//

Jean-Hugues RATENON : rencontre au ministère de l’agriculture

3 min de lecture
2

« Dans le cadre de la mobilisation des planteurs au vu de la prochaine convention canne, et pour les soutenir dans cette démarche, une délégation d’élus de la Réunion a été reçue au ministère de l’agriculture, composée de parlementaires, M. Perceval Gaillard, MME Karine Lebon, de M. Jean Hugues RATENON et de MME Amandine RAMAYE, vice-présidente de la Région Réunion.
Etaient présents à cette rencontre M. Etienne de la Fouchardière, Conseiller agriculture, pêche, mer et affaires européennes, ministère des outremers, M. Mickael Quimpert, adjoint à la sous-directrice des politiques publiques, M. Arnaud Martrenchar, délégué interministériel à la transformation agricole des outre-mer, MME Urwana QUERREC, Conseillère filières animales, santé et bien-être animal, référente outre-mer et de MME Claire THOLANCE, conseillère parlementaire.
L’objet étant d’échanger sur les préoccupations des planteurs sans interférer dans les négociations qui ont lieu actuellement à la Réunion, puisque présidés par les services de l’Etat via le Préfet.

Il a été abordé la question de la canne-sucre-bagasse et nous avons conclu par le sujet de la CDPENAF.
Les interlocuteurs nous ont fait savoir qu’ils restent très concernés par le sujet et restent en contact permanent avec le Préfet.
Nous avons insisté sur la nécessité de soutenir en premier lieu les planteurs dans leurs revendications, que ce soit du domaine de l’Etat mais aussi dans leurs relations avec les industriels, ceci pour le sucre mais aussi pour les autres produits dérivés que sont la bagasse et le rhum.
Nous avons aussi insisté sur ce climat de dominant-dominé qui mène à des conflits à chaque renouvellement de la convention canne.
Il nous a été garanti du soutien de l’Etat vis-à-vis de la filière canne et qu’au-delà de la convention canne, ils sont très ouverts sur l’organisation des Etats généraux de la canne afin de sécuriser la filière dans le temps et dans toute sa diversité.

Concernant la CDPENAF, autre sujet très préoccupant, les acteurs présents se sont montrés sceptiques sur une réforme mais sur notre insistance, ils se disent ouverts à un débat afin d’aboutir à cette réforme voulue par les acteurs réunionnais.

Compte tenu de ces éléments nous invitons les planteurs à ne pas lâcher, à garder le cap dans les négociations.
Et en conclusion, c’est à nous réunionnais de nous montrer solidaires et de parler d’une même voix. »

Pour la délégation
Jean-Hugues RATENON
Député de la Réunion

2 Commentaires

  1. Mr Ratenon avec sa femme Amandine ramaye défends les planteurs , c du n’importe quoi , les deux devrait demander un médecin pour constater les décès le weekend, car a la réunion il y a un gros problème concernant ce sujet . en tous cas le couple même s’il ne sont pas à côté pour noyer le poisson , les gens ne sont pas dupes Mr Ratenon et Mme Amandine Ramaye .comment fait elle pour assumer tous ses postes ? psychologue au CHU , vice présidente de la région, présidente de l’association des femmes .et aussi au sénat. tout ça c pour l’argent des contribuables.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mairie de Saint-Paul : le grand chaos

Article suivant

Saint-Denis célèbre les 50 ans du Handball Lasours

Free Dom