Jean Luc Julie condamné aux prud’hommes à verser 38 000€

1 min de lecture
1

Le conseiller municipal d’opposition à Saint Benoît, et ex candidat aux dernières législatives, Jean Luc Julie,  vient d’être condamné par les Prud’hommes à verser 38 000 euros à deux jeunes qu’il avait embauché en contrat d’avenir , via l’association qu’il dirige : “USEP UFOLEP”.

Jean et Antonio, la vingtaine, avaient été recrutés et travaillaient en milieu scolaire quand soudain tout s’arrête. Les salaires ne sont plus payés, leurs courriers restent sans réponse. Il a fallu , disent les deux jeunes, qu’ils se renseignent pour “chopper l’élu” dans un meeting qu’il tenait à Bras Fusil pour lui demander des comptes.

Rien ne bougeant, les prud’hommes sont alors saisis, l’association devant aux deux jeunes plus de 5900€ d’arriérés de salaires, et 29 000 euros de dommages et intérêts. L’avocat de Jean Luc Julie a d’ores et déjà fait appel.  Un troisième salarié, indique nos confrères du Journal de l’Ile, serait prêt à entamer une procédure lui aussi.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox