Son mari les intimidait, elle et leurs enfants, en  laissant des armes blanches sur la table !

Et tout partait crescendo lorsqu’il avait bu, voici son témoignage :

5 Commentaires

  1. Et les hommes battu par leur femme alcoolique ça existe aussi mais on n’en parle pas alors c’est du 50/50
    areter de pleurer fait avec quand l’amour est DOUX.

  2. Pendant 22ans ou la pas trouve l’occasion de barrer ? Ou bien mieux chauffe à li un coup derrière Zoreils ??
    Ou té aime bien, pourquoi attendre aujourd’hui pou causé.

  3. Et bien lo bande boug’ na ka ouvre zot bouche ! ah non…poukoué ? Fait trop honte ? Et y passe “normal” quand c’est un fanm tout l’temps pou gaigne counichement ? Ou un ti marmaille tiens. Non, à notre époque les brimades, coups, injures, les sous-entendus de toutes sortes lé pu permis pou tout d’moune quel qu’il soit. Mais madame 22 ans de souffrances ou la bien tenu le coup à cause de l’insécurité comment ? 22 ans l’âge de zot rencontre, pas possible… autant d’années que ou la gâche out vie à surtout tenir à li compagnie parce que li té veut pas finir son vie tout sel.

  4. Madame, comme vous beaucoup de femmes ont réagi et témoigné après avoir subi des violences et assisté aux violences infligées aux enfants.
    Malheureusement ces témoignages et le calvaire des enfants ne donne pas encore assez le déclic pour appeler à l’aide, partir

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Université de La Réunion : rentrée des étudiants internationaux le 10 septembre

Article suivant

Jean Luc Romero, président de l’association pour le droit de mourir dans la dignité était l’invité de Charles Luylier ce vendredi

Free Dom